Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

463 512 Professionnels
7 033 Offres d'emploi
1 021 389 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

463 512 Professionnels
7 033 Offres d'emploi
2 042 778 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 23/01/2017 par

La city se déplace à Paris

Après le discours de la 1ère ministre britannique Theresa May sur le Brexit, le patron de HSBC annonce le potentiel déplacement d’un millier d’emplois de Londres à Paris.

La city se déplace à Paris

Conséquences sur le monde financier  

 

Le mardi 17 janvier à Lancaster House, Theresa May prend la parole en annonçant la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne d’ici fin mars et une négociation qui durera à peu près deux ans. Les banques britanniques ne bénéficieront donc plus du passeport européen, ce qui entraîne des échanges beaucoup plus coûteux. 

 

 


Un millier d'emplois de la HSBC transférés 

 

Le lendemain du discours de la 1ère ministre, le patron de HSBC confirme qu’un millier d’emplois seront transférés de Londres à Paris.

Lors du Forum économique de Davos, Stuart Gulliver, le directeur général de HSBC annonce la délocalisation de certaines activités dans la capitale Française. Ce transfert concerne seulement sa banque d’investissement sur les marchés mondiaux, dépendante de la législation européenne. 

Paris ne peut que se trouver bénéficiaire de ce choix qui rendrait sa place plus attractive. De plus, la délocalisation de HSBC pourrait emmener les autres banques à faire de même. Sachant malgré tout que HSBC possède une implantation forte en France historiquement parlant contrairement aux autres banques, ce qui pourrait bien évidemment les éviter à prendre cette décision.

L’activité qui a des chances d’être délocalisée représente 20% des revenus de la banque d’investissement basée au Royaume-Uni, ce qui leur permet de rester attractifs. Les banques veulent garder un maximum de leurs équipes à Londres. Par exemple, les back-offices grâce aux contrats d’externalisation avec leurs équipes sur le continent.
Cependant, il a été dit que les activités sur les marchés des changes, obligataires et action ne seront pas touchées.
Paris n’est pas la seule ville concernée. Avec cette suppression du passeport européen qui leur permettait de faire des affaires dans les 28 pays de l’union européenne, ils cherchent de nouvelles implantations comme a prévu HSBC. Francfort et Dublin sont également susceptibles de faire parti de ces solutions.

 

 


Pourquoi la France ?

 

« Nous avons acheté le Crédit Commercial de France en 2002, donc nous avons un service bancaire universel en France. Donc pour nous, c’est la France » a indiqué Stuart Gulliver.
En revanche, quand ? Nous ne savons pas et eux non plus.
Les élections présidentielles pourront-être importantes dans la décision de cette délocalisation. Après avoir été questionné sur un éventuel changement d’avis suite à une potentielle victoire de Marine Le Pen, le dirigeant répond « Nous répondrions à cette question seulement si cela arrivait » et une victoire de François Fillon ou d’Emmanuel Macron serait vue de façon « entièrement positive ». 

A Propos de l'auteur

Julie Starovite--Rouxel
Communication

1 commentaire

Alexandre BRANCHE
Signaler

Alexandre BRANCHE

Merci pour cet article intéressant. C'est très bien que ce soit des métiers du Front office qui soient déplacés à Paris. C'est exactement ce dont la place parisienne manque cruellement.

3 | Répondre | le 24/01/2017

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NTKACIUS KACIUS ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter