Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

438 066 Professionnels
8 795 Offres d'emploi
950 151 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

438 066 Professionnels
8 795 Offres d'emploi
1 900 302 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 19/06/2015 par

Comment réagir à l’appel d’un chasseur de tête ?

Comment réagir à l’appel d’un chasseur de tête ?

Les méthodes des chasseurs de têtes, bien réfléchies, consistent souvent à vous contacter sur votre lieu de travail. Vous êtes de prime abord surpris, vous ne pouvez souvent pas répondre comme vous le voudriez, vous n’êtes ni à l’aise, ni libre de paroles, et c’est très exactement cette situation délicate que cherchent à créer les chasseurs de têtes afin de tester vos réactions.

Soyez honnête

Votre interlocuteur connait parfaitement la situation dans laquelle vous êtes, puisqu’elle est voulue et provoquée, n’hésitez donc pas à  lui dire que l’instant n’est pas propice à la discussion. Restez cependant ouvert et aimable et proposez un rendez-vous ultérieur afin de pouvoir vous exprimer comme vous le souhaitez.

 

Restez ouvert

Etre contacté par un chasseur de tête peut déstabiliser. Si on vous contacte c’est bien sûr que votre profil semble intéressant mais ne vous emballez pas. Que vous soyez en recherche d’opportunité ou non, être référencé dans la base de données d’un chasseur de tête vous servira, quoi qu’il arrive, tôt ou tard et ne peut qu’être bénéfique pour vous. D’où l’importance d’être aimable dès le premier appel.

Laurent Chabannais,  fondateur du cabinet de recrutement Solusearch , précise que « Généralement, l’accueil est positif et bienveillant avec de la curiosité. Selon le type de fonction occupée, le secteur d’activité, l’accueil peut être parfois différent. Certains profils sont aussi plus sollicités que d’autres et ont donc davantage l’habitude que d’autres : les profils commerciaux  par rapport aux fonctions support qui sont moins sollicitées avec la crise. Lors du premier contact Les questions qui reviennent souvent sont autour de l’origine du contact. « Qui vous a donné mes coordonnées ? », «  Comment avez-vous fait pour savoir ce que je fais ? »

Dans tous les cas de figure, même si la personne n’est pas à l’écoute d’opportunités à court terme, elle devrait se montrer ouverte, courtoise. On ne sait jamais de quoi demain sera fait et sans être calculateur, l’opportunisme fait partie de la vie professionnelle. »

 

Soyez avenant

L’approche d’un chasseur de tête pose une situation d’équité entre les deux parties, il est de l’ordre du gagnant-gagnant de proposer un candidat justement ciblé au même titre que le candidat doit être conquis par le poste en question. N’hésitez donc pas à poser des questions au chasseur de tête, des renseignements sur l’offre, la raison de sa vacance, les perspectives d’évolution, l’entreprise etc…

 

Montrez votre motivation

Bien que cette approche soit particulière il est essentiel de ne pas juger l’approche du chasseur de tête comme gagnée d’avance et de montrer votre détermination et votre motivation dès le premier contact, n’oubliez pas que rien n’est joué d’avance et que vous entrez dans un processus de sélection important.

Le fondateur de Solusearch confirme que « La motivation est pour moi essentielle dans la sélection d’un candidat. Il y a d’ailleurs des éléments très objectifs pour qu’un candidat sollicité ait des velléités de changement : intérêt par rapport au poste, à l’entreprise à son positionnement, sa stratégie. Le candidat peut aussi sans l’exprimer tout de suite avoir des frustrations et des inquiétudes par rapport à son entreprise actuelle, un manager qu’il ne juge pas légitime et pertinent. »

 

 Restez discret

Monsieur Chabannais raconte « Si j’assure aux candidats une totale confidentialité sur notre démarche, il est essentiel que les candidats restent discrets s’ils y répondent favorablement. L’entreprise peut voir avec défiance un collaborateur ouvert au changement et le collaborateur se trouver marginalisé. Tant que le candidat n’est pas sûr de trouver un poste ailleurs et qu’il l’accepte, il ne doit pas communiquer à l’intérieur de son entreprise sur les démarches qu’il entreprend, à moins qu’il n’en attende une revalorisation interne en terme de poste ou de salaire, même si la démarche peut être maladroite et très mal considérée. »

L’appel d’un chasseur de tête n’est que la première étape d’un processus à venir, bien que cette prise de contact soit agréable pour l’égo veillez donc à rester discret tant que vous n’êtes pas sûr de l’issue que peut prendre cette rencontre.

 

A Propos de l'auteur

Marina Pascarel
Social Media Manager chez Eduniversal

5 commentaires

Laurent Stéphane Gay
Signaler

Laurent Stéphane Gay

J'ai eu la surprise de voir cette grande entreprise américaine me contacter... effectivement, j'ai cherché à comprendre le comment du pourquoi : c'est la 1ère chose qui vient en tête : exploiter le filon.... Tant que l'on n'a pas la réponse, on peut se montrer extrêmement décontenancé. Il faut agir avec retenue.

1 | Répondre | le 19/06/2015

Marina Pascarel
Signaler

Marina Pascarel

Laurent Stéphane Gay : Étiez-vous sur votre lieu de travail? Passée la surprise avez-vous su comment réagir?

| Répondre | le 19/06/2015

Aurélie Declercq Renaut
Signaler

Aurélie Declercq Renaut

Bonjour,
je pense qu'il peut être difficile de convenir d'un rendez-vous ultérieur avec le chercheur de tête. La 1ére fois que j'ai été contacté par un chasseur de tête mon patron de l'époque était par chance absent mais je ne sais pas comment j'aurais pu transmettre mes coordonnées personnelles facilement si il avait été présent....Il faut pouvoir envisager une bonne issue de secours qui soit crédible pour être discret.

1 | Répondre | le 22/06/2015

Marina Pascarel
Signaler

Marina Pascarel

Aurélie Declercq Renaut : Aurélie, vous avez raison l'appel des chasseurs de tête peut mettre mal à l'aise et engendrer des situations gênantes. Dans le cas où votre supérieur/ collègue serait présent et que vous ne voudriez pas donner vos coordonnées n'hésitez pas à inverser la situation et à demander au recruteurs ses coordonnées afin de pouvoir le recontacter ultérieurement.

| Répondre | le 22/06/2015

sylvie marthinet
Signaler

sylvie marthinet

D'accord avec Marina , une fois la surprise passée, inverser la situation et prendre ses coordonnées afin de le recontacter ultérieurement. Bien vu Marina !!

| Répondre | le 25/06/2015

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter