Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

438 066 Professionnels
8 799 Offres d'emploi
950 102 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

438 066 Professionnels
8 799 Offres d'emploi
1 900 204 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 02/01/2017 par

Bourse : ce que réserve 2017

Les Bourses mondiales ont repris le chemin de la hausse, Wall Street se montrant plus dynamique que l’Europe. La remontée des taux d’intérêt entraîne des réallocations massives entre les actifs financiers et les secteurs.

Bourse : ce que réserve 2017
L'année 2016 fut celle de toutes les surprises sur les marchés financiers. Elle avait commencé de manière catastrophique avec la résurgence des craintes sur la Chine et la solidité du système bancaire. Elle s'est terminée dans l'euphorie boursière, notamment à Wall Street. Le pétrole était en chute libre au premier trimestre. Il a vivement rebondi grâce à un accord historique de l'Opep en novembre, entraînant avec lui les autres matières premières . Les chocs politiques se sont succédé -  le vote du Brexit , l'élection de Donald Trump , le rejet du référendum de Renzi . Ils ont finalement été absorbés sans dommages : Londres a fini l'année au sommet, tandis qu'à New York, le Dow Jones est tout proche de la barre mythique des 20.000 points.
 

Depuis deux mois, un grand vent d'optimisme souffle sur les Bourses mondiales. Elles sont portées à la fois par les espoirs de reprise économique et les arbitrages massifs qui s'opèrent entre marchés des obligations et des actions. Wall Street ­connaît ainsi la deuxième plus longue période haussière de son histoire. Le « bull market » - la charge du taureau est censée représenter le comportement des investisseurs en période de marché haussier - entamé en 2009 dépasse désormais celui de 1949 à 1956 qui avait suivi la Seconde Guerre mondiale et n'est plus surpassé que par la longue période de hausse de 1987 à 2000. La prudence avec laquelle la Réserve fédérale a opéré son virage monétaire (elle a relevé ses taux d'intérêt une seule fois en décembre) a aidé. Et l'élection présidentielle aux Etats-Unis a créé le sentiment qu'une politique économique très pro-business allait être mise en place, entraînant un ralliement à Trump aussi vigoureux qu'inattendu. Mais de l'avis général, les valorisations sont désormais tendues outre-Atlantique.

 

Les Echos

 

Dans la zone euro, engluée dans un cocktail de croissance faible et d'incertitude politique, l'enthousiasme est moins net. Le mois de décembre a été porteur, mais l'Euro Stoxx a terminé l'année au niveau où il l'avait commencée. Les places émergentes ont également pris leur revanche en 2016, profitant du retournement des cours du pétrole et des matières premières, ainsi que d'un retour en grâce auprès des investisseurs internationaux. Gonflé par cet effet rattrapage, la Bourse du Brésil a progressé de près de 40 %, celle de Russie de plus de 25 %.

 

Source : Les Echos


A Propos de l'auteur

Valérie Patureau
Chargée de communication digitale chez Carrevolutis

Aucun commentaire

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter