Close

  • Keep me logged in

Already on Dogfinance ? Sign in Ici

Thousands of financial professionals use Dogfinance to develop their careers

430 050 Professionals
7 272 Job offers
845 134 Connections

Networking

Find coworkers and classmates

Enrich your address book

Converse, Discuss, Exchange

Career

Your contacts know your future employer

Showcase your expertise: get headhunted

Find your future employees

Sign up, it's free.

 

5 caracters min.

  • I agree to receive offers from selected partners

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Thousands of financial professionals use Dogfinance to develop their careers

430 050 Professionals
7 272 Job offers
1 690 268 Connections

Networking

Find coworkers and classmates

Enrich your address book

Converse, Discuss, Exchange

Career

Your contacts know your future employer

Showcase your expertise: get headhunted

Find your future employees

Sign up, it's free.

 

5 caracters min.

  • I agree to receive offers from selected partners

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Published 07/12/2012 by

4,5 millions de chômeurs de plus d'ici 4 ans '

 

Selon une étude, le chômage pourrait bondir si des politiques économiques favorisant la croissance et l'emploi ne sont pas engagées, le chômage. Et le Luxembourg n'est pas à l'abri.
Il y a actuellement 17,4 millions demandeurs d'emplois en Europe, soit un taux de chômage de 11%, souligne l'OIT (Organisation internationale du travail), qui s'alarme particulièrement du chômage des jeunes qui est de 22% pour la zone mais culmine à 30% en Italie, au Portugal et en Slovaquie et à 50% en Espagne et en Grèce. 44% des demandeurs d'emploi sont au chômage depuis plus d'un an. Juan Somavia, le directeur général de l'OIT, a lancé une sévère mise en garde aux pays européens.
À tous les pays européens: «L’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Luxembourg et Malte sont les seuls pays où le niveau d’emploi est plus élevé qu’en 2008. Cependant, même dans ces pays, il apparaît que la situation du marché du travail a cessé de s’améliorer. La qualité des emplois s’est elle aussi détériorée, même dans ces économies qui réussissent relativement bien», indique le rapport.
«S'il n'y a pas de changement de politique, tous et je dis bien tous les pays de la zone euro, seront touchés, à la fois ceux déjà en difficulté et ceux qui se portent le mieux», a-t-il dit en présentant l'étude aux journalistes. «On prend de plus en plus conscience qu'une approche fondée uniquement sur l'austérité budgétaire aura une incidence sur l'emploi sans pour autant réduire de manière significative les déficits budgétaires», note l'étude.
Mettre l’accent sur les jeunes
Elle recommande des politiques d'investissement et une remise sur pied du système financier, ce qui veut dire que l'on «règle rapidement la question de la solvabilité de nombreuses banques». L'OIT demande à «veiller à ce que les jeunes ne restent pas prisonniers d'emplois précaires» et cite comme des exemples à suivre les politiques menées dans les pays scandinaves, en Autriche, en Belgique et aux Pays Bas.
L'étude se réfère à des programmes de formation facilitant la transition école-travail ou aux «garanties-jeunes» des pays nordiques qui accompagnent les jeunes par des formations spécifiques puis par l'aide à la recherche d'un emploi. En Suède, 46% des jeunes demandeurs d'emploi ont connu la réussite grâce à cette garantie. «Avec une stratégie de croissance centrée sur l'emploi pour la zone euro, la reprise est encore envisageable à l'intérieur du cadre de la monnaie unique», affirme l'étude de l'OIT.
(L'essentiel Online/AFP)

Selon une étude, le chômage pourrait bondir si des politiques économiques favorisant la croissance et l'emploi ne sont pas engagées, le chômage. Et le Luxembourg n'est pas à l'abri.

 

Il y a actuellement 17,4 millions demandeurs d'emplois en Europe, soit un taux de chômage de 11%, souligne l'OIT (Organisation internationale du travail), qui s'alarme particulièrement du chômage des jeunes qui est de 22% pour la zone mais culmine à 30% en Italie, au Portugal et en Slovaquie et à 50% en Espagne et en Grèce. 44% des demandeurs d'emploi sont au chômage depuis plus d'un an. Juan Somavia, le directeur général de l'OIT, a lancé une sévère mise en garde aux pays européens.

 

À tous les pays européens: «L’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Luxembourg et Malte sont les seuls pays où le niveau d’emploi est plus élevé qu’en 2008. Cependant, même dans ces pays, il apparaît que la situation du marché du travail a cessé de s’améliorer. La qualité des emplois s’est elle aussi détériorée, même dans ces économies qui réussissent relativement bien», indique le rapport.

 

«S'il n'y a pas de changement de politique, tous et je dis bien tous les pays de la zone euro, seront touchés, à la fois ceux déjà en difficulté et ceux qui se portent le mieux», a-t-il dit en présentant l'étude aux journalistes. «On prend de plus en plus conscience qu'une approche fondée uniquement sur l'austérité budgétaire aura une incidence sur l'emploi sans pour autant réduire de manière significative les déficits budgétaires», note l'étude.

 

Mettre l’accent sur les jeunes

 

Elle recommande des politiques d'investissement et une remise sur pied du système financier, ce qui veut dire que l'on «règle rapidement la question de la solvabilité de nombreuses banques». L'OIT demande à «veiller à ce que les jeunes ne restent pas prisonniers d'emplois précaires» et cite comme des exemples à suivre les politiques menées dans les pays scandinaves, en Autriche, en Belgique et aux Pays Bas.

 

L'étude se réfère à des programmes de formation facilitant la transition école-travail ou aux «garanties-jeunes» des pays nordiques qui accompagnent les jeunes par des formations spécifiques puis par l'aide à la recherche d'un emploi. En Suède, 46% des jeunes demandeurs d'emploi ont connu la réussite grâce à cette garantie. «Avec une stratégie de croissance centrée sur l'emploi pour la zone euro, la reprise est encore envisageable à l'intérieur du cadre de la monnaie unique», affirme l'étude de l'OIT.

 

(L'essentiel Online/AFP)

 

A Propos de l'auteur

Sébastien Guichard
Directeur Associé At Dogfinance

No comment

Anonymous member

You are publishing as Anonymous member Choix  Anonymous member Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Anonymous member

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter