Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

419 966 Professionnels
9 514 Offres d'emploi
714 582 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

419 966 Professionnels
9 514 Offres d'emploi
1 429 164 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 13/05/2015 par

Les ETF, nouvelles stars de la finance, battent des records!

Ils gèrent désormais près de 3000 milliards de dollars dans le monde, presque autant que les hedge funds. En Europe, ils ont franchi le cap des 500 milliards.

Les ETF, nouvelles stars de la finance, battent des records!

Ils pèsent dans la finance mondiale presque aussi lourd que les hedge funds… Les ETF(Exchange Traded Funds) gèraient fin avril près de 3000 milliards de dollars, selon la société de recherche indépendante ETFGI, au coude-à-coude avec les fonds spéculatifs, crédités de 2932 milliards en mars dernier.

Mais ils ont beaucoup moins fait parler d’eux. Car ils n’ont pas de gérant vedette prêt à jouer les gourous des marchés. Et n’affichent pas de paris hasardeux propres à défrayer la chronique financière. Si ces produits cotés en Bourse marquent des points chez les investisseurs, c’est simplement parce qu’ils répliquent un indice (CAC 40, S&P 500…), et en donnent la performance instantanément.

Aux États-Unis, ils ont affiché fin avril 2132 milliards de dollars d’encours. Un record. Ils se sont arrogé 72 milliards de collecte en seulement quatre mois. Du jamais-vu là encore, et plus du double des souscriptions enregistrées sur la même période un an plus tôt.

En Europe, où ils ont débarqué voici seulement quinze ans, ils viennent de dépasser 500 milliards de dollars d’encours. Leur collecte, de plus de 38 milliards, éclipse cette année celle des fonds classiques.

Plus de 5500 ETF cotés dans le monde

 

ECO_201520_etf_etp.pdf

 

La brusque envolée des Bourses européennes explique en partie de cet engouement. «Les investisseurs ont utilisé les ETF pour se positionner très vite sur le marché et profiter de la hausse en début d’année», raconte Gaétan Delculée, chez Lyxor, le champion français des ETF. Aux États-Unis, l’ETF de Wisdom Tree, sur les actions européennes couvertes contre le risque de change, a collecté plus de 20 milliards de dollars en quelques mois.

Mais le succès des ETF est aussi une tendance lourde dans la gestion d’actifs. Deux à quatre fois moins gourmands en frais de gestion que les sicav classiques, ils n'ont cessé de leur voler des parts de marché ces dernières années. Avec d’autant plus de facilité que le choix s’élargit: plus de 5500 ETF sont cotés dans le monde, dont plus de 2000 en Europe, et 1700 aux États-Unis. «La collecte reste forte sur les ETF qui répliquent de grands indices boursiers, mais elle progresse aussi sur les indices différents, où les titres ne sont pas pondérés par leur capitalisation boursière, et aussi sur les indices «intelligents»» souligne Ludovic Djebali, responsable Europe chez le promoteur d’ETF Source.

Aux États-Unis, les ETF sont volontiers proposés par les conseillers financiers, et les épargnants les souscrivent largement. En Europe, ce sont surtout les investisseurs professionnels qui les utilisent. «Mais on voit de plus en plus d’intérêt du côté des particuliers, qui commencent à y acceder via leurs intermédiaires financiers traditionnels (conseillers, plateformes en ligne)», ajoute Ludovic Djebali. Désormais, les plus grands gérants mondiaux sont aussi ceux qui dominent le marché des ETF, comme BlackRock, numéro un sous la marque iShares, qui représente 24% de ses encours.

 

Sources: Le Figaro

A Propos de l'auteur

VAN HOUVERT Christine
Consultante en recrutement chez dogfinance

1 commentaire

Vasilii BODAREV
Signaler

Vasilii BODAREV

C'est pas honnête du jouet avec des argents du peuple a la bourse
Exemple;Un pauvre qui vole du alimentaire tut suit arrêté et mise en prison.
Et le ga qui a volée 100 000 000 Euro a la Banque Européenne et en liberté toujours. Proposition pas sérieux et pas du Honneur du parte du joueurs.Qui joue avec leurs argents et pas avec du argents du un peuple.

| Répondre | le 13/05/2015

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter