Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

441 012 Professionnels
8 301 Offres d'emploi
990 502 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

441 012 Professionnels
8 301 Offres d'emploi
1 981 004 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 25/06/2019 par

5 CONSEILS POUR GÉRER UNE FIN DE CYCLE

Tout le monde s’accorde à dire que nous vivons une fin de cycle sur les marchés financiers. La rupture annoncée pour début 2019 a été sans aucun doute retardée par le mois de décembre le plus mauvais depuis 1931. Pour combien de temps et que faire entre temps ?

5 CONSEILS POUR GÉRER UNE FIN DE CYCLE

Tout le monde s’accorde à dire que nous vivons une fin de cycle sur les marchés financiers. La rupture annoncée pour début 2019 a été sans aucun doute retardée par le mois de décembre le plus mauvais depuis 1931. Pour combien de temps et que faire entre temps ?

Les principes que nous allons rappeler sont des principes généraux valables en toutes circonstances mais la médiocrité du couple rendement /risque qui caractérise la fin de cycle que nous traversons rend l’application de ces derniers plus impératifs que jamais.

Prenez du risque pour obtenir du rendement

De façon un peu paradoxale, nous allons commencer par évoquer cette vérité. En effet, sur une longue période et quelques soient les circonstances (guerre, inflation, déflation), la rémunération du risque des marchés actions est restée à peu près constante en offrant un rendement net d'inflation de +4/5 %. On peut également constater qu’un investisseur ayant investi au plus haut du marché à l’automne 2007 affiche une performance annualisée de ( 3,70%) en février 2018. Dans les circonstances actuelles de rémunération négative du taux sans risque, l’absence totale de prise de risque n’est donc pas logique si l’on veut préserver son patrimoine.

Appréhendez le risque de façon globale

La prise de risque est nécessaire mais elle doit être en adéquation avec les objectifs de gestion à moyen terme de votre patrimoine. Cela signifie qu’il faut d’une part déterminer de façon fine votre objectif de rendement/risque et d’autre part l’appliquer globalement. La gestion des actifs ne doit pas poursuivre l’objectif d'avoir un rendement positif pour chaque investissement, mais d'atteindre une performance globale du portefeuille d'actifs conforme à l'objectif de rendement dans son ensemble. D’où cette conviction qu’il est indispensable d’opter pour une stratégie de diversification des actifs pour lisser les ruptures de certains actifs quand elles se produisent.

Gardez des liquidités disponibles

Un portefeuille correctement structuré doit pouvoir résister dans une crise qui dure en moyenne un à deux ans. Il est alors préférable de pouvoir maintenir l’équilibre global de celui-ci en procédant à un nombre de retraits le plus faible possible sur la période. La gestion des liquidités doit donc être anticipée et constitue un facteur important d’une stratégie d’investissement. Il faut donc prévoir une réserve de liquidités suffisante qui permettra d’amortir la période de volatilité sans avoir à bouleverser l’équilibre des placements.

Diversifiez votre risque

Les crises financières présentent rarement les mêmes caractéristiques deux fois de suite. En conséquence, on ne peut pas prévoir quel genre de risque peut se matérialiser (inflation, déflation, hausse des taux , défaut). Il ne saurait donc y avoir une solution unique à proposer. C'est un ensemble d’investissements qui permet à un portefeuille de résister globalement en s’appuyant sur toutes les composantes choisies (fonds euro, UC, produits structurés et immobilier). De même, la diversification géographique des placements sur un ensemble de devises et de places boursières mondiales est essentielle, il est hasardeux de ne miser que sur le CAC (3,3% de la capitalisation boursière mondiale) pour une gestion financière !

Extrait d'un article de GILLES ETCHEBERRIGARAY, Directeur général INVEST AM

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici >>

Convictions 46 : Le magazine patrimonial de Cyrus Conseil >>

1 commentaire

HELENA NANDIN
Signaler

HELENA NANDIN

Oui, bon conseil. Mais un portefeuille global n'est pas accessible à tous car les cabinets comme les vôtres ne trouve pas intéressant de faire la gestion des petits montant d'épargne.

| Répondre | le 26/06/2019

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter