Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

494 055 Professionnels
6 811 Offres d'emploi
1 290 334 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

494 055 Professionnels
6 811 Offres d'emploi
2 580 668 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

publicité

Publié le 16/10/2020 par

Les dessous d'une fusion-acquisition : Alstom - Bombardier Transport

Les dessous d'une fusion-acquisition : Alstom - Bombardier Transport

Tout a commencé en 2018-2019 :

 

Dans l’industrie de construction ferroviaire on peut distinguer 4 grands acteurs. Alstom, Siemens et Bombardier Transport se situe au même niveau comme le montre l’image ci-dessus et le premier du podium est l’entreprise d’état chinoise CRRC.

 

L’année dernière, les deux leaders européens de la construction ferroviaire Alstom et Siemens ont tenté une fusion, avant d’être arrêté par la commission européenne.

Pourtant, en y regardant de plus près on peut observer que cette fusion avait du sens notamment au niveau politique. Cela aurait montré la capacité de l’Union européenne à former des champions européens pouvant faire face aux champions américains ou chinois. Cependant cette fusion entre directement en contradiction avec la notion de libre concurrence, en créant un monopole sur le marché européen.

 Non découragé par l’échec de la fusion avec Siemens, Alstom jette donc son dévolu sur son deuxième concurrent direct Bombardier Transport. 

L’entreprise doit être achetée pour environs 5,8 milliards d’euros voire 6,2 milliards. Toutefois, après un nouveau rebondissement ce deuxième trimestre 2020 voit le prix d’acquisition de Bombardier Transport baissé à 5,3 milliards d’euros suite à une contraction du chiffre d’affaire de 33%. L’entreprise a pour actionnaire principal la Caisse de Dépôt et Placement du Québec (CDPQ) détenant 32,5% de son capital qui jouera un rôle clé dans l’acquisition.

 

L’actionnaire historique d’Alstom :

 

L’entreprise française Bouygues, actionnaire historique, détient 27,7% très exactement de part au capital d’Alstom en 2019.

Bouygues est entré au capital d’Alstom en 2006 avec pour ambition de créer un pôle énergie-nucléaire. En 2015, pour assainir son bilan Alstom vend sa branche énergétique à l’américain General Electric dont il rachète les activités de signalisation ferroviaire. Et c’est lorsque qu’Alstom amorce son plan de croissance « ALSTOM in motion » et que son cours est à la hausse, que Bouygues saute sur l’occasion afin de céder ses parts à des investisseurs institutionnels. De 27,7% BOUYGUES cède 13% de ses parts, ne possédant plus que 14,7% du capital, empochant plus d’un milliard d’euros. En 2020, suite à l’annonce de l’acquisition de Bombardier Transport, l’entreprise cède encore 4,8% du capital pour une somme de 420 millions d’euros, et ne détiendra plus que 9,7% du capital.

 

Comment Alstom acquiert Bombardier transport ?

 

Alstom procède de la manière suivante : l’entreprise souscrit à une augmentation de capital par apport en numéraire et en actions nouvellement émises. Cela consiste à accroitre le capital social de l’entreprise grâce à de nouvelles liquidités. Le prix d’acquisition est le suivant : 100% des actions de Bombardier transports pour un prix de 5,3 milliards euros.

 

Le nouvel actionnaire principal :

 

CDPQ, anciennement actionnaire principal de Bombardier Transport avec 32,5% du capital, s’est engagé à réinvestir 100% du produit de la cession de sa participation dans Bombardier Transport et à investir 700 millions d’euros supplémentaires. L’investissement total de CDPQ dans Alstom atteint quasiment 3 milliards de dollars. Suite à cette opération, CDPQ devient le nouvel actionnaire majoritaire avec une participation de 18% au capital, contre 9,7% pour Bouygues.

 

Le saviez-vous ? CDPQ est aussi actionnaire majoritaire (à hauteur de 30%) chez Eurostar et chez Keolis. CDPQ vers un investissement en intégration verticale ?

 

A Propos de l'auteur

Helena Fronczak
Assistante Marketing digital

Aucun commentaire

Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter