Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

525 382 Professionnels
15 723 Offres d'emploi
1 259 369 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

525 382 Professionnels
15 723 Offres d'emploi
2 518 738 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 17/11/2016 par

7 habitudes à perdre quand on cherche un emploi

7 habitudes à perdre quand on cherche un emploi

Cela fait des mois que vous cherchez un emploi : une période compliquée, d’autant plus quand les retours positifs se font attendre. La tentation de baisser les bras peut être grande, mais attention : cela peut conduire à commettre certaines erreurs… qui n’arrangeront rien ! Explications.

  1. Toujours envoyer le même CV

Oui, c’est tentant. Lorsque l’on envoie de nombreuses candidatures chaque jour, il semble quasi impossible d’adapter son CV à chaque offre ou entreprise. Pour autant, il est parfois important de s’y arrêter quelques minutes : ajuster le titre, faire parfois plus ressortir un secteur d’activité dans lequel on a évolué et qui est en lien avec l’entreprise qui recrute, une expérience qui cadre mieux avec les missions du poste proposé, etc. Un incontournable pour passer l’étape de sélection du CV.

  1. Utiliser une lettre de motivation générique

Un recruteur ne s’y méprendra pas et surtout : ne s’y arrêtera pas. Une lettre de motivation n’a d’intérêt que si elle dit quelque chose en plus, de vous, par rapport au poste convoité, à l’entreprise, à ses valeurs, à vos ambitions.

  1. Perdre de vue son objectif de départ

En désespoir de cause, on en arrive parfois à postuler à des offres qui n’ont plus grand-chose à voir avec notre expérience ou notre formation, voire nos aspirations. Une erreur. Car sans les compétences nécessaires pour le poste, sans l’expérience parfois requise, la connaissance attendue d’un secteur ou d’une langue, les chances de passer l’étape de sélection du CV sont là encore relativement faibles. Mieux vaut rester bien concentré sur son objectif initial : quelques intitulés de poste, un métier maîtrisé, des secteurs connus ou pour lesquels on saura faire montre d’un réel intérêt. L’important est de se positionner sur des postes que l’on pourra assumer et pour lesquels on saura convaincre un recruteur. Il n’y a que peu d’intérêt à se retrouver un jour en entretien, pour l’un de ces postes auxquels on avait postulé, mais sans en vouloir réellement ou sans trop y croire.

  1. Avoir une approche trop répétitive de la recherche d’emploi

Comme évoqué dans l’article « Repenser sa recherche d’emploi », l’essentiel est de s’ouvrir plusieurs voies. Pensez aux différentes options qui s’offrent à vous : sur Internet, par vos contacts, dans les journaux, auprès des agences emplois ou des entreprises directement.

  1. Ne pas suivre ses candidatures

Des candidatures, vous en avez envoyé et continuez d’en envoyer. Beaucoup. Oui, mais : à quel point les suivez-vous ? Savez-vous encore aujourd’hui à quelles offres vous avez postulé la semaine passée ? Pas nécessairement. Et pourtant, suivre et relancer ses candidatures est pri-mor-dial. Quelques conseils en vidéo.

Conseils suivi candidatures

  1. Perdre espoir

C’est certain, il est parfois très compliqué de rester positif et motivé. Cependant, il faut rester « prêt ». Prêt à se montrer sous son meilleur jour quand un recruteur appelle enfin. Prêt à convaincre, prêt à se vendre, à communiquer positivement sur ses compétences et ce que l’on peut apporter à une entreprise. Gardez à l’esprit qu’une entreprise recherchera toujours des forces vives, des personnes dynamiques, qui leur permettront d’avancer, de croître. Soyez ce profil-là. Ne baissez pas les bras si vous avez passé des entretiens mais que ceux-ci n’ont rien donné : il se peut simplement qu’un candidat plus expérimenté se soit présenté en face. La roue tourne.

  1. Ne pas préparer ses entretiens

Si vous avez des entretiens, c’est que votre profil fait mouche. Vous intéressez l’entreprise qui recrute ? Parfait ! Mais attention, obtenir un entretien, cela ne fait pas tout ! Reste maintenant à convaincre la ou les personnes que vous allez rencontrer. Pour cela, il est essentiel de bien préparer la rencontre. En se renseignant sur l’entreprise, sur son ou ses interlocuteurs (nom, fonction, pouvoir de décision, etc.), en préparant quelques questions sur le poste, les missions, le rattachement hiérarchique par exemple, si certaines informations sont manquantes ou doivent être détaillées pour une meilleure projection dans le poste. Imprégnez-vous de la culture de l’entreprise, de son actualité.

9 commentaires

 bernard  jouffroy
Signaler

bernard jouffroy

tout cela est vrai , sauf pour les cas particuliers , les personnes présentant un handicap par exemple.

J'aime3 | Répondre | le 11/03/2021

François-Paul DECLOQUEMENT
Signaler

François-Paul DECLOQUEMENT

Je renvoie la balle aux recruteurs : Quand on aime son travail et que les offres sont formatées de la même manière, quelle personnalisation pouvez-vous apporter à votre lettre de motivation ? Quelle source de motivation particulière le recruteur apporte-t-il ? Et je ne parle pas de l'omission de la localisation et de la fourchette de salaire proposée, qui vous font postuler sur une offre un peu à l'aveuglette pour ce qui est de la motivation globale.

J'aime3 | Répondre | le 12/03/2021

ERIC FLAMBARD
Signaler

ERIC FLAMBARD

j'ai 61 ans et depuis plusieurs semaines je reçois toujours les mêmes réponses bateau à savoir ( Malgrés la qualité de votre CV votre profil ne correspond pas exactement à notre recherche, mais nous le gardons dans notre cvthèque au quel cas nous aurions une opportunité.) cela depuis 2015 que les sociétés on m'ont cv , je pense sincèrement que des opportunités ils ont du en avoir , et donc je pense que les RH ou DRH et Patrons se moques des chômeurs. Je suis aussi un RH mais en recherche d'emploi suite à une fin de contrat et avec un âge avancé donc je sais de quoi je parle et moi je répondais à tous les chomeurs, cela demande du temps il est vrai mais cela s'appelle de la correction .

4 | Répondre | le 12/03/2021

 bernard  jouffroy
Signaler

bernard jouffroy

suite à la remarque de Eric FLAMBARD , il est vrai que l'age en FRANCE est important ; les cabinets de recrutement ne font pas leur boulot , c'est vrai

| Répondre | le 12/03/2021

Joseph Giovanone
Signaler

Joseph Giovanone

ERIC FLAMBARD : je confirme; J'ai aussi 61 ans dans 1 mois et je reçois ces réponses bateau depuis mes 55 ans .
Y'a aussi , au téléphone, nous craignons que vous soyez surqualifié pour le poste.
J'ai envoyé 2573 CV. Participer à plusieurs DUODAY, Salons seniors , salons régionaux de l'emploi. En bref, passé 55 et plus : c'est mort.

| Répondre | le 12/03/2021

Membre anonyme
Signaler

Membre anonyme

Je viens juste d'avoir 60 ans....et bien que postulant pour le secteur non marchand auquel je souhaite apporter tout mon savoir faire ainsi qu'un certain savoir être je reçois aussi des réponses standard sur la qualité de votre expérience ou parcours, et pourtant on ne vous donne pas une chance d'entretien, alors pourquoi ce type de réponse? des automates? Et ce n'est pas une question de salaire qui bloque car bien au contraire votre séniorité en l'espère devrait être un atout sur lequel s'appuyer.
Bon courage à vous - Solidairement vôtre

| Répondre | le 13/03/2021

Odile CAFFET
Signaler

Odile CAFFET

J'ai 56 ans, au chômage depuis 4.5 ans. Je ne compte plus le nombre de candidature que j'ai pu envoyé. Parmi les candidatures de Pole Emploi notamment, il y en a où on même pas le nom du recruteur, il est donc très difficile de rédiger une lettre de motivation, voir un entretien d'embauche quand on a pas d'information sur le futur d'employeur. Après, quand j'ai eu la chance d'obtenir un rendez vous je peux compter sur les doigts d'une main le nombre d'employeur qui ont fait un courrier ou un feed-back de l'entretien pour nous permettre à nous demandeur d'emploi de nous motiver après un échec et surtout comprendre ce qui a pu être négatif pour ne pas être retenu

2 | Répondre | le 15/03/2021

Lionel JOUVE
Signaler

Lionel JOUVE

Je suis d'accord avec pas mal de messages laissés. La première chose qui me gène est le manque de professionalisme de certains recruteurs, car si je prends du temps pour personaliser quelque peu mes candiatures, j'en attends la même attention en retour.

1 | Répondre | le 15/03/2021

Patrick Kupper
Signaler

Patrick Kupper

Bonjour à tous, je suis contacté par des cabinets de recrutement.

Montre en main , 3 question reviennent:

Disponibilité
prétentions salariales
dernière expérience professionnelle

Je suis issu des assurances, aucune question sur mon métier, mes expériences, je cite des logiciels ou domaines d'intervention les cabinets n 'y connaissent rien

Les 10 minutes passées, ai je votre accord pour transmettre votre candidature, oui bien sûr, puis silence radio.

Parfois 3 cabinets m'appelle pur la même société où le poste est déjà pourvu...

Que sommes nous devenus, diplômes , expériences, savoir faire, savoir être n'ont plu d'importance;;;Drôle d'époque.

1 | Répondre | le 15/03/2021

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Groupe Quintésens Groupe QuintésensTGS France TGS France ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter