Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

481 376 Professionnels
7 397 Offres d'emploi
1 036 966 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

481 376 Professionnels
7 397 Offres d'emploi
2 073 932 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

publicité

Publié le 28/10/2015 par

Indicateurs de richesse : la France mieux placée que la moyenne de l'UE

La France se situe au-dessus de la moyenne européenne sur six critères de richesse sur dix, selon un rapport sur les indicateurs alternatifs au produit intérieur brut (PIB) rendu public mardi par le gouvernement.

Indicateurs de richesse : la France mieux placée que la moyenne de l'UE

Moins d'inégalités ou de décrochage scolaire, mais plus de dette publique. La France se situe au-dessus de la moyenne européenne sur six critères de richesse sur dix, selon un rapport sur les indicateurs alternatifs au produit intérieur brut (PIB) rendu public mardi par le gouvernement.

Mesurer l'état de santé de la France. Ces dix indicateurs, qui concernent aussi bien l'économie que l'environnement, la santé ou l'éducation, ont été retenus par les services de Matignon et de Bercy en vertu de la loi sur les nouveaux indicateurs de richesse, adoptée au printemps 2015. Ils serviront à mesurer chaque année l'état de santé de la France au-delà des variations du PIB, accusé de ne refléter que grossièrement le progrès et le bien-être des habitants, a précisé Bercy.

12% de Français en situation de difficulté économique durable. D'après le rapport publié mardi, la France se situe au-dessus de la moyenne européenne sur le plan de la lutte contre la "pauvreté en conditions de vie", mesurant les situations de difficulté économique durable. Cette dernière touchait, en 2014, 12% des Français, contre 19,6% en moyenne dans l'UE.

Moins d'écart de salaire en France. Pour l'"écart de revenus", mesurant la différence entre la rémunération des 20% des ménages les plus aisés et celles des 20% les plus modestes, la France fait également mieux que ses partenaires, avec un écart de 4,3 contre 5 dans le reste de l'UE.

Le pays, enfin, obtient de bons résultats pour les "sorties précoces du système scolaire" (8,5% des 18-25 ans contre 11,1% dans l'UE) et de l'"espérance de vie en bonne santé", qui évalue le nombre d'années qu'une personne peut compter vivre en bonne santé (64,4 ans pour les femmes et 63 ans pour les hommes).

Sur le plan de "l'effort de recherche", qui mesure la part de dépense intérieure consacrée à la recherche et au développement, le pays se situe au-dessus de la moyenne européenne (2,3% contre 1,9%), mais il est à la traîne par rapport à l'Allemagne et l'Autriche (2,9%), ou aux pays nordiques, qui dépassent les 3%.

De mauvais résultats concernant la dette. Le pays obtient en revanche de moins bons résultats sur l'endettement, tant au niveau de la dette publique (96% du PIB contre 87% dans l'UE fin 2014) que de la dette des entreprises (81%, contre 48% en Allemagne), et sur la préservation des sols avec 5,8% des sols artificialisés (bitumés ou construits) contre 4,6% en moyenne dans l'UE.
                  
Source : Europe1                  
                 

A Propos de l'auteur

Julien Villeneuve
Chargé de recrutement chez Carrevolutis

Aucun commentaire

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NTKACIUS KACIUS2J Associés 2J Associés ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter