Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

437 283 Professionnels
8 765 Offres d'emploi
947 377 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

437 283 Professionnels
8 765 Offres d'emploi
1 894 754 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 13/05/2015 par

Le smartphone au travail est-il un outil ou une aliénation ?

Symbole par excellence du cadre ou de l’homme ou femme d’affaires, le smartphone possède une belle côte de popularité auprès de ses adeptes notamment les jeunes. En effet, son usage s’est énormément développé et pas seulement dans le secteur professionnel mais aussi privé. Cet amincissement entre usage professionnel et privé montre ses limites aujourd’hui en Europe après l’avoir fait préalablement aux Etats-Unis. Beaucoup de problématiques ont vu le jour sur ce sujet, notamment l’aliénation au travail qui touche principalement les jeunes cadres. A défaut d’une critique, il convient de mettre en place des solutions adéquates qui permettront au salarié de rentabiliser les heures qu’il consacrera à son travail sur son smartphone et inculquer aux entreprises une déontologie dans l’usage de cet outil.


Un outil pratique qui augmente la productivité et la disponibilité des salariés…


Il est aujourd’hui coutumier de recevoir un smartphone (principalement Blackberry ou iPhone) lors de sa prise de fonction dans une société. Et comme on le dit un peu plus haut, c’est gratifiant pour le nouvel arrivant (qui plus est s’il est jeune) qui y voit un symbole de reconnaissance et une marque d’entrée dans la vie active. « J’étais toute contente quand on me l’a donné à mon arrivée. La possibilité de passer des coups de fils en illimité, le sentiment d’être une business woman, l’addiction avec la petite lumière rouge à chaque nouveau message » raconte une jeune cadre.


Il faut aussi reconnaître que professionnellement le smartphone apporte une forte valeur ajoutée aux entreprises de par le fait que les salariés sont en mesure de répondre immédiatement à n’importe quel type d’urgence et cela pouvant être une disponibilité 24h/24. Aujourd’hui c’est plus de 60% des personnes françaises qui utilisent un terminal personnel à des fins professionnelles.


Hélas, nous vivons aujourd’hui d’excès ou de plus en plus de cadres possédant un smartphones sont victimes du «workaholisme» c'est-à-dire d’une addiction au travail. Certains n’arrivent pas à se déconnecter et sont perpétuellement préoccupés par leur travail. Ce qui peut avoir des conséquences fâcheuses sur leur vie privée et même professionnelle.


Dont l’abus peut être lourd de conséquences.


Le fait que l’on soit puisse être toujours disponible pour notre supérieur grâce aux smartphones connote l’image négative d’un fil à la patte ou d’une «laisse électronique». En effet, vu que les smartphones et les forfaits adéquats sont chers. Les entreprises les fournissent à leurs employés contre l’engagement d’être disponible à tout instant pour l’entreprise. Joignable tout le temps, le salarié moderne ne décroche jamais du boulot grâce à son téléphone.

   La frontière entre les horaires de travail et la vie privée devient poreuse et on finit par bosser 24 heures sur 24. Quitte à y laisser sa santé ou sacrifier sa vie de couple. L’exemple d’une consultante de 35 ans en est une belle illustration. «Mon patron était souvent à New York ou ailleurs à l’étranger et ne faisait pas attention au décalage horaire. J’étais censée rester en alerte jour et nuit et répondre instantanément à chaque message».


  De plus la situation est d’autant plus compliquée qu’il n’existe qu’une faible jurisprudence à ce sujet, notamment en France. Des experts qui avaient été interrogés par RTL avaient reconnu que certains managers poussaient le bouchon un peu loin et profitaient de l’usage des smartphones pour mieux encadrer leurs collaborateurs. Il convient aussi que les entreprises  doivent prendre en compte ce contexte même s’il se trouve souvent hors du lieu de travail, en permettant par exemple, la déconnexion des messageries électroniques en dehors des heures de travail. C’est avant tout un moyen d’éviter l’épuisement. Les pauses sont essentielles à tous pour faire le plein d’énergie et retrouver toute sa motivation et créativité.


  A défaut d’une déconnexion totale du salarié, la prise en compte des heures supplémentaires de travail effectuées depuis son smartphone devraient être prises en compte. Par exemple, la généralisation d’applications adéquates telles que Badgeage permettraient aux salariés de déclarer leur temps de travail et les activités effectuées.

A Propos de l'auteur

Bachir AMAR
Stage en Fusions Acquisitions, fonds d'investissement, conseil (6 à 9 mois)

Aucun commentaire

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter