Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

479 877 Professionnels
6 574 Offres d'emploi
1 373 591 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

479 877 Professionnels
6 574 Offres d'emploi
2 747 182 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 18/02/2015 par

Faut-il divulguer son salaire à ses collègues ?

En France, parler salaire dans son entreprise reste encore mal-vu, un héritage de notre culture judéo-chrétienne associant l’argent au matérialisme. Cependant, les mœurs évoluent. Alors, parler salaire : tabou ou signe de modernité ?

Faut-il divulguer son salaire à ses collègues ?

En France, l’argent est encore considéré comme un sujet sensible. Le salaire étant associé à la « valeur » professionnelle voire symbolique du collaborateur, il touche presque au domaine de l’intime. Encore aujourd’hui, divulguer son salaire à ses collègues demeure risqué et peut déboucher sur un sentiment de malaise et sur des incompréhensions. En effet, les comparaisons entre collègues engendrent généralement des frustrations : pourquoi mon salaire est-il plus bas que celui de d’untel - sous entendu, qu’est ce qu’untel a de plus que moi - ? 
Une opacité qui tranche avec la culture des pays anglo-saxons. « Il est beaucoup plus facile de parler de son salaire aux États-Unis », détaille Claude Vala, « Là-bas, c’est un moyen de montrer sa réussite sociale. Les plus aisés s’en servent même comme faire-valoir ». En France, on préfèrera dévoiler ce que l’on fait de son argent : maison, voiture, voyages etc. Une manière détournée d’afficher son aisance financière...

« Le salaire perçu encore souvent comme arbitraire »

Les entreprises qui mettent en place des politiques salariales transparentes sont encore rares. De ce fait, la subjectivité est de mise : « Il arrive que l’on se trouve face à un collègue qui ne se gênera pas pour se vanter, voire pour mentir afin de ne pas paraître dépassé », souligne Claude Vala, directeur d’Argos Consultants, cabinet de conseils spécialisé dans la rémunération. Difficile, dans ces conditions, de savoir vraiment qui gagne combien. D’où de nombreux conflits larvés, basés sur des supputations... Faute de preuves, les rumeurs les plus folles ont libre court.
Selon Vincent Ricaux, DRH de la société SPIE Communications, les managers et responsables des ressources humaines doivent agir pour éviter ce malaise : « Il est essentiel que les collaborateurs puissent aujourd’hui s’exprimer librement sur la question des salaires. Pouvoir en parler sans crainte démontre que les niveaux de salaires sont justifiables, or les salariés pensent trop souvent que le montant de leur fiche de paie est fixés arbitrairement ». L’entreprise serait alors plus transparente et chaque collaborateur pourrait savoir à quoi correspond son niveau de rémunération ».

Les commerciaux plus libres au niveau de la parole

Le vent est d’ailleurs déjà en train de tourner. La nouvelle génération, et notamment les jeunes commerciaux, semble beaucoup plus libérée à ce propos. « Il faudra avancer par étapes » précise Claude Vala, « Celle des médias a déjà été franchie avec les enquêtes et la diffusion des salaires des chefs d’entreprise. Ensuite, les grilles de salaire vont se généraliser en entreprise, ce qui n’empêchera pas les ajustements individuels. Enfin, l’administration fiscale devra devenir plus transparente ». Cette levée de tabou n’aura pas lieu sans communication sur les plans de rémunération, et sans formation des managers. 
Au final, parler de son salaire à ses collègues est possible, mais uniquement dans les entreprises ayant évolué dans le sens de la transparence. Une chose est sûre : en cas de doute, mieux vaut s’abstenir que de susciter les frictions.

 

Source: studyrama-pro.com

A Propos de l'auteur

Alice JONET
Chargée de recrutement chez Carrevolutis

1 commentaire

Luc SINZOGAN
Signaler

Luc SINZOGAN

On peut se garder de parler de son salaire à ses collègues lorsque nous sommes en présence des organisations où la gestion des ressources humaines est basée sur l'arbitraire. Ici, le salaire est fixé "à la tête du client". La politique de rémunération est flou...
sinzog@yahoo;fr

| Répondre | le 23/02/2015

Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter