Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

475 125 Professionnels
4 331 Offres d'emploi
1 033 388 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

475 125 Professionnels
4 331 Offres d'emploi
2 066 776 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

publicité

Publié le 05/01/2016 par

Les 5 choses indispensables à apporter en entretien d’embauche

Les 5 choses indispensables à apporter en entretien d’embauche

Votre CV

Cela peut sembler logique mais des candidats oublient encore de se munir de leur cv (en plusieurs exemplaires) lorsqu’ils se rendent à un entretien d’embauche. Bien que l’entreprise ait déjà vu votre CV, l’apporter avec vous est indispensable au cas où le recruteur n’aurait pas eu le temps d’imprimer celui-ci ou l’aurait égaré parmi son énorme pile de candidatures. Quelle que soit la situation, l’imprimer en plusieurs exemplaires vous prend 2 minutes et vous permet de faire face à n’importe quel imprévu.

 

Un carnet

Tout d’abord, prendre des notes démontre votre implication, votre sérieux et votre motivation. De plus il est également nécessaire pour vous d’en prendre afin de ne rien oublier et de pouvoir vous souvenir de chaque détail une fois l’entretien et son stress passé il est parfois difficile de se souvenir de tout. Cependant, il reste important de savoir prendre des notes, il ne faut pas que la prise de note représente une barrière visuelle entre le recruteur et vous, n’oubliez pas de lever la tête et de ne pas rester coller à votre bloc note.

 

Vos diplômes

Vous mentionnez vos diplômes sur votre CV mais rien ne prouve leur authenticité, les apporter avec vous évitera au recruteur d’avoir à les vérifier. Il est cependant important de soigner la présentation de ceux-ci, et de ne pas les « jeter sous le nez » des recruteurs, au risque de paraitre prétentieux. Attendez que la question des diplômes se pose.

 

Vos réalisations

Vous mentionnez et vantez vos compétences mais le recruteur doit-il vous croire sur paroles ? N’hésitez pas à illustrer vos propos, des projets menés à bien, des créations, réalisations, en fonction de votre métier, des bilans chiffrés etc…  Le recruteur sera rassuré et votre parole prendra plus de poids.

 

Des références

Afin de convaincre davantage le recruteur, vous munir de « preuves » ne vous rendra que plus fiable et crédible. N’hésitez pas à apporter des lettres de recommandations de vos anciens employeurs. Munissez-vous également des coordonnés de ces anciens collaborateurs, au cas où le recruteur souhaiterait le contacter directement et se renseigner sur vos compétences. 

A Propos de l'auteur

Marina Pascarel
Social Media Manager chez Eduniversal

9 commentaires

Membre anonyme
Signaler

Membre anonyme

Merci pour ces informations.

1 | Répondre | le 05/01/2016

khadija  collin
Signaler

khadija collin

C'est trop exagéré, bientôt avoir un emploi sera un luxe, de nos jours chercher un emploi n'est plus une tâche facile.
le marché d'emploi devient de plus plus inaccessible et réservé aux gens recommandés, je suis ecoeurée.


6 | Répondre | le 06/01/2016

sandy gimbre
Signaler

sandy gimbre

Bonjour, je suis d'accord avec Mme Khadija Collin, de nos jours trouvé un emploi et un emploi à plein temps, là ou 5 ans en arrière, nous avions juste à rencontrer la bonne personne, et apporter la preuve de notre désir réel de travailler, nous sommes maintenant confrontés à des cabinets de recrutements pas encore suffisamment formés aux différentes contraintes de tous les métiers, qui manquent de courtoisie et d'échange, et qui exigent systématiquement des recommandations. Comment avoir des recommandations quand nous avons par exemple quitté notre dernier emploi en désaccord avec nos anciens supérieurs ???. Nous passons plus de 4 entretiens pour un poste, quand on a la chance de passer les sélections, et au final, nous ne sommes pas sélectionnés pour le poste, sans raison apparente. Je veux bien que la crise soit passée par là, que les entreprises soient frileuses pour embaucher des gens qualifiés au prix réel de leurs compétences et non au minimum, mais quand même ! Stop aux fausses annonces de postes qui servent uniquement à valoriser le potentiel des entreprises, stop aux cabinets impersonnels qui vous considère que comme de la marchandise à placer (étant payé pour la plupart au succès, stop aux recruteurs qui vous prennent de haut, stop aux demandes de recommandations abusives ou inutiles.

5 | Répondre | le 06/01/2016

Membre anonyme
Signaler

Membre anonyme

Personnellement je ne vois pas en quoi le fait d'apporter des lettres de recommandation est censé rassurer les recruteurs. Ces lettres ainsi que les coordonnées de leurs auteurs peuvent très bien être factices. Je ne vois donc pas en quoi il est pertinent d'apporter de telles choses.

2 | Répondre | le 06/01/2016

PHILIPPE GOY
Signaler

PHILIPPE GOY

Je suis d'accord avec les commentaires ci-dessus et je rajouterai que les diplômes aussi ne doivent pas être montré aux recruteurs. Personnellement je suis informaticien IBM et mon diplôme est un bac d'électrotechnicien. Je ne pense pas que mon diplôme les intéresse...

3 | Répondre | le 06/01/2016

Membre anonyme
Signaler

Membre anonyme

les conseils donnés ici sont judicieux car ils expliquent comment répondre aux attentes des recruteurs. libre à chacun de les suivre ou pas mais en les suivant on augmente ses chances d'être recruté et en ne les suivant pas on fait le contraire. si on se met à la place d'un recruteur on comprend mieux ce qu'il veut voir ou pas.

2 | Répondre | le 06/01/2016

Membre anonyme
Signaler

Membre anonyme

A ce stade, nous avons réussi la première phase, c'est à dire retenir l'attention du recruteur. Ce qui est énorme en soit. Il faut juste s'approprier les informations transmises afin qu'elles deviennent votre. Elles doivent être notre reflet. Lors de cet entretien, il faut rester soi. Le recruteur , le percevra et tout découlera naturellement. C'est ce que recherche le recruteur. Que nous soyons en accord avec nous-même et à l'aise avec ses questions.

1 | Répondre | le 07/01/2016

Gilles MASSON
Signaler

Gilles MASSON

bonjour, je suis assez d 'accord avec ce qui est dit précédemment par les uns et les autres. Donne mes diplômes ne me pose aussi soucis, donner des références non plus. Par contre pour les avoir fréquenté les cabinets de recrutement, effectivement j'ai rencontré des recruteurs ou rh qui nous prennent de haut voir avec dédain, dès que nous donnons des preuves ils ont l'impression que nous cherchons à nous justifier et cela semble nous désert. Souvent pour économiser de l'argent, ils nous font passer un entretien de 5 minutes au téléphone, souvent c'est un consultant débutant, ensuite nous sommes recontactés ou non et là nous faisons des déplacements à nos frais, parfois important, et là les gens qui nous reçoivent nous accorde très peu de temps. Ils attendent des professionnels à recruter, mais leur démarche manque parfois de professionnalisme, j'ai même vu en entretien un DG se fâcher avec son directeur commercial en plein entretien, j'ai demandé si je devais rester. Enfin à ce jour âgé de 51 ans, alors que nous savons tous que l'age de la retraite est de plus en plus tard, j'ai le sentiment que les entreprises ou les rh n'on pas acté cela, alors que eux même seront confrontés à cela. Effectivement trouver du travail aujourd'hui relève d'un tour de force comme trouver une pépite d'or dans l'océan. En fait ils ont peur de se tromper, et ne prenne pas de risque le recours au réseau permet d’émanciper leur responsabilité, si la France état en pleine emploi nous n'aurions pas du temps les même difficultés, nous n'en sommes pas responsable.

| Répondre | le 10/01/2016

Marina Pascarel
Signaler

Marina Pascarel

Merci à tous pour vos commentaires divers et intéressants. Je mentionne souvent que ces conseils sont bien sûr à adapter à chaque situation. Apprenez à cerner la personne en face de vous et à juger ce qu'il est bon de faire ou non face au recruteur.

1 | Répondre | le 11/01/2016

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NTKACIUS KACIUS2J Associés 2J Associés ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter