S’il est un métier sulfureux aux yeux de notre société, il s’agit bien de la profession de trader. Depuis la crise des subprimes en 2007-2008, les médias n’ont eu de cesse de désigner les traders comme les principaux coupables des déboires financiers que le monde connait actuellement.Arrogant, sûr de lui, avide et extrêmement bien payé, tel est le portrait-robot du trader ! Mais qu’en est-il réellement ?

Si les médias et parfois la justice ont condamné à de multiples occasions et à raison le comportement de certains traders, la nécessité économique de ce métier a également été défendue à plusieurs reprises. Au-delà des débats et autres procès, il est intéressant de comprendre qui sont ces traders ? Et quelles formations permettent aujourd’hui d’accéder à ce type de postes ?

Commençons par distinguer deux types de traders : le premier travaille au sein d’un établissement financier et le second est un particulier à son propre compte. Pour en savoir plus sur l’activité de trader, consultez notre article « Qu’est-ce que le trading ? »

Intégrer un établissement financier en tant que trader

Avant les années 90, il n’y avait pas de profil type pour devenir trader. La croissance des marchés financiers était telle que l’on pouvait devenir trader sans avoir de formation solide. La demande de main d’œuvre était considérable, par conséquent les exigences en termes de diplômes étaient moins importantes qu’aujourd’hui, et les exemples de guichetiers ayant réussi à accéder aux salles de marché au cours de cette période dorée ne manquent pas…

 

Lire la suite de l'article sur New Trading