Schließen

  • Erinnern Sie mich

Besitzen Sie schon ein Konto ? Melden Sie sich bitte an Ici

Tausende Profis der Finanzwesen benützen Dogfinance um ihre Karriere zu entwickeln

423 585 Profis
9 452 Stellenanzeigen
743 437 Verbindung

Networking

Finden Sie Ihre Kollegen und Klassenkameraden

Anreichern Sie Ihrem Adressbuch

Verbinden, Austauschen, Werben

Karriere

Ihre Kontakte kennen Ihren nächsten Arbeitsgeber

Zeigen Sie Ihre Expertise an : werden Sie gejagt

Finden Sie Ihre zukünftigen Mitarbeiter

Kostenlos registrieren

 

Min. 5 Zeichen

  • Ich möchte die Angebote des Dogfinance-Partners erhalten

Mit einem Klick auf Registrieren oder durch die Verwendung von Dogfinance, bestätigen Sie, dass Sie die AGB gelesen, verstanden und akzeptiert haben.

Tausende Profis der Finanzwesen benützen Dogfinance um ihre Karriere zu entwickeln

423 585 Profis
9 452 Stellenanzeigen
1 486 874 Verbindung

Networking

Finden Sie Ihre Kollegen und Klassenkameraden

Anreichern Sie Ihrem Adressbuch

Verbinden, Austauschen, Werben

Karriere

Ihre Kontakte kennen Ihren nächsten Arbeitsgeber

Zeigen Sie Ihre Expertise an : werden Sie gejagt

Finden Sie Ihre zukünftigen Mitarbeiter

Kostenlos registrieren

 

Min. 5 Zeichen

  • Ich möchte die Angebote des Dogfinance-Partners erhalten

Mit einem Klick auf Registrieren oder durch die Verwendung von Dogfinance, bestätigen Sie, dass Sie die AGB gelesen, verstanden und akzeptiert haben.

Veröffentlicht 01/28/2019 von

L'AUDIT ET L'EXPERTISE-COMPTABLE EN MAL DE CANDIDATS

Que nous apprend l'étude Fed Finance consacrée à l'emploi dans les métiers de l'audit et de l'expertise comptable ?

L'AUDIT ET L'EXPERTISE-COMPTABLE EN MAL DE CANDIDATS

Tendance : Malgré un marché dynamique, 97 % des structures éprouvent des difficultés à recruter les profils dont elles ont besoin.

Les candidats et les recruteurs s'accordent au moins sur un point : le marché de l'emploi dans les métiers de l'audit, du conseil et de l'expertise-comptable bénéficie d'une conjoncture on ne peut plus favorable. Selon une étude « 360° » du cabinet de recrutement Fed Finance - que « Les Echos Executives » s'est procurée en exclusivité -, 83 % des 897 candidats interrogés et 72 % des 69 associés sondés jugent leur marché dynamique, voire très dynamique pour 24 % et 46 % d'entre eux.

Pourtant, 97 % des structures font état de difficultés à attirer les candidats dont ils ont besoin. « Les cabinets qui recrutent se plaignent principalement du nombre trop faible de candidatures reçues (67 %), mais aussi d'un manque de technicité et de maîtrise des logiciels (61 %) », précise l'étude. Un associé sur deux (52 %) déplore également le manque de motivation ou de savoir-être des candidats et un sur trois estime que leurs prétentions salariales sont trop élevées.

Travail de fidélisation

En matière de recrutement, les deux parties ne semblent pas tout à fait sur la même longueur d'onde. Quand les candidats privilégient la rémunération (76 %), la situation géographique (65 %) et l'ambiance de travail (52 %) pour choisir un cabinet, les recruteurs pensent qu'ils se focalisent, en premier lieu, sur l'état d'esprit de la structure (71 %), puis sur l'organisation du travail (59 %), et enfin sur la localisation et le salaire (42 %).  Or « pour convaincre les candidats, c'est bien la rémunération qui reste le facteur numéro un, et c'est sur cet aspect que les cabinets doivent faire un effort », note Fed Finance.

Des divergences du même ordre se remarquent en matière de fidélisation des collaborateurs. Pour justifier leur envie de rester au sein d'un cabinet, ces derniers mettent en avant la bonne ambiance de travail (75 %), la reconnaissance de la hiérarchie (59 %) et l'évolution de la rémunération fixe (55 %), alors que les associés pensent que ce qui fidélise leurs salariés sont, à égalité parfaite, les valeurs et la culture du cabinet ainsi que la bonne ambiance (60 %), puis la qualité des dossiers traités (52 %) qui n'est pourtant citée que par… 34 % des candidats interrogés. 

« Avis aux managers : pour fidéliser vos équipes, concentrez vos efforts sur les augmentations de salaire, les signes de reconnaissance et l'ambiance au travail », avertit l'étude. Les voilà prévenus. "

Cet article publié dans Les Echos Executive du 19 octobre reprend quelques-uns des enseignements de l'étude Fed Finance consacrée à l'emploi dans les métiers de l'audit et de l'expertise comptable.  

Retrouvez cet article en cliquant ici

3 Kommentar

Charles RUTY
Melden

Charles RUTY

Pourquoi ne pas recruter des seniors, ex chefs d'entreprise, dont les compétences sont très proches ?

2 | Antworten | 02/15/2019

Sophie Bromberg
Melden

Sophie Bromberg

très bonne idée

| Antworten | 02/19/2019

Stéphane GUIYAMA
Melden

Stéphane GUIYAMA

Il y’a des compétences dans le domaine d’audit comptable et financier. Malheureusement, vous nous faites chanter tous les jours en passant des entretiens qui n’aboutissent à rien. Prière de donner la chance à ceux qui sont formés pour exercer ce métier. Arrêtez de juger sur l’apparence....

1 | Antworten | 05/09/2019

Anonymes Mitglied

Sie posten als Anonymes Mitglied Choix  Anonymes Mitglied Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Anonymes Mitglied

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter