Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

470 713 Professionnels
6 760 Offres d'emploi
1 032 231 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

470 713 Professionnels
6 760 Offres d'emploi
2 064 462 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 09/06/2020 par

HEC Montréal : La gestion de la crise à l’International

« La population a respecté avec rigueur les politiques de confinement à Montréal. » - Marie-Hélène Jobin

HEC Montréal : La gestion de la crise à l’International

Zoom sur l’école HEC Montréal en ce temps de crise avec Marie-Hélène Jobin, Directrice des relations internationales d’HEC Montréal, et Faustine Chevet, Directrice Bureau International – Europe. 

 

Comment avez-vous pu gérer cette crise de votre côté ? 

Même avant la crise, il y a eu des rencontres avec la direction afin de mieux appréhender la situation. Tous les scénarios possibles ont été identifiés. Dès le déclenchement de la crise, notre comité de coordination des mesures d’urgence a pris en main l’ensemble des démarches afin de prioriser. 

« Assurer la sécurité était la première priorité. » 

Les valeurs humaines ont toujours été essentielles pour nous. C’est pourquoi, rapatriement et sécurité de nos étudiants ont fait partie de nos priorités. Une autre de nos priorités était d’assurer la continuité des cours à distance. Nous avons su réagir rapidement sur ce point puisque nous avions beaucoup d’avance sur les différentes institutions, notamment grâce à nos MOOC, et nos certificats entièrement digitaux. 

Par exemple, grâce au groupe de la Direction de l’innovation et de l’apprentissage pédagogique, nous avions déjà développé dans l’école des outils et les avions testés. Nous nous sommes donc adaptés. Les examens comme les cours, ont été mis en ligne. 

« Nous avons eu différentes cellules de crise, nous sommes allés chercher l’expertise là où elle était. » 

Nous avons démocratisé l’ensemble des décisions, nous sommes allés chercher l’expertise là où elle était. Par exemple, une cellule de crise s’occupe des enjeux d’enseignement, une autre s’occupe du bien-être des étudiants. 

 

Quels ont été les changements marqués par cette crise ? 

« Ce qui m’a le plus surpris est la vitesse à laquelle nous avons réussi à nous adapter. Plus spécifiquement à s’adapter dans le chaos. » 

J’attribue notre remarquable adaptabilité à la qualité de nos cours, ainsi qu’à la qualité de la structure de gouvernance. Notre organisation est très peu hiérarchique, et nous avons une capacité à pouvoir nous parler aisément. 

« Le leadership de compétences a toujours été une notion importante pour nous. » 

Réactivité et souplesse ont été démontrées par les DSI. Les cellules de crise ont permis d’assurer une communication auprès des différentes parties prenantes : salariés, étudiants, partenaires... 

« Je suis vraiment fière de dire que notre école fonctionne 100% en ligne ! » 

Nous avons, tous les ans, une session d’été pendant laquelle 95% des cours programmés seront dispensés. Nous sommes capables de proposer tous nos cours en ligne pour l’été, ainsi que pour l’automne. 

 

Qu’avez-vous pu ressortir de cette crise ? 

Faustine Chevet, Directrice Bureau International – Europe, nous éclaire sur la question. 

« Cela permet de se mettre à la place des autres.» 

Étant basée à Paris pour gérer l’Europe, et travaillant pour l’organisation qui est à Montréal, toutes nos réunions ont toujours été faites en visio-conférence avec nos collègues. Finalement, cela met tout le monde sur le même pied d’égalité, de voir que tout le monde gère maintenant ces réunions en visio. 

« Je n’ai jamais autant entendu le mot étudiant.» 

Marie-Hélène Jobin, appuie sur autre point positif. Dès lors que nous sommes au sein de nos activités, nous codifions nos processus, ainsi nous oublions parfois la finalité de ce que nous faisons. Cela nous a rappelé, avec vivacité, que la finalité de notre travail, ce sont les étudiants. Toutes les décisions sont tournées autour du bien être de nos étudiants. 

Cependant le télétravail a ses limites... 

Gérer à la fois le travail et les enfants à la maison, en France comme à Montréal, n’est pas toujours évident. De plus, Marie-Hélène appuie sur un point « il n’y a plus de différence entre les courriels que je lis au lit et ceux au bureau. On est en continuité, il est donc plus difficile de décrocher. » 

 

Comment s’organise le recrutement de votre côté ? 

Les contrats d’alternance n’existent pas au Québec. Néanmoins, les stages se poursuivent en télétravail. 

Le recrutement pour nos étudiants québécois reste le même. Cependant, pour les étudiants internationaux, les mouvements seront plus limités, soit pour des raisons économiques, soit pour des raisons sanitaires. 

« Ceux qui savent enseigner en ligne vont pouvoir mieux recruter. » 

Les choix des étudiants vont se faire selon l’offre pédagogique que nous proposons. Les écoles qui ont de bonnes approches pédagogiques vont mieux sortir leur épingle du jeu. Nous voulons rassurer les français sur notre qualité d’enseignement et notre ouverture à les accueillir à partir de septembre. 

 

L’ouverture sur le monde est une valeur, ce n’est pas un luxe. L’ouverture est importante pour la paix dans le monde. Il faut toujours réfléchir au sens des choses que l’on fait. J’ai choisi mon métier, qui permet d’ouvrir des portes aux étudiants. 

Faustine Chevet conclut sur le fait qu’HEC Montréal a très bien géré la crise, avec bienveillance et flexibilité. 

 

A Propos de l'auteur

Aucun commentaire

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NTKACIUS KACIUS ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter