Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

481 437 Professionnels
7 397 Offres d'emploi
1 036 961 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

481 437 Professionnels
7 397 Offres d'emploi
2 073 922 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

publicité

Publié le 29/09/2016 par

Cybercriminalité : attention à la gestion des réseaux sociaux

Cybercriminalité : attention à la gestion des réseaux sociaux

De nombreux pirates utilisent les réseaux sociaux pour monter des fraudes à l’entreprise. Un risque que les dirigeants et les salariés doivent prendre en compte dans leurs pratiques de ces outils.

À en croire le ministère de l’Intérieur, les escroqueries de type « fraude au président » ou « fraude au changement de RIB » auraient fait perdre aux entreprises françaises pas moins de 485 millions d’euros entre 2010 et 2015. Pour monter ces fraudes aux ordres de virement (fovi), les escrocs recueillent des informations sur les entreprises ciblées. Des données précieuses qui leur permettront non seulement d’usurper, de manière crédible, l’identité d’un dirigeant de l’entreprise ou d’un de ses fournisseurs, mais aussi d’identifier la personne avec qui entrer en contact (téléphone, courriel, réseau sociaux…) pour lancer l’arnaque.

Des pratiques encore peu sécurisées

Une récente étude réalisée par YouGov pour le compte de Blue Cost System permet de faire le point sur les pratiques des professionnels en matière de gestion des médias sociaux. Il en ressort que seuls 40 % des sondés affirment avoir paramétré leurs comptes sur les réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook…) pour réserver à leurs contacts l’accès aux données de leur profil. L’étude montre également que la majorité des sondés accepte d’interagir avec des inconnus sans avoir pris le soin de vérifier leur identité. Enfin, tout aussi inquiétant, seuls 36 % des professionnels interrogés déclarent utiliser un mot de passe différent pour chaque application de médias sociaux ou de messagerie utilisée.

Quelques règles simples

Pour décourager les escrocs, la première chose à faire est de tarir la mine de données sur laquelle ils s’appuient pour bâtir la fraude. Les informations sensibles relatives à l’entreprise doivent sinon disparaître d’Internet, du moins être en accès sécurisé. Il s’agit notamment des organigrammes grâce auxquels les pirates vont reconstruire la chaîne de validation des ordres de paiement, mais aussi des cordonnées à l’aide desquelles les contacts directs seront pris. Ces recommandations doivent être suivies par tous les acteurs de l’entreprise (salariés, dirigeants) notamment dans l’usage qu’ils font, à titre privé comme professionnel des médias sociaux. Les enjeux sont importants. De nombreuses entreprises ont tout simplement disparu après avoir subi une fraude aux ordres de virement.

A Propos de l'auteur

RGA SACOR
Entreprise

Aucun commentaire

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NTKACIUS KACIUS2J Associés 2J Associés ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter