Close

  • Keep me logged in

Already on Dogfinance ? Sign in Ici

Thousands of financial professionals use Dogfinance to develop their careers

430 050 Professionals
7 272 Job offers
845 134 Connections

Networking

Find coworkers and classmates

Enrich your address book

Converse, Discuss, Exchange

Career

Your contacts know your future employer

Showcase your expertise: get headhunted

Find your future employees

Sign up, it's free.

 

5 caracters min.

  • I agree to receive offers from selected partners

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Thousands of financial professionals use Dogfinance to develop their careers

430 050 Professionals
7 272 Job offers
1 690 268 Connections

Networking

Find coworkers and classmates

Enrich your address book

Converse, Discuss, Exchange

Career

Your contacts know your future employer

Showcase your expertise: get headhunted

Find your future employees

Sign up, it's free.

 

5 caracters min.

  • I agree to receive offers from selected partners

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Published 08/20/2014 by

Entretien d’embauche : les phrases à ne jamais prononcer !

En entretien d’embauche, le moment où vous devez vous présenter constitue sans doute l’exercice le plus délicat.

Entretien d’embauche : les phrases à ne jamais prononcer !

Entre ce que vous devez dire et ce que vous devez taire, pas facile en effet de trouver le juste milieu. Le jobsite français keljob a interrogé trois recruteurs professionnels sur les maladresses le plus courantes des candidats lors de cette étape.

 

1. « Dans mon ancienne boîte, j’ai bossé sur… »

Pour Romain Werlen, directeur senior au sein du cabinet Page Personnel, l’argot et le langage familier, s’ils ont leur charme dans la vie privée, doivent être bannis des entretiens d’embauche : « Cela ne donne pas une image très qualitative et affecte la crédibilité du candidat », explique-t-il. Faites également attention aux fautes de syntaxe, comme « malgré que », « si j’aurais » ou « pour moi travailler », qui terniront aussi votre image auprès du recruteur.

2. « Les ordis, ça me connaît »

Évitez d’abréger les mots et de parler en langage SMS. À nouveau, ce type de langage entache votre professionnalisme. Pire, votre employeur potentiel pourrait croire que vous parlerez de la sorte aux futurs clients. Gaëlle Marre, directrice de l’agence de recrutement OfficeTeam, cite un exemple : « Dernièrement, une candidate me parlait de “prof lib” pour évoquer profession libérale. J’ai dû la faire répéter 3 fois ».

3. « Je maîtrise XUL, XBL, CSS et JavaScript »

Renseignez-vous sur la personne qui vous interviewera. S’il s’agit d’un membre de la direction des ressources humaines, rappelez-vous qu’il n’est pas forcément spécialiste de la fonction que vous briguez. Si vous postulez un poste technique, évitez donc le jargon que seuls les initiés comprennent. Réservez ce langage d’expert pour un entretien ultérieur, au cours duquel vous serez confronté(e) à votre future équipe potentielle. Romain Werlen résume le problème : « Faites l’effort d’être pédagogue avec un recruteur ».

4. « Mon ancien boss était à côté de ses pompes »

Vous ne disposez que de quelques minutes pour vous présenter. Mettez ce temps à profit pour souligner votre dynamisme et vos exploits. Évitez un maximum d’évoquer vos mésaventures précédentes et, surtout, de critiquer votre ancien employeur. Catherine Sok, directrice des ressources humaines chez Numergy déplore que « certains candidats précisent, à cette étape, que leur ancien chef était nul, qu’ils ont détesté leur travail ». Critiquer votre ancien employeur donne non seulement une image très négative de votre (dé)loyauté, mais montre en outre que vous avez du mal à vous remettre en question.

5. « C’est moi le meilleur »

En entretien d’embauche, vous devez vous vendre et insister sur vos qualités. Mais il vous faut respecter certaines limites et ne pas tomber dans l’auto-flagornerie. Bannissez les superlatifs qui pourraient constituer une perche idéale pour les recruteurs tentés de vous piéger : « Quand on affirme être le meilleur, il faut le prouver », souligne Catherine Sok. Au lieu de vous lancer des fleurs gratuitement, évoquez plutôt des projets concrets que vous avez mené à bien et qui démontrent votre efficacité.

 

Source : keljob.com > Texte: Céline Préaux sur > http://www.references.be

A Propos de l'auteur

Sébastien Guichard
Directeur Associé At Dogfinance

10 comment

L M
Report

L M

C'est d'une évidence...

| Answer | 08/20/2014

Maxime ROUSSEAU
Report

Maxime ROUSSEAU

Tout à fait d'accord c'est d'une évidence. "Les maladresses les plus courantes"? C'est bien triste..

| Answer | 08/20/2014

kevin Abolou
Report

kevin Abolou

Tellement évident!

| Answer | 08/20/2014

Fatiha Boughrara
Report

Fatiha Boughrara

C'est évident mais ont se surprends encore a en faire....

| Answer | 08/20/2014

Anonymous member
Report

Anonymous member

Boff, c’est encore la faute des candidats. Parlez-moi des recruteurs incompétents, j’en vois plein. De la crise, du manque de travail, des sociétés de recrutement qui aimerait bien avoir l’air mais qui n’ont pas l’air du tout (ex. Michael Page avec ses recruteurs Mickey-Mouse qui travaillent a l’abattage avec des consultants, incompétents dans leur genre).

2 | Answer | 08/20/2014

jean-michel REMY
Report

jean-michel REMY

Si on pouvait éviter les recruteurs incompétents, !!!!! Tout le monde pourrait y trouver son compte, employeur comme postulant. Et je ne vous parle pas du gain de temps que cela pourrait engendrer !

1 | Answer | 08/20/2014

Ali Murat DULKADIR
Report

Ali Murat DULKADIR

A force d'être trop exigent à l'entretien pour éliminer un maximum de candidat, les recruteurs font des erreurs capital, beaucoup de candidats qui ont des très grands atout ne se font plus recruter à cause des critères à l'entretien, moi personnellement je préfère quelqu'un qui apporte et qui travail dans l'entreprise que quelqu'un qui passe un entretien parfait et moyen au travail.

2 | Answer | 08/20/2014

michele koubi
Report

michele koubi

La recherche d'un emploi est déjà un travail presque à temps complet...
Des moments d'attente, d'espoir, de stress, et de déception !!!!
Parfois je me demande si les recruteurs n'occupent pas leur temps avec nous..
Tests écrits, entretiens, tout est parfait...
Mais.... vous n'êtes pas retenu... et ne savez pas pourquoi....
Peut-être que le critère de l'âge devrait être plus intégré avant la convocation....
C'est usant !!!!

4 | Answer | 08/21/2014

SYLVIE BROSSIER
Report

SYLVIE BROSSIER

Lucien Iancu : je suis tout à faire d'accord avec vous sur l'attitude de Michael Page vis à vis des candidats. Bon courage

2 | Answer | 08/21/2014

Philippe Godard
Report

Philippe Godard

Question existentielle : on en parle pas dans l'article, mais si le recruteur est aussi nul en orthographe que le candidat ...( cf ci dessus...!!!) comment fera t il pour s'en rendre compte ? mdr !

1 | Answer | 08/21/2014

Anonymous member

You are publishing as Anonymous member Choix  Anonymous member Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Anonymous member

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter