Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

426 276 Professionnels
6 780 Offres d'emploi
829 126 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

426 276 Professionnels
6 780 Offres d'emploi
1 658 252 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 09/06/2015 par

Finance : l’excellence à la française via la formation

La France championne du monde de la formation dans le secteur financier ? C'est en tout cas ce qui ressort du dernier classement des meilleures formations en Finance publié par le Financial Times.

Finance : l’excellence à la française via la formation

Alors que les mauvaises nouvelles se multiplient sur le front économique et social, la France semble s’enfoncer inexorablement dans la déprime.

Si le chômage des jeunes, la faiblesse des marges de nos entreprises, et le déclin de notre R&D sont indiscutablement des indicateurs inquiétants, le regard que portent les Français sur leur pays est marqué d’un pessimisme exagéré, de ce "déclinisme" alimenté par les mauvaises nouvelles, mais qui ne tient pas compte des forces intrinsèques de notre pays.

En témoigne, ces derniers jours, la publication par le Financial Times du classement des meilleures formations en Finance au monde, dans lequel le top 15 est occupé par pas moins de 6 écoles françaises, dont une sur la plus haute marche du podium. Un succès symbolique, mais loin d’être anecdotique.

Ces dernières années, les classements internationaux en matière éducative multiplient les signaux alarmants pour la France. Notamment, les enquêtes PISA, réalisées par l’OCDE pour évaluer la qualité des écoles européennes, semblent confirmer année après année le caractère irrémédiable du déclassement éducatif français. Les comparatifs mondiaux en matière de grandes écoles, eux aussi, sont souvent bien cruels pour les institutions françaises.

Pourtant, le mois dernier, le Financial Times publiait un classement des meilleurs Masters en finance pre-expérience (c’est-à-dire destinés à des étudiants qui n’ont pas encore débuté leur carrière, contrairement à un executive MBA, par exemple). Un classement qui détonne dans la morosité ambiante, et qui a été l’occasion de révéler l’excellente santé de la formation française dans les matières financières, puisque 6 des 15 premiers sont Français. Derrière HEC (1er), l’Edhec et l’Essec (3e et 4e), on retrouve en effet l’ESCP, SKEMA et la Grenoble Graduate School of Business.

 

Parmi les critères retenus par le Financial Times pour effectuer ce classement, certains concernent le devenir des étudiants (salaire de sortie, rapidité avec laquelle ils trouvent un emploi, mobilité internationale…) et d’autres portent sur l’École en elle-même (origine géographique des étudiants, langues d’enseignement proposées, qualité de l’équipe d’enseignement…). Il s’agit donc d’estimer, d’une part, l’employabilité intrinsèque conférée par l’École (la "valeur" du diplôme au regard des employeurs) et, d’autre part, son attractivité et son rayonnement international. Deux données fortement corrélées.

On le sait, en France, ces classements sont toujours pris avec des pincettes, surtout lorsqu’ils révèlent nos lacunes. L’importance accordée à l’international, notamment, est souvent vue comme une façon de privilégier les écoles américaines. Pourtant, c’est précisément sur ce point que les grandes écoles françaises ont pris l’avantage. Ces dernières années, elles ont noué des partenariats à l’étranger (notamment en Asie), ouvert leurs portes aux étudiants étrangers, et favorisé les cursus en plusieurs langues et sur plusieurs continents. Bref, elles ont manifesté une capacité d’adaptation extrêmement rapide.

Ce classement est également une bonne nouvelle en ce qu’il manifeste que les jeunes Français, et notamment les meilleurs éléments, malgré le contexte, ne sont pas fâchés avec les disciplines économiques et financières. Alors que les discours d’incompréhension, voire de franche hostilité, se développent à l’égard de la finance, il est utile de rappeler qu’il s’agit avant tout de disciplines visant à financer l’économie et les entreprises, dans un contexte globalisé où les marchés émergents sont autant des opportunités que des menaces.

Cependant, il faut apporter un bémol à cette analyse. Car si les écoles françaises figurant dans le classement peuvent offrir de telles rémunérations en sortie de formation (un critère important), c’est aussi parce que leurs diplômés ont accès à un marché de l’emploi extranational, avec des postes à Singapour, Shanghai ou New York, où les salaires sont plus importants.

Une façon de dire que l’excellence de la formation à la française pourrait profiter à d’autres, si notre pays ne se met en pas en situation de leur offrir des rémunérations attrayantes et des carrières stimulantes… 

Source: Les Echos

A Propos de l'auteur

Nicolas Vastaa
Consultant en recrutement chez Carrevolutis

Aucun commentaire

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter