Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

470 714 Professionnels
6 760 Offres d'emploi
1 032 231 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

470 714 Professionnels
6 760 Offres d'emploi
2 064 462 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 09/06/2020 par

Crise économique : l'inflation serait une bonne nouvelle

Crise économique : l'inflation serait une bonne nouvelle

Nous avons vécu une crise sanitaire inédite ces derniers mois. Inédite, non pas par la férocité de l'épidémie, puisqu'il y en a eu bien d'autres, mais inédite par l'importance que nous lui avons donnée, et par la gestion politique de la crise. Notez que je parle de cette crise au passé, restons optimiste et espérons qu'elle ne revienne pas.

Cette crise sanitaire aura comme conséquence quasi-certaine une crise économique viruluente. Mieux nous la gérerons, moins elle durera longtemps.

Nous entendons souvent parler de l'inflation comme un fléau, une perte du pouvoir d'achat, une chose qu'il faut combattre à tout prix, et même en ces temps de crise. Je ne suis pas d'accord sur ce constat. Je pense bien au contraire qu'il s'agit d'une arme anti-crise qui serait certainement une des meilleure choses qui pourrait nous arriver.

Pourquoi ? Qui dit forte inflation, dit forte hausse des prix. Nous sommes tous d'accord la dessus. Au lieu de payer notre baguette de pain 1 euros, nous la paierons 1 euro 30, 1 euro 50, 2 euros voire 3 euros. Cela peut faire peur, mais en général en cas de hausse des prix, que se passe-t-il de l'autre côté ? Du côté des revenus ? Ils n'ont pas d'autre choix que d'augmenter, de suivre cette inflation. Dans ce cas, peut importe si la baguette double de prix, si les revenus doublent également, non ?

Prenons exemple des années 70-80. Ces années là ont vécu une inflation à deux chiffres pour certaines années. Ils ne l'ont pas mal vécu bien au contraire, puisque les revenus suivaient. Tout suivait.

Pourquoi cela serait une bonne chose ? Majoritairement pour tous les crédits : Crédits de notre pays souscrits pour faire face à cette crise, crédits des entreprises, crédits des particuliers. Un particulier ayant achété une bien immobilier qui rembourse 1000 euros par mois alors qu'il gagne 3 000 euros. Imaginez une inflation à deux chiffres, qu'en trois ans les prix aient augmenté de 50%, et les revenus aussi. Son revenu serait au bout de trois ans de 4 500 euros en suivant l'inflation. Mais son crédit lui coûterait toujours 1000 euros par mois. C'est le même constat pour les entreprises et les Etats.

 

Voilà pourquoi l'inflation serait une bonne chose. La différence par rapport aux crises précédentes, c'est l'Euro. Il doit s'agir d'une décision non pas Française, mais Européenne. Y aura t-il un consensus ? Signera t-on la mort de l'UE ? L'avenir nous le dira.

Ce qui est certain, c'est que nous devons éviter par dessus tout, ce n'est pas l'inflation, mais c'est la déflation, qui pour moi est extrêmement dangeureuse. Reprenez l'exemple sur les crédits ci-dessous, cela serait une catastrophe.

 

Qu'en pensez-vous ? A vos commentaires.

A Propos de l'auteur

Sébastien Guichard
Directeur Associé chez Dogfinance

2 commentaires

Eric PERRIN
Signaler

Eric PERRIN

Incroyable de lire des Conneries pareilles par les temps qui courent!... Directeur Associé chez Dogfinance ???... Et c'est des gens comme ça qui vont gouverner le monde de la finance, et donc gouverner Notre monde!!!... Allez parler de l'Inflation à ceux qui ont connu l'entre-deux guerres et la République de Weimar, pour ne parler que de l'exemple le plus connu!!... On devrait créer une section spéciale "Histoire" dans les cursus économistes et financiers!... Lamentable!!!...

J'aime1 | Répondre | le 15/06/2020

Maxime MONDJOBE
Signaler

Maxime MONDJOBE

Je ne pense pas que votre thèse soit soutenu dans les pays qui pratique le Currency board pour la stabilité des prix. Et même dans les pays à communauté monétaire, un réelle problème de perte théorique de monnaie surgira si l'on soutien vote thérorie. L'inflation ne stimule pas l'économie. Vous avez confondu la théorie du crédit de consommation à la stabilité des prix

J'aime1 | Répondre | le 16/06/2020

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NTKACIUS KACIUS ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter