Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

480 941 Professionnels
6 804 Offres d'emploi
1 036 710 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

480 941 Professionnels
6 804 Offres d'emploi
2 073 420 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

publicité

Publié le 03/05/2016 par

Faut-il s'intéresser aux gestions actions, dans le contexte actuel de forte volatilité?

Faut-il s'intéresser aux gestions actions, dans le contexte actuel de forte volatilité?

Depuis l’été 2015, les marchés d’actions sont marqués par un net retour de la volatilité, phénomène que des années de politiques monétaires expansionnistes avaient pratiquement fait disparaître. De nombreux investisseurs se détournent de cette classe d’actifs, craignant pour l’intégrité de leur épargne. C’est pourtant dans ces périodes que des opportunités se présentent et – pour peu qu’un minimum de précautions soient prises – qu’elles peuvent permettre de prendre position.

 

Investir en actions, une question de dosage…

Dans un monde de plus en plus mouvant et incertain, la détermination d’une allocation d’actifs adaptée à votre situation et à vos objectifs personnels constitue, plus que jamais, un préalable à tout investissement financier. C’est aussi une étape incontournable pour définir la proportion de solutions investies en actions la mieux adaptée à votre situation personnelle.

La juste proportion d’actions au sein d’une allocation d’actifs efficiente est déterminée de façon stratégique et n’est pas influencée par le comportement des marchés. Plus simplement, ce n’est pas la météo sur les marchés qui va dicter la façon dont votre allocation va être bâtie, mais bien votre profil d’investisseur.

Les solutions actions ne peuvent certes pas répondre aux préoccupations de garantie en capital d’un investisseur au profil sécuritaire. Malgré tout, elles demeurent incontournables dans les autres cas, pour peu que le poids qui leur est dévolu n’excède pas la capacité d’un investisseur à en accepter le risque. En fonction de votre aversion au risque, de votre âge, de votre horizon de placement et de vos objectifs patrimoniaux, la pondération des solutions actions dans votre patrimoine financier pourra varier entre 10 % pour les profils les plus prudents et 80 % (ou plus) pour les plus audacieux.

 

… une question de timing

Bien évidemment, la maîtrise de la part de votre allocation consacrée aux actions ne constitue pas une assurance de réaliser un investissement pertinent. Encore faut-il vous assurer du potentiel de cette classe d’actifs. Le contexte actuel, marqué par de nombreuses incertitudes, ayant conduit à un spectaculaire rebond de la volatilité, offre pourtant des opportunités notamment sur les actions européennes.

Euro faible, pétrole encore bas en dépit du rebond des dernières semaines, activité en légère accélération, soutien de la Banque Centrale Européenne, santé financière des entreprises en amélioration… la Zone Euro voit ses fondamentaux économiques s’améliorer sous l’effet de l’action de la BCE. En conséquence, les actions de cette zone semblent présenter des opportunités à ne pas négliger.

Par ailleurs, la faiblesse actuelle des rendements des obligations – qui ne manqueront pas d’être eux aussi affectés par le retour de la volatilité – renforce l’intérêt des marchés d’actions pour les investisseurs, qui affichent des niveaux de dividendes supérieurs…

Pour autant, la volatilité restera un sujet de préoccupation pour les investisseurs désireux de se positionner sur cette classe d’actifs. Aussi, méthode et régularité dans la démarche d’investissement constituent-elles la clé de voute d’un investissement avisé.

 

… mais aussi de méthode !

Si, bien diversifier ses avoirs (zones géographiques, tailles de capitalisation, degré de flexibilité, …), constitue la base de tout investissement en actions, recourir aux différents outils présents au sein des enveloppes fiscales à votre disposition est une décision tout aussi importante.

 

Dans un contrat d’assurance-vie, des options vous permettent de fractionner dans le temps un investissement : plutôt que d’investir votre capital en une fois sur les marchés d’actions (et d’être ainsi vulnérable à un timing défavorable), ces options vous permettent de définir une durée au cours de laquelle votre épargne sera investie de façon progressive. Chaque mois, une partie de votre capital sera arbitrée gratuitement vers le ou les supports choisis par vos soins, le solde demeurant investi sur des supports sans risque. Au terme de cette durée, la totalité de votre capital initial aura été investi en évitant les effets pernicieux du timing défavorable d’une entrée unique. Ce type de démarche se révèle particulièrement adapté lors des périodes de forte volatilité comme celle que nous vivons depuis l’été dernier. Autre  solution  pour  réduire  l’impact  d’une  forte  volatilité : les versements programmés. Mettre en place des versements mensuels sur un ou des supports que vous aurez préalablement sélectionnés vous permet de vous départir de la notion de timing, puisque vous accompagnez, à la hausse comme à la baisse, l’évolution des fonds sélectionnés.

En conclusion, être discipliné dans sa démarche de placement permet d’atténuer l’effet de la volatilité et de modérer le risque d’investissement à contre-courant.

 

Enfin, s’il est des périodes où il est opportun de « semer », il en est d’autres où il faut savoir « récolter ». L’option « écrêtage des plus- values » présente dans votre contrat d’assurance-vie permet de consolider les plus-values constatées sur un support en unité de compte : vous fixez avec votre Conseiller le niveau de déclenchement de cette option ; dès que ce niveau est atteint, la plus-value constatée est automatiquement et gratuitement arbitrée vers le support en euros présent dans votre contrat. Acter régulièrement ses plus-values permet non seulement de les protéger contre tout risque de retournement de marché, mais aussi de maintenir le profil de risque de votre contrat. En effet, toute forte hausse de certains supports présents dans votre allocation déboucherait sur une déformation de votre allocation d’actifs, la rendant plus sensible à d’éventuels replis futurs.

 

Sécuriser les plus-values réalisées sur les UC en les arbitrant automatiquement vers le fonds en €. 

 

 

Votre Conseiller UFF, véritable chef d’orchestre de votre stratégie d’investissement

 

Dans un contexte incertain et marqué par un net regain de volatilité, la juste pondération en actions des allocations d’actifs de nos clients nous paraît fondamentale. Pour vous accompagner dans la mise en place d’un investissement en actions, votre Conseiller s’appuie sur les expertises internes et externes pour identifier les supports les plus pertinents et mettre en place la stratégie la mieux adaptée à votre cas personnel.

Pour bâtir sa préconisation, il s’appuie enfin sur une gamme de supports actions, gérée selon le principe de l’architecture ouverte sélective. Celle-ci exploite la richesse du marché en sélectionnant des talents de gestion reconnus, pour constituer une gamme totalement exclusive à l’UFF. 

 

Aucun commentaire

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NTKACIUS KACIUS2J Associés 2J Associés ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter