Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

438 064 Professionnels
8 795 Offres d'emploi
950 201 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

438 064 Professionnels
8 795 Offres d'emploi
1 900 402 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 30/01/2017 par

L’année du coq de feu pourrait être périlleuse en Bourse

Ce signe chinois est symbole d’agressivité, de combat et de volatilité. De quoi réserver quelques sueurs froides aux investisseurs en Bourse. D’autant qu’après la belle performance des indices depuis plusieurs mois, les analystes redoutent un retour de bâton.

L’année du coq de feu pourrait être périlleuse en Bourse

Selon le calendrier chinois, l’année qui commence est celle du «coq de feu», dont les principales caractéristiques symboliques sont l’agressivité, le combat et la volatilité. Autrement dit, mieux vaut se préparer à de nouvelles secousses en Bourse à en croire cette tradition millénaire. Car si pour l’heure, les marchés gardent leur bonne humeur, les bouleversements présents et futurs sont réels.

Or, en ce nouvel an chinois, force est de constater que «certaines coïncidences entre le calendrier et la météo sur les marchés apparaissent comme troublantes», selon Marc Touati, économiste et président du cabinet ACDEFI. Ainsi, les années de croissance mondiale forte correspondent souvent à celles du dragon (1989, 2000, 2012), du tigre (1998, 2010), voire du chien (2006).

À l’inverse, les récessions et krachs boursiers se produisent souvent lors des années du buffle (1973, 1997, 2009), du porc (1971, 1995, 2007), du lièvre (1939, 1987, 2011), voire du rat (1936, 2008). L’an passé, l’année du «singe de feu» devait consacrer le règne de la violence, de la folie et des surprises. Et, de fait les chocs et les surprises ont été nombreux, avec le vote en faveur du Brexit, la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle américaine et plus encore la flambée des marchés boursiers au milieu de tous ces bouleversements. Loin de la catastrophe annoncée, le Dow Jones ne cesse de grimper et vient même de se hisser à un sommet historique, au-delà des 20.000 points.

Des risques évidents

Pour Marc Touati, cette flambée des marchés boursiers en dépit des risques évidents qui pèsent sur 2017 «commence à devenir inquiétante». Pour lui, cet aveuglement collectif ressemble de plus en plus à la situation qui prévalait en 2000, ou encore en 2007-2008, avec la suite que l’on connaît.

De fait, selon lui, de nombreux dangers planent sur les marchés avec la perspective d’un Brexit dur, la montée du protectionnisme ou encore l’instabilité politique qui prévaut dans de nombreux pays de la zone euro. Or, avec «des PER (Price Earning Ratios) supérieurs à 15 et parfois proches de 20, de nombreuses actions et indices boursiers commencent à devenir très chers», selon le président d’ACDEFI qui redoute «un ajustement baissier au cours de l’année 2017 des marchés».

Les analystes d’HSBC se concentrent sur les effets plus immédiats du nouvel an chinois sur l’économie et par ricochet sur les marchés. Ils notent ainsi que «cet événement provoque un pic d’activité en amont et en aval». Ils constatent également «un boum de la demande dans certains domaines, notamment dans l’alimentaire». Pour en savoir plus sur ce que réserve l’année 2017, inutile de se tourner vers la Chine dans les prochaines semaines. «Le nouvel an bouleverse de nombreuses habitudes et les statistiques risquent d’être particulièrement délicates à interpréter», selon les analystes d’HSBC.

 

Source : Bourse Le Figaro 

A Propos de l'auteur

Valérie Patureau
Chargée de communication digitale chez Carrevolutis

Aucun commentaire

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter