Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

366 233 Professionnels
6 411 Offres d'emploi
424 133 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

366 233 Professionnels
6 411 Offres d'emploi
848 266 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Caisse d'Epargne Île-De-France

Publié le 13/07/2017 par

Le métier de Directeur d'agence chez Caisse d'Epargne Ile-De-France

Retrouvez les parcours et le contenu des postes de Diller Suleman, Julien Larose et Samia Attik.

Le métier de Directeur d'agence chez Caisse d'Epargne Ile-De-France

Directeur d'agence : écouter et transmettre

Diller Suleman

Directeur de l'agence Caisse d'Epargne de Belleville Paris 20e

 

Entré à la Caisse d'Epargne Ile de France en 2007 comme chargé d'accueil à l'agence de Trocadéro, Diller Suleman a connu une évolution professionnelle constante. Ce jeune homme déterminé est directeur d'agence depuis 2014. Il dirige aujourd'hui l'équipe de Belleville et s'apprête à prendre de nouvelles responsabilités.

Comment passe-t-on de chargé d'accueil à directeur d'agence ?

Il est essentiel d’avoir envie d'apprendre et de progresser... Je suis entré à la Caisse d'Epargne comme chargé d'accueil en CDD après un BTS.  Au terme de mon CDD, la direction des ressources humaines m’a proposé un CDI et une première formation interne. La Caisse d’Epargne investit dans la formation continue de ses salariés, ce qui permet de monter en compétences  rapidement. Conseiller commercial en 2008, puis conseiller financier en 2010, j’ai été amené à gérer un portefeuille de clientèle haut de gamme et un portefeuille de personnes protégées, ce qui fut une expérience très enrichissante. Mon potentiel managérial a alors été détecté par ma hiérarchie : j'ai été nommé  Directeur Adjoint en 2011 et inscrit en parallèle à la formation diplômante de l’ITB (Institut Technique de Banque). Diplômé en 2013, j’ai assuré l’intérim de la direction de l'agence de Ledru-Rollin, une étape clé où j’ai pu piloter une agence et manager une équipe. En octobre 2014, j’ai pris mon premier poste de directeur d’agence

Est-ce difficile de passer d'un environnement professionnel à un autre ?

Une fois les compétences acquises et les bonnes pratiques assimilées, on peut aisément s’adapter à une nouvelle équipe. Bien que chaque équipe aient ses spécificités, la mission reste la même : aider les conseillers à développer leur connaissance des produits et techniques bancaires, leurs aptitudes commerciales, et convertir les qualités individuelles de chacun en réussite collective.

La clientèle aussi varie d’un quartier à l’autre. Il faut donc s’adapter à notre public tout en s’appuyant sur un socle de principes et valeurs : adéquation entre les offres et les besoins du client, sens de l’écoute,  gestion des risques.

Comment voyez-vous votre métier de directeur d'agence ?

Mon métier s’articule autour de quatre grandes priorités. La première est le leadership. Le directeur d'agence est en effet un manager avant d'être un commercial. Je privilégie pour ma part un style de management mêlant proximité et responsabilité. La deuxième est la satisfaction des clients qui est primordiale, à plus forte raison dans un contexte de mutation profonde des banques traditionnelles. La troisième est le respect des exigences réglementaires qui nécessite une vigilance constante. Enfin, le quatrième pilier est la performance commerciale qui est intrinsèque à notre métier. Le bon directeur d’agence est celui qui combine épanouissement professionnel de ses collaborateurs, satisfaction de la clientèle, respect de la conformité et atteinte des objectifs commerciaux.Mais ma plus grande récompense est de voir mes collaborateurs évoluer vers des postes à responsabilités.

 

 

 

Julien Larose, directeur de l'agence de Vanves 92.

Arrivé à la Caisse d'Epargne Ile de France en 2007 après une première expérience, Julien Larose a commencé sa carrière comme conseiller commercial au sein de l'agence de Levallois-Perret. 10 ans plus tard, après une progression constante et quelques challenges professionnels, il est directeur de l'agence de Vanves.

Quel regard portez-vous sur votre progression professionnelle ?

J'ai eu la chance de passer mes 5 premières années dans une grosse agence avec beaucoup de flux et beaucoup d'accueil clients ce qui m'a permis très vite d'avoir un rôle commercial assez étendu. Au bout de deux ans, j'ai fait la demande pour suivre le parcours de formation et je suis devenu conseiller financier, toujours à Levallois. C'est en 2012 que j'ai décidé de postuler sur une mission de directeur adjoint d'agence à Rivoli, au cœur de Paris, une agence à taille humaine idéale pour mes débuts de manager. Mon travail a été remarqué et c'est ainsi que j'ai rejoint l'agence de République, un gros challenge puisque j’intégrais une équipe de 8 personnes dont j'ai rapidement assuré la direction de l'agence. Ce fut un tournant important.

Quelle est la suite de votre parcours?

Avec la réorganisation de la banque de détail en 2014,  de nombreuses opportunités se sont offertes. J'ai donc pu concilier ma carrière et ma vie familiale en prenant une nouvelle mission à l'agence principale de Montrouge, proche de mon domicile. Et courant 2016, j'ai été nommé directeur de l'agence de Vanves après une procédure de recrutement complète: c'est un saut important qui impose une exigence plus forte et se concentre sur les compétences managériales. 

Comment concevez-vous votre rôle de directeur ?

Encadrer,  accompagner, atteindre les objectifs ! Il faut être disponible, proche des gens, être dans l'écoute et dans l'analyse de ce qu'on entend. C'est important de suivre les collaborateurs pour identifier les points forts et ainsi les valoriser et aussi les axes d’amélioration, favoriser le transfert de compétences et aussi développer leur autonomie. Mon équipe est majoritairement constituée de jeunes professionnels qui pour la plupart sont de nouveaux arrivants à la Caisse d’Epargne Île-de-France. Je suis vigilant sur les pratiques commerciales et respectueux des obligations réglementaires. J’essaye de m'adapter à leur façon de penser et de travailler. C'est en étant patient, en gérant les problèmes quotidiens, en s'assurant que les messages de l’entreprise sont bien reçus et compris pour que l'agence progresse.

Que projetez-vous pour l'avenir ?

L'agence de Vanves est un défi à relever : c'est une agence avec une équipe jeune, avec un fonds de commerce à revitaliser entièrement. J'ai pu bénéficier de la formation Manager 4D, ce qui m'aide à mieux appréhender le rôle du manager dans son quotidien. C'est par mon expérience que je vais amener à mes collaborateurs à gagner en compétences et en responsabilités. Les plus belles satisfactions pour moi : la réussite collective de mon équipe et tout autant  les voir évoluer au sein de notre entreprise.

 

 

Samia Attik-Drujon, directrice de l'agence Caisse d'Epargne de Montmorency (95). 

Avec un parcours équilibré, marqué par une progression constante dans la prise de responsabilités, Samia Attik- Drujon  déploie une énergie positive pour entraîner son équipe vers la croissance.

Depuis combien de temps êtes-vous directrice de l'agence de Montmorency ?

J'ai pris mes fonctions à Montmorency en décembre 2016 après avoir été directrice de l'agence principale de Cormeille-en-Parisis pendant deux ans. J'avais déjà pu faire mes preuves comme directrice adjointe depuis 2012. J'ai fait toute ma carrière au sein de la Caisse d'Epargne puisque j'ai commencé alors que j'étais encore étudiante en droit, avant d’intégrer l'agence de Meaux en 2004 en tant que chargée d'accueil. J'ai suivi le parcours d'accueil et d'intégration puis enchaîné sur un BTS Banque en formation accélérée. J'ai été major sur les deux promo et pris mes fonction de conseiller financier à Lagny-sur-Marne tout en validant en parallèle la formation métier.

2010 marque un tournant dans votre parcours …

Après mon congé maternité, j’ai repris mon activité professionnelle sur le Val d'Oise pour me rapprocher de mon lieu de vie. Conseiller financier à Enghien-les-Bains, je gérais alors un portefeuille de clients Haut de Gamme. C'est un poste tremplin et j'ai eu l'occasion de relever des défis commerciaux qui sont remarqués par mes managers. En 2012, les Ressources Humaines m’a proposé d'évoluer vers un poste de directrice adjointe et c'est ainsi que je suis arrivée à Gonesse où je suis restée quelques mois avant d’être promue sur la Vallée de montmorency.

 C'est à ce moment-là que vous commencez le management d'équipe ?

J'ai eu la chance d'avoir un directeur qui m’a laissé la main sur l'animation commerciale et le pilotage d'équipe. En 2014, j’ai été sollicitée sur un poste de directrice d'agence.

 Comment voyez-vous votre rôle de manager ?

Mon rôle est de créer de l'émulation autour de moi pour avoir l'adhésion de l'équipe, de promouvoir un état d'esprit de compétitivité qui donne envie d'aller cherche du résultat. Notre projet « Esprit de service » va dans le sens d'un management participatif où chacun peut détenir la bonne idée qui fait avancer collectivement. En tant que manager, j'ai valeur d'exemple. Je montre mon implication et j'applique la méthode du manager 4D qui est vraiment adaptée à notre métier : donner du sens aux actions, développer les compétences, diffuser l'esprit d'équipe et dynamiser la performance.

 Quels outils mettez-vous en œuvre au quotidien ?

C'est le brief du matin et le petit mot qui réveille les équipes, les entretiens individuels chaque mardi pour faire le point sur la feuille de route, parler des résultats, définir les priorités et trouver des solutions quand il y a des blocages. Toutes les 6 semaines, je réalise un entretien d'appréciation plus complet sur tous les points d'activité du collaborateur, sa progression et celle de l'agence sur l'année. On travaille alors à développer le savoir-faire qui manque en partageant des bonnes pratiques, une méthode de vente..., en incluant toute l'équipe. La Caisse d'Epargne Ile-de-France est une entreprise qui fait confiance à l'humain, c'est aussi mon rôle de manager. 

Aucun commentaire

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Consort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente