Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

487 682 Professionnels
8 145 Offres d'emploi
1 081 300 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

487 682 Professionnels
8 145 Offres d'emploi
2 162 600 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

publicité
Caisse d'Epargne Île-De-France

Publié le 21/08/2017 par

Le métier de chargé d’affaires professionnels et associations

Retrouvez les parcours et le contenu des postes de Slim Chabir, Lucile Denis et Alexandre Poirier.

Le métier de chargé d’affaires professionnels et associations

Slim Chabir chargé d'affaires pro et asso, secteur du 93, agence de Saint-Denis et Epinay.

 

Arrivée à la Caisse d'Epargne Ile-de-France en 2012, après une première expérience dans la grande distribution, Slim Chabir travaille un portefeuille de professionnels depuis 2015 sur le secteur de Saint-Denis.

 

Comment êtes-vous devenu chargé d'affaires pro ?

En rejoignant la caisse en 2012, j'ai d'emblée suivi la formation Parcours nouvel entrant qui m'a permis de commencer ma carrière sur un poste de conseiller financier. C'était une formation assez exigeante où j’ai pu me repositionner sur les métiers de la banque après une première expérience dans la distribution. J'ai eu la chance d'être affecté sur l'agence de Saint-Denis qui dispose d'une forte activité et beaucoup de flux de clients. Grâce à cet environnement, je suis monté très vite en compétence. En 2015, j'ai repris le corner taxi de Montreuil qui a été un point d'entrée dans le métier des professionnels, je gérais uniquement une clientèle de taxis avec des problématiques similaires. Au bout d'un an, quand j'ai eu l'opportunité de reprendre un portefeuille de professionnels généralistes sur le secteur de Saint-Denis, j'ai accepté.

 

Qu'est-ce que vous intéresse chez les professionnels ?

C'est une clientèle très active et aussi très diversifiée : je suis des PME avec un chiffres d'affaires jusque 1,5 million d'euros, des plombiers, des carrossiers, des commerces, de la restauration, des informaticiens … le secteur  dispose d'un bon potentiel. Il y a beaucoup de besoins en termes de création d'entreprise, jusque deux ou trois demandes par semaine d'ouverture de compte. Des demandes de financement de trésorerie, d'équipement, le rachat d'un fonds de commerce ou des murs. Je suis vigilant, l'analyse de risque est essentielle pour faire les bons choix, connaître le potentiel de l'activité et pouvoir s'engager en toute connaissance de cause. Je suis en lien avec un cabinet comptable qui me recommande auprès de ces clients les plus solides.

 

Comment organisez-vous votre temps ?

Je partage mon temps entre les agences de Saint-Denis et Epinay. J'ai la chance de pouvoir m'appuyer sur l'équipe de l'agence que je connais bien et je peux compter sur l'équipe pro et asso de la direction régionale. Nous sommes un groupe solidaire, c'est important d'avoir le soutien de la filière pro sur un métier qui peut être compliqué. L'ambiance est amicale.

 

Qu'est-ce que vous préférez dans votre métier ?

 Ce qui change tout, c'est la relation commerciale : lorsqu'on rencontre régulièrement son client, que l'on connaît bien son activité, on peut vraiment l'accompagner dans son développement, défendre ses projets, le suivre dans ces nouvelles idées. Plus les financements sont élevés et plus le métier est intéressant. J'ai trouvé à la CEIDF  une entreprise humaine, avec de bonnes perspectives professionnelle et la possibilité à terme de s'orienter vers une large gamme de métiers en bénéficiant de formations de qualité pour nous accompagner.

 

 

 

 

 

 Lucile Denis, chargée d'affaires pro et asso, Paris 6e. Agence Rue du Four.

Après 7 ans sur le marché des pro dans un autre établissement, et une vraie appétence pour l'analyse financière, cette diplômée d'HEC Montréal a rejoint la Caisse d'Epargne Ile-de-France il y a un an sur le secteur très particulier de Saint Germain des Prés.

 

Qu'est-ce qui vous a amené à choisir la Caisse d'Epargne Ile-de-France ?

J'ai été séduite par la possibilité de travailler sur des dossiers plus importants tout en bénéficiant de plus d'autonomie. C'était l'opportunité d'utiliser ma formation en analyse financière tout en étant sur le terrain au côté des dirigeants de PME. Le secteur de Saint-Germain-des-Prés regroupe une clientèle de pro intéressante, exigeante, avec d’importants besoins en financement. Mon portefeuille comprend des clients avec des chiffres d'affaires élevés, des fonds de commerce très actifs, des sociétés de prestations de services, des professions libérales, des start-ups, avec des projets de financement de plusieurs millions d'euros.

 

Et vous gardez la main sur ce type de projets ?

Le critère déterminant est la nature du business, je garde la main sur les PME BtoC avec un niveau de délégation dans ma filière qui me permet d'intervenir sur des financements complexes. Au niveau de l'agence de la rue du Four, c'est important de pouvoir apporter un premier niveau de réponse. Face à une clientèle exigeante, je relève le challenge, je fais valoir ma valeur ajoutée pour être réactive : dans mon analyse financière, dans la préparation des dossiers que je dois présenter au directoire, et faciliter le travail du service d'édition de prêts...

 

Comment organisez-vous votre temps ?

Je n'ai pas de journée type : je partage mon temps entre la gestion de mon portefeuille et son développement, qui passe beaucoup par le financement. C'est assez intense et j'y mets beaucoup de moi mais c'est très gratifiant. D'un côté, j'ai beaucoup de problématiques concernant des rachats de parts ou des reprises d'entreprises parfois assez complexes avec plusieurs établissements financiers. De l'autre j'ai un portefeuille d'associations, notamment étudiantes (Sciences-Po est à côté),  culturelles (Le printemps du violon) ou professionnelles (avocats du barreau de Paris) qui ont des besoins en placements de trésorerie.

 

Quel soutien avez-vous au sein de la Caisse d’Epargne Ile-de-France ?

Au quotidien, le soutien de mes managers au sein de la filière pro est essentiel. Je m'appuie également sur l’équipe de l’agence et son directeur, et je suis en contact régulier avec les services du siège pour valider l'analyse financière, les risques et la conformité. Je peux débloquer un financement d’1 million d'euros en 48 heures, grâce à ce soutien. Sur le volet particuliers, je travaille en binôme avec la Gestion Privée et la Banque Privée pour avoir les meilleurs produits. 

 

Alexandre Poirier chargé d'affaires pro et asso, secteur du 94 Nord.

 

Alexandre Poirier a un DUT en commercialisation, une spécialité en banque assurance, et après une première expérience au CIC, il a rejoint la Caisse d'Epargne Ile-de-France en 2011 puis s'est orienté vers une clientèle de pro en 2014. Il a pris ses fonctions de chargé d'affaires à Vincennes en janvier.

 

Pourquoi avoir choisi la Caisse d'Epargne Il-de-France ?

Au bout de 4 ans au CIC comme conseiller bancaire, je souhaitais évoluer, notamment vers les pros.  Comme ce n'était pas possible en interne, j'ai postulé  à la CEIDF. J'ai été assuré de pouvoir évoluer rapidement et j'ai rejoint l'agence de Charenton comme conseiller financier. Je m'y suis épanoui sous la houlette d'un excellent directeur, mais j'avais toujours la volonté d'aller sur un portefeuille de professionnels. L'opportunité s'est présentée en 2014. J'ai donc démarré comme conseiller clientèle pro sur les agences d'Ormesson et La Varenne. J'ai suivi en parallèle le programme de formation certifiant AGIF, soit deux jours par mois qui m'ont appris à analyser les dossiers financiers de ce type de clientèle.

 

Qu'est-ce que vous avez trouvé chez les pros ?

C'est une croissance, la certitude de travailler sur un secteur d'intérêt économique essentiel. Après 6 ans auprès des particuliers, la clientèle des pros apporte une grande diversité, tant sur le profil des clients et de leur activité que dans leurs demandes, à la fois sur leurs structures que personnels. On approche le client via l'analyse de son bilan comptable ce qui permet de mieux le  comprendre. Selon que l'on gère un commerce de proximité, un artisan ou une profession libérale, les besoins en placement, en  assurance ou financement sont différents et on dispose d'une gamme de produits spécifiques qu’on adapte sur-mesure à chacun. 

 

Vous êtes à Vincennes depuis quelques mois, comment vivez-vous ce changement ?

Fin 2016, ma hiérarchie m'a proposé cette évolution. Avec Vincennes, je change de secteur et je gère un portefeuille de pros très actifs. Vincennes est la plus grosse agence du 94, il y a donc un flux constant de demandes, une clientèle exigeante, des dossiers de financements plus importants et complexes que ce que j'avais auparavant et des seuils en termes de collecte pour les structures qui dépassent le million d’euros. Je suis très heureux de cette promotion et la satisfaction de mes clients se voit dans le nombre de recommandations que je reçois. Pour réussir, un bon relationnel et un bon réseau est essentiel.

 

Donc pas de regrets d'avoir choisi les pros ?

Après presque 3 ans chez les pros, je suis bien dans mon métier: je gère un beau portefeuille dans une ville dynamique avec des commerces à chaque coin de rue et des habitants qui ont les moyens de se faire plaisir … L'économie locale redémarre et offre du potentiel. Au quotidien, je peux m'appuyer sur le directeur de l'agence, le directeur du secteur, ma hiérarchie, les collègues de la Gestion privée, et de l’agence. Une excellente synergie et un esprit d’équipe qui font les réussites que nous connaissons sur notre secteur.  

 

Aucun commentaire

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Consort NT Consort NTKACIUS KACIUS2J Associés 2J Associés ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter