Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

425 839 Professionnels
7 260 Offres d'emploi
828 714 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

425 839 Professionnels
7 260 Offres d'emploi
1 657 428 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 30/04/2015 par

Compte-rendu de la conférence annuelle de LCF Rothschild

La conférence annuelle de la Compagnie Financière Edmond de Rothschild s’est tenue le jeudi 14 janvier 2009 dans les salons du pavillon Gabriel.

Durant près de 3 heures, leurs équipes de gestion ont énoncé les différents enjeux financiers et économiques pour 2010 ainsi que la stratégie d’investissement à adopter.

Il ressort de cette analyse que les pays émergents ainsi que les entreprises sortent grands gagnants de l’année 2009.. Les premiers ont montré leur capacité de réaction, les secondes ont réduit drastiquement leurs coûts et leur endettement. Pas étonnant donc que les actions des entreprises cotées et plus particulièrement celles des pays émergents aient très bien performé sur l’année passée. Le rééquilibrage économique global, à l’œuvre depuis près de 10 ans, a déplacé de façon irréversible les foyers de croissance vers les pays émergents. La force de traction de ces pays est telle que le marché boursier directeur n’est plus seulement Wall Street mais aussi Shanghai. Si la croissance du PIB mondial pour 2010 anticipée par les économistes ressort  à 3,5%, cela est dû en très grande partie à la croissance économique anticipée dans les pays émergents de près de 6%. Il convient néanmoins d’investir dans les pays émergents dans une optique de long terme car la volatilité des bourses émergentes est très élevée.

En ce qui concerne les actions en général, il convient d’expliquer qu’elles ont rattrapé leur « excès baissier » et ressortent actuellement à des niveaux de valorisation correcte de l’ordre de 14 fois les bénéfices pour les entreprises européennes. Si les actions montent en 2010, alors il faudra que plusieurs des paramètres suivants se réalisent. Il faut tout d’abord que la croissance des bénéfices des entreprises soit de l’ordre de 25% ce qui paraît atteignable. Egalement, il faudra que les politiques monétaires restent accommodantes tout au long de l’année 2010. Le sentiment général en la matière est que les banques centrales devraient infléchir leur politique monétaire au second semestre 2010, suivant ainsi le mouvement de hausse des taux déjà entamé par les banques centrales de Norvège, d’Australie et d’Israël.

De plus, la grande inquiétude viendra des chiffres du consommateur américain dont le poids dans l’économie mondiale est gigantesque, de l’ordre de 20% du PIB mondial.

La stratégie de ce début d’année fait la part belle aux entreprises aux travers des actions et obligations d’entreprises et convertibles. Privilégier les obligations  des sociétés et des pays émergents bien gérés, éviter les emprunts d’Etat des pays notés AAA et ne pas hésiter à se couvrir sur les marchés financiers à l’aide d’options par exemple..

Enfin, un pari spéculatif sur le Nikkei peut être joué en 2010 à condition que la banque centrale du Japon soit plus audacieuse, en décidant d’injecter des liquidités pour éviter la déflation d’une part, et en vendant du yen afin d’affaiblir la monnaie japonaise, d’autre part.

Marc Rustenholz

A Propos de l'auteur

Marc RUSTENHOLZ
Conseiller en gestion de patrimoine chez LCL

Aucun commentaire

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter