Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

480 941 Professionnels
6 804 Offres d'emploi
1 036 710 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

480 941 Professionnels
6 804 Offres d'emploi
2 073 420 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

publicité

Publié le 08/07/2015 par

Entretien d'embauche : les questions à poser à tout prix

Entretien d'embauche : les questions à poser à tout prix

Dans la mesure où, au fil des années, j'ai fait passer des entretien d'embauche à des milliers d'individus, j'ai élaboré une formule à laquelle je me cantonne désormais. J'ai conscience des questions que je vais poser et de la tournure que je vais donner à l'entretien d'embauche.

 

Il existe également plusieurs traits de caractère que je recherche activement dans les personnes que je rencontre.
Ce que vous devez garder à l'esprit, c'est qu'un poste est à pourvoir parce que l'entreprise doit pallier un besoin ou un problème. Votre tâche consiste à vous positionner de manière à apparaître comme la meilleure solution à ce problème – et à exprimer que le simple fait que vous soyez parvenu à ce stade prouve déjà que vous figurez parmi les meilleurs candidats au poste concerné. A partir de là, si le recruteur vous pose des questions, imitez-le. L'entreprise doit savoir se vendre au même titre que vous-même.
Si, à la fin de l'entretien d'embauche, toutes les questions ont été posées par la personne qui se trouvait en face de vous, alors, pour être tout à fait honnête, il est très peu probable que la place vous soit attribuée. 
Cela ne donne pas seulement l'impression que vous manquez de confiance en vous, mais également que décrocher le job ne vous tient pas tant à cœur que cela. Si vous désirez réellement travailler pour une entreprise, il semble logique que vous cherchiez à vous renseigner autant que possible à son sujet – en particulier sur des aspects impossibles à recueillir à partir d'une simple offre d'emploi. 
 

Voici les questions que vous devriez poser sans faute au cours d'un entretien d'embauche

 

  • Quels sont vos objectifs sur le court, moyen et long terme ? 
Celle-ci ne manque jamais de m'impressionner, parce qu'elle me prouve que le candidat s'intéresse à la vision des affaires. J'ai déclaré précédemment qu'un patron n'embauche pas une personne qui ne fait que rechercher un emploi. Il recrute des individus qui veulent travailler pour lui en particulier. Demandez à votre recruteur quelle direction, selon lui, prendra sa société au fil des années et quels sont les objectifs qui vous concernent, ainsi que votre secteur. En plus de produire une bonne impression sur votre employeur potentiel, vous en retirerez également une idée des attentes que l'on place en vous.
 
  • Quelle est la philosophie de l'entreprise ?
Un emploi ne se compose pas uniquement d'une série de tâche à effectuer ; il s'agit aussi du lieu dans lequel vous passez le plus clair de votre temps. C'est la raison pour laquelle vous devez interroger votre recruteur au sujet de la politique de l'entreprise, parce qu'il est nécessaire qu'elle corresponde à ce que  vous désirez. Par exemple, appréciez-vous d'interagir avec vos collègues ou préférez-vous agir en autonomie ? Quel est le style d'encadrement sous lequel vous êtes le plus performant ? Vous intéressez à ce sujet prouvera l'attention que vous portez aux détails – et c'est un point qui s'accorde parfaitement bien avec n'importe quel dirigeant d'entreprise.
 
  • Quelles sont les opportunités de progresser ?
On désirera sans doute savoir "où vous vous voyez dans cinq ans" – une demande que je traite dans un précédent billet. Vous devez donc poursuivre sur cette voie et déterminer si l'entreprise vous offre de telles possibilités de progression. Mais rappelez-vous : cela ne signifie pas qu'elle doit vous proposer tout ce que vous souhaitez posséder dans cinq ans. Si vous imaginez occuper un poste de direction, ne vous attendez pas à ce que le recruteur confirme vos propos en ce sens ! Mais la société devrait promettre un environnement enrichissant au sein duquel vous pourrez développer vos compétences et gravir les échelons. Votre sens de l'ambition ne rebutera pas un bon recruteur; au contraire, il vous admirera pour cela et cherchera à vous encourager.
 
  • Comment serai-je évalué(e) ?
Chaque emploi comporte ses indicateurs clés de performance et, bien que vous n'en ayez pas connaissance dans tous leurs détails au stade de l'entretien d'embauche, vous devriez tout au moins en avoir un aperçu général. Cela dépend bien évidemment du domaine auquel appartient le poste concerné. 
Un employé des finances ne sera pas évalué de la même manière qu'une personne travaillant dans le marketing. L'important est que vous sortiez de la pièce en ayant conscience de ce que vous aurez à accomplir pour remplir vos objectifs et augmenter la valeur de votre entreprise.
 
 

A Propos de l'auteur

Théophile HENRY
Consultant en recrutement chez DogFinance

3 commentaires

maryline baritaud
Signaler

maryline baritaud

je suis d'accord, vu le nombre d'entretiens que j'ai effectué, je pense comme vous, il faut vraiment se démarquer et poser des questions pertinentes à notre futur employeur, j'ai déjà pratiqué cette technique et l'employeur était plutôt satisfait que je lui pose des questions, car cela reflète l'intérêt du candidat pour l'entreprise. Bien sûr je n'ai pas été retenue mais mon vrai handicap à moi c'est mon âge!!!!!

1 | Répondre | le 23/10/2014

Cindy Ayana
Signaler

Cindy Ayana

Est ce la même chose pour ceux qui postulent pour leur tout premier emploi?

4 | Répondre | le 23/10/2014

Franklin Morin
Signaler

Franklin Morin

C'est particulièrement vrai pour le 1er emploi à mon avis. Les cinq premières années sont une étiquette, pour le meilleur et pour le pire. Il faut définir son cap et savoir le garder et pas tenter de plaire dans un entretien pour un emploi si on ne s'y plaira pas (dans la mesure du possible). Cela punirait l'employeur et l'employé. La partie "objectifs" est elle aussi universelle, il suffit d'adapter l'échelle à la "taille" relative du poste dans l'entreprise.

Très bon article

3 | Répondre | le 29/10/2014

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NTKACIUS KACIUS2J Associés 2J Associés ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter