Schließen

  • Erinnern Sie mich

Besitzen Sie schon ein Konto ? Melden Sie sich bitte an Ici

Tausende Profis der Finanzwesen benützen Dogfinance um ihre Karriere zu entwickeln

415 060 Profis
14 702 Stellenanzeigen
672 555 Verbindung

Networking

Finden Sie Ihre Kollegen und Klassenkameraden

Anreichern Sie Ihrem Adressbuch

Verbinden, Austauschen, Werben

Karriere

Ihre Kontakte kennen Ihren nächsten Arbeitsgeber

Zeigen Sie Ihre Expertise an : werden Sie gejagt

Finden Sie Ihre zukünftigen Mitarbeiter

Kostenlos registrieren

 

Min. 5 Zeichen

  • Ich möchte die Angebote des Dogfinance-Partners erhalten

Mit einem Klick auf Registrieren oder durch die Verwendung von Dogfinance, bestätigen Sie, dass Sie die AGB gelesen, verstanden und akzeptiert haben.

Tausende Profis der Finanzwesen benützen Dogfinance um ihre Karriere zu entwickeln

415 060 Profis
14 702 Stellenanzeigen
1 345 110 Verbindung

Networking

Finden Sie Ihre Kollegen und Klassenkameraden

Anreichern Sie Ihrem Adressbuch

Verbinden, Austauschen, Werben

Karriere

Ihre Kontakte kennen Ihren nächsten Arbeitsgeber

Zeigen Sie Ihre Expertise an : werden Sie gejagt

Finden Sie Ihre zukünftigen Mitarbeiter

Kostenlos registrieren

 

Min. 5 Zeichen

  • Ich möchte die Angebote des Dogfinance-Partners erhalten

Mit einem Klick auf Registrieren oder durch die Verwendung von Dogfinance, bestätigen Sie, dass Sie die AGB gelesen, verstanden und akzeptiert haben.

Veröffentlicht 09/22/2014 von

Fumer un joint avant d’aller au travail, est-ce bien raisonnable ?

Fumer un joint avant d’aller au travail, est-ce bien raisonnable ?

Les problèmes d’addiction au travail concernent de nombreuses entreprises. En France, 11% des employeurs sont confrontés à des problèmes liés au cannabis. Même si les médicaments figurent au premier rang des psychotropes consommés au travail, la marijuana progresse chez les salariés, en particulier chez les jeunes et les précaires. Une étude réalisée aux USA vient même de montrer que de nombreux employés vont au travail après avoir fumé de la drogue.

10% des Américains sont déjà allés au travail défoncés

 

Aux USA, c’est en effet près de 10% des salariés qui vont au travail après avoir fumé des joints. Le site Mashable a commandité une enquête dont les résultats révèlent que 9,74% des travailleurs américains se sont déjà rendus à leur travail sous influence du cannabis. Peut-être ont-ils pris au pied de la lettre l’expression « se défoncer au travail » ? Si les conséquences sont parfois tragiques au niveau de la sécurité et des accidents au travail, le cannabis au travail pose aussi des problèmes managériaux.

Les patrons de Twitter fumeraient « trop de pétards »

 

A propos de management justement, l’investisseur Peter Thiel a lâché une boulette sur la chaîne de télévision CNBC en affirmant que l’entreprise Twitter était gérée de façon horrible, sans doute parce que ses dirigeants fumaient « beaucoup trop de pétards » dans la journée. Une déclaration à charge que les boss de Twitter ont modérément apprécié et formellement démenti. Cette attaque à peine voilée illustre le débat qui agite actuellement le pays autour de cette drogue. Certains Etats, comme le Colorado ou celui de Washington, ont récemment légalisé la consommation récréative de cannabis. D’autres devraient aller dans le même sens ce qui ne devrait pas encourager le développement des contrôles sur le lieu de travail.

Les tests de dépistage restent rares

 

Avant même ce mouvement de légalisation, les tests de dépistage sur le lieu de travail étaient plutôt rares Outre-Atlantique. En France, les tests de dépistages, notamment à l’embauche, existent, mais sont strictement encadrés et doivent être justifiés pour des raisons de sécurité des salariés. La proportion de salariés travaillant sous l’effet de la marijuana doit être sensiblement la même en France qu’aux Etats-Unis. Nous sommes en effet les champions d’Europe de la fumette (et les champions du monde de la critique systématique, sans que ce soit forcément lié).

Mais même si les salariés peuvent passer au travers des mailles du filet du dépistage, comme le rappelle Mashable, « ça ne veut pas dire que vous ne risquez pas de perdre votre job à cause de ça ». Et surtout, si vous fumez trop vous risquez de ne plus vous rappeler que vous avez un boulot…

Source : Mode d'emploi

A Propos de l'auteur

MITSOUBO Estelle
Consultante bei Dogfinance

Kein Kommentar

Anonymes Mitglied

Sie posten als Anonymes Mitglied Choix  Anonymes Mitglied Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Anonymes Mitglied

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter