Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

425 956 Professionnels
7 110 Offres d'emploi
828 821 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

425 956 Professionnels
7 110 Offres d'emploi
1 657 642 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 08/07/2015 par

Entretien d'embauche : 5 questions pour impressionner le recruteur

Vous avez bien préparé votre entretien d’embauche et vous êtes prêt à répondre à toutes les questions : vous êtes incollable

Entretien d'embauche : 5 questions pour impressionner le recruteur

Mais si tel est aussi le cas de vos concurrents, vous ne vous distinguerez pas réellement et vous serez vite oublié. Pour faire la différence, vous devez montrer au recruteur que vous aussi, vous savez poser des questions. Un bon entretien d’embauche, c’est tout simplement une conversation productive. C’est pourquoi vous devez préparer une série de questions à débattre avec le recruteur. Voici 5 questions qui feront mouche.

 

1. Quels sont les problèmes auxquels votre compagnie doit faire face en ce moment ? Que fait votre département pour les résoudre ?

Pourquoi ça marche : Ce genre de questions lance directement la conversation. Votre recruteur aura certainement son avis sur la question. Sa réponse vous en apprendra aussi sur sa personnalité et ses ambitions. Elle vous donnera matière à rebondir.

 

2. Quelles sont les qualités les plus importantes pour avancer dans l’entreprise ?

Pourquoi ça marche : Cette question montre que vous vous souciez de votre avenir au sein de l’entreprise et vous aidera aussi à décider si vous êtes taillé pour le poste.

 

3. J’ai vu que vous donniez des cours du soir à l’IHECS. Depuis combien de temps enseignez-vous ?Qu’avez-vous appris de cette expérience ?

Pourquoi ça marche : Vous soulignez le fait que le recruteur est un expert dans son domaine avant qu’il ne le fasse lui-même.

 

4. Quels sont vos plans pour combattre la concurrence japonaise sur le marché de l’import-export ?

Pourquoi ça marche : En posant cette question, vous montrez que vous avez bien préparé votre dossier. Posez des questions simples, directes et montrez que vous avez fait votre boulot sans excès de zèle non plus. Votre recruteur sera impressionné et prendra votre candidature au sérieux.

 

5. Sous les ordres de qui travaillerais-je ? Serais-je encadré par une équipe ?

Pourquoi ça marche : En posant des questions sur la structure interne d’une entreprise et sur les tenants et aboutissants d’une fonction, vous pourrez aussi mieux orienter votre stratégie pour vous présenter comme le candidat idéal. Si vous travaillerez sous la direction de plusieurs patrons, il est bon de savoir exactement pour qui. Si vous dirigerez une équipe, il est également utile d’essayer de rencontrer vos futurs employés.

A Propos de l'auteur

Sébastien Guichard
Directeur Associé chez Dogfinance

8 commentaires

Jean-Marie GOUEZOU
Signaler

Jean-Marie GOUEZOU

"Si vous deviez travailler" ou "si vous travailleriez" et non "si vous travaillerez" le conditionnel n'est pas le futur de l'indicatif. Il en est de même pour "Si vous dirigerez"
Cordialement
JMG

| Répondre | le 11/06/2014

Marc Valeux
Signaler

Marc Valeux

En espérant que ce type de questions, qui au demeurant sont fort judicieuses, ne brusque pas votre interlocuteur. Cela montre effectivement que l'on a bien étudié l'environnement du poste mais cela peut aussi suggérer que l'on anticipe un peu trop son évolution dans l'entreprise. Il faut faire attention à ne pas avoir "les dents qui rayent le parquet" !

1 | Répondre | le 11/06/2014

Nourya AMROUN
Signaler

Nourya AMROUN

ce n'est pas le futur qu'il faut employer, c'est vrai, mais avec le présent, il faut utiliser le présent avec si : "si vous travaillez sous la direction..., il est bon" OU "si vous devez travailler..., il est bon"
par contre, je pense que l'on ne peut pas dire "si vous travailleriez" (c'est le conditionnel (non employé après SI !)

effectivement , c'est la même chose pour dirigerez ! (si vous dirigez une équipe, ou si vous devez diriger une équipe, ou si vous avez à diriger une équipe

Avis aux conseillers de dogfinance :
pour impressionner le recruteur : autre conseil : ne pas faire d'ereeurs de conjugaisons

n'est-ce pas ?

| Répondre | le 11/06/2014

fred Kangni
Signaler

fred Kangni

Nourya AMROUN.... hahahaha ne pas faire d'eRReurs de conjugaison

| Répondre | le 11/06/2014

Membre anonyme
Signaler

Membre anonyme

Elles sont pertinentes ! J'apprécie pourquoi ça marche. Avez vous posé les mêmes questions à votre recruteur Dog finance ? Si c'est oui je comprends votre attitude positive dans les commentaires.

| Répondre | le 11/06/2014

Fabrice Tournadre
Signaler

Fabrice Tournadre

Bonjour, je reste très dubitatif sur ce genre de conseils. Entre "les 8 phrases qui ont convaincu les recruteurs", "les mots qui agacent les recruteurs", "les 6 erreurs qui dérangent", "comment se rendre attractif auprès des recruteurs", ... j'arrête là la série, j'ai parfois le sentiment que nous (les candidats) avons devant nous des machines ou des robots (les recruteurs) et qu'il est impossible d'envisager un entretien ouvert, participatif et fondé sur des éléments objectifs et non des postures préconçues.
Par ailleurs en lisant les commentaires à ce post et de manière générale sur ce qui s'échange sur les réseaux sociaux, blogs et autres discussions, je pense à ce trait de La Bruyère qui disait "le plaisir de la critique nous ôte celui d'être vivement touché par les belles choses" que l'on pourrait tourner en "le plaisir de la critique sur la forme nous évite de traiter du fond".
J'espère ne pas avoir fait trop de fautes d'ortograffes, merci Pivot.

1 | Répondre | le 12/06/2014

KIM BWANGA
Signaler

KIM BWANGA

Bien sûr une seule à mon avis en parlant justement de l'orthographe. Pas ortograffes surtout !

| Répondre | le 12/06/2014

Elisabeth MARTY
Signaler

Elisabeth MARTY

Je partage tout à fait l'avis de Fabrice.

| Répondre | le 15/06/2014

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter