Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

435 366 Professionnels
8 755 Offres d'emploi
875 295 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

435 366 Professionnels
8 755 Offres d'emploi
1 750 590 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 27/05/2015 par

Les fautes d’orthographe peuvent coûter très cher !

Je suis extrêmement bien placé pour le savoir puisque je fais moi-même de nombreuses fautes de français, je dois bien le concéder… S’il n’est jamais agréable de lire un texte contenant des erreurs de syntaxe ou d’orthographe, vous imaginez sans doute qu’un CV ou une lettre de motivation truffés de fautes constituent un sérieux handicap pour une candidature et je pèse mes mots !

 

Les candidatures truffées de fautes sont éliminées d’office

 

On vous l’a sans doute déjà beaucoup dit et répété, l’orthographe est particulièrement importante, surtout dans le monde du travail. C’est d’autant plus vrai que plus de 80% des recruteurs accordent une importance relativement grande à l’orthographe dans un CV. Le plus surprenant est que cette baisse du niveau en français des salariés touche tous les secteurs. Par exemple, Guillaume Terrien, co-fondateur d'Orthodidacte (une PME grenobloise spécialisée dans les cours d’orthographe) affirme sur le site internet du magazine Capital qu’ « un quart des CV que je reçois contient des bourdes, parfois grossières ». Vous serez sans doute d’accord avec moi pour dire que c’est un comble… Il y a cependant des cas bien plus curieux que celui-ci puisque même dans des entreprises du bâtiment, l’intransigeance peut être de mise. Ainsi, la chargée de recrutement de Latac-Solerim, une entreprise parisienne du BTP, estime que le nombre de fautes doit être limité : « une ou deux, ça passe, mais pas plus ». L’indulgence des recruteurs pour les fautes d’orthographe est en général extrêmement faible dans des branches professionnelles qui recrutent des cadres de haut niveau. Ainsi, Anne-Laure Misslin, responsable de recrutement pour D.L Developpement, une société d'audit et de conseil opérationnel aux entreprises explique qu’ « un bon CV avec les compétences attendues mais qui a une lettre avec des fautes, je ne le retiens pas ». Cependant, hors de ces cas particuliers, les recruteurs font preuve d’une relative tolérance pour les fautes de français, tant qu’elles ne sont pas trop nombreuses évidemment. En effet, selon une étude du cabinet Robert Half, 35% des recruteurs ne sanctionneraient pas un CV contenant entre deux et trois fautes. Pourtant, il vaut mieux ne pas faire de fautes du tout, surtout si vous voulez vous démarquer positivement…

 

Vos fautes d’orthographe peuvent rapporter gros

 

Cette baisse du niveau en français des salariés, qui fait hésiter les recruteurs et employeurs entre fatalisme et exaspération, a au moins le mérite de faire les beaux jours des coachs en orthographe et autres entreprises spécialisées. Le site internet de Capital parle d’une PME grenobloise, Orthodidacte, qui a développé un logiciel d’apprentissage et de correction de l’orthographe. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cela marche fort car le chiffre d’affaires devrait doubler cette année pour atteindre les 400 000 euros et ce n’est sans doute pas fini. Le plus surprenant, c’est que parmi les clients de cette PME, on retrouve un grand nombre d’établissements d'enseignement supérieur (une soixantaine) dont des noms prestigieux comme l’université Paris 3 Sorbonne Nouvelle ou l’école d’ingénieurs Mines Paris-Tech. Franchement, je ne me fais pas de soucis pour Orthodidacte ni pour Guillaume Terrien, l’un de ses fondateurs, tant le potentiel est énorme ! En effet, rendez-vous compte qu’un élève de 5ème aujourd’hui a le même niveau qu’un élève de CM2 d’il y a 20 ans, selon une récente étude de la linguiste, Danielle Manesse, réalisée auprès de 30.000 collégiens.

 

En conclusion, l’orthographe est un problème qui touche un nombre sans cesse croissant de français et qui pose de nombreuses questions, notamment en matière de recrutement. Ceci étant, réjouissez-vous d’être en France… En effet, chez nos amis allemands, les fautes sur le CV sont très rapidement rédhibitoires puisque près de 37% des recruteurs déclarent jeter à la corbeille tout CV contenant au moins une faute. Si, comme moi, vous faites beaucoup d’erreurs dans vos écrits, privilégiez la République Tchèque : 54% des recruteurs ne s’intéressent absolument pas à l’orthographe dans les CV. Le problème c’est que c’est un peu loin…        

A Propos de l'auteur

david galland
Consultant DNG Consulting pour dogfinance.com

16 commentaires

ANISSA KOUDRI
Signaler

ANISSA KOUDRI

Bonjour,

J'avoue que j'ai un très bon niveau d'orthographe et que moi-même j'ai beaucoup de mal avec les textes remplis de fautes. Par "fautes", je n'entends pas 2 fautes dans un texte ou une faute de frappe (personne n'est à l'abri d'un doute ou d'une étourderie), mais plutôt des rapports entiers garnis de fautes d'accord ou autres... Et que les choses soient dites, les personnes les plus instruites ne sont pas systématiquement celles qui font le moins de fautes.

Je n'arrive pas à comprendre qu'un candidat (avec un niveau moyen en orthographe) ne fasse pas vérifier et revérifier son CV par une tierce personne... Cela me paraît indispensable. Car en lisant un texte avec 3 fautes à chaque ligne, j'avoue perdre le fil du fond, car la forme prend beaucoup trop d'ampleur...

| Répondre | le 14/03/2012

Christophe 2
Signaler

Christophe 2

On aura surtout retenu qu'une PME grenobloise, Orthodidacte, dont le co-fondateur s'appelle Guillaume Terrien, marche fort. Ca ressemble fort a du placement de produit là!

| Répondre | le 14/03/2012

david galland
Signaler

david galland

Bonjour et merci pour vos commentaires.
Anissa je suis bien d'accord avec vous pour dire qu'un candidat doit absolument faire relire son CV et sa lettre de motivation. Cela permet bien évidemment de limiter le nombre d'erreurs, mais cela permet également d'améliorer sa candidature avec les critiques d'un œil extérieur...
Cher Christophe, j'ai cité Orthodidacte, mais ce n'est qu'un exemple et du coup je ne comprend pas bien le terme de "placement de produit"... Si j'étais rémunéré par toutes les sociétés que je cite, ça se saurait vous ne pensez pas?

| Répondre | le 14/03/2012

Christophe 2
Signaler

Christophe 2

Je dis ca car vous nous présentez 2 fois cette boite, une fois par paragraphe. Ca fait redondant d'où ma remarque sur le placement de produit ;)

| Répondre | le 14/03/2012

Fabrice GELLY
Signaler

Fabrice GELLY

Bonjour,
Parmi mes diverses fonctions, je suis Professeur de gestion au sein d'une école privée avec un contrat avec l'Etat. Je dois corriger les copies des étudiants de grade "Bachelor" à "Master II" passant les épreuves de gestion. Je constate que certains élèves ont de gros problèmes avec les fautes d'orthographes, d'accord... A point tels, qu'ils utilisent en plus des abréviations incompréhensibles pour échapper le plus possible aux fautes. Je vous remercie pour cet article qui me paraît très juste. Cordialement Fabrice.

| Répondre | le 14/03/2012

Bassa TRAORE
Signaler

Bassa TRAORE

Bonjour,

alors je tire mon chapeau à cet article, et je vous tire mon chapeau David, je ne sais pas si c'est la rigidité pédagogique de l'Allemagne qui vous a fait effet mais je constate, ne vous méprenez pas je vous prie, qu'il y a un nombre moindre de fautes dans la rédaction de cet article que dans les précédents auxquels vous nous avez enjoints à participer x)
ceci étant, il est vrai que les fautes d'orthographe, d'après moi, sont impardonnables ! Il peut y avoir une ou deux fautes mais pas plus. Etant moi-même destinée à travailler dans une filière linguistique (domaine de la traduction), je ne peux que me conforter dans l'idée que nous avons le devoir de retranscrire une langue dans le plus grand respect et la plus grande intégrité qui soit, et ce en ayant un minimum de considération pour les langues sources et cibles (français) donc il est primordial de faire très attention à ne pas faire de fautes, ou d'essayer d'en faire le moins possible. Pour cela, lisons les journaux, la presse, et habituons-nous au "bon français" plutôt qu'au "kikoolol" qui saque la langue et ses principes de base et met en péril notre avenir professionnel, si je caricature les choses.
Mais enfin, réviser les bases, c'est pas un mal, avant tout entreprise de rédaction d'un CV ou d'une lettre de motivation, ou de tout autre document à destinataire quelconque, lorsqu'on a un doute, ne pas hésiter à consulter une grammaire ou un dictionnaire pour l'orthographe ou la signification d'un mot. Tout ceci est une question d'attention je pense. Ah, et aussi, se faire relire, c'est pas mal non plus, et par deux ou trois personnes c'est un plus ! (j'abuse peut-être un peu non...?)
J'ai été ravie de lire cet article avec si peu de fautes (pour une fois !) sans vouloir vous offenser plus David, mais j'ai espoir que ceci vous aidera à en faire moins et éviter ainsi de quitter not' si beau pays qu'est la France (!) pour aller vous perdre en République Tchèque (comme vous le dites, c'est un peu loin, en effet...)

Bonne journée à toutes et à tous !

| Répondre | le 15/03/2012

Bassa TRAORE
Signaler

Bassa TRAORE

Ps : Pour vous répondre M. Victor Bosac, il existe des cours de français pour les étrangers si vous voulez, ainsi, vous apprendrez la langue à votre rythme et éviterez d'être marginalisé à cause de votre CV, de votre lettre de motivation ou de tout écrit qu'il soit. Et puis... ce n'est pas forcément une excuse je trouve d'être étranger et encore moins Français d'origine, les fautes d'orthographe sont à bannir le plus possible (mais nous ne sommes pas toutes et tous des linguistes, je vous l'accorde). Les bases, ce sont les bases qu'il faut assimiler ou ré-assimiler si on veut intégrer une communauté, et la culture d'une communauté, d'un pays, c'est sa langue car grâce à elle, on en apprend un peu plus sur son histoire, ses structures sociales, politiques, sa géographie et d'autres domaines encore. Je vous conseille de beaucoup lire, de vous familiariser avec les oeuvres classiques, la presse, pour vous, la presse économique et financière (mais vous me direz, j'ai trouvé des journaux et des livres aussi bourrés de fautes que j'en ai failli les brûler et en faire une autodafé géante), afin de vous accoutumer avec le "vrai français" et éviter ainsi bourdes et candidatures rejetées ;)

Voilà pour les conseils, j'espère qu'ils vous seront profitables.

Je vous souhaite à vous, et à tous les membres de ce réseau bonne chance et bonne continuation.


Très cordialement,

| Répondre | le 15/03/2012

Membre anonyme
Signaler

Membre anonyme

Tout à fait d'accord, faute de grammaire et faute d'orthographe et de syntaxe... Mais alors moi qui ne suis pas un expert en la matière je me demande pour le professeur Fabrice Gelly si on ne devrait pas dire "à tel point" plutôt que "à point tel". Va savoir si on est parfait ou si se réserver le droit de juger durement malgré le fait qu'on n'est pas parfait. A débattre.

| Répondre | le 15/03/2012

Fabrice GELLY
Signaler

Fabrice GELLY

Bonjour Monsieur Flaubert TAGU FONKU,
D'une part, je constate des faits mais je ne suis pas dur, je les relate. Dans le monde du travail c'est beaucoup plus sournois, puisque l'on va rien vous dire et que l'on va éliminer votre candidature. Si vous êtes en poste depuis quelques mois, on va vous sanctionnez afin de vous faire partir de l'entreprise. Dur réalité.

D'autre part, concernant votre interrogation, je ne vois pas de faute de grammaire, d'orthographe et de syntaxe, (à mon avis le mot "syntaxe" ne prend pas de "h"). Je suis professeur dans la gestion, le français n'est pas ma spécialité, mais c'est plutôt les chiffres. Je pense que cela ne vous a pas échappé.
La définition "à tel point" peut-être utilisé dans le sens "tellement que" et par contre, "à point tel" signifie "à (un) tel point que", ou "à un point tel que", soit une conséquence. Toutes les nuances de notre langue française.
En conclusion je ne juge pas, mais je sensibilise les plus jeunes que moi, de toute l'importance de limiter le plus possible les fautes de toutes sortes et je trouve dommage d'être sanctionné pour ça. Ne pas leurs dire, ce n'est pas leurs rendent service, bien au contraire, car ses jeunes n'ont pas forcément pris conscience de toute l'importance que pouvait avoir le français et risquent de chercher les raisons pour lesquelles ils sont mis à l'écart de la société.
À aucun moment, je me déclare être parfais et je suis toujours prêt à me remettre en question. J'espère avoir au mieux répondu à votre attente. Bien cordialement.

| Répondre | le 15/03/2012

Membre anonyme
Signaler

Membre anonyme

Toujours d'accord mais relisez avant de dire que j'ai écris le mot syntaxe avec h. Votre esprit critique est tellement aiguisé qu'il cherche l'erreur où il n'y a pas. Et d'autres par relisez vous avant d'affirmer avoir dit "à un point tel que". Nous sommes la plus part du temps victimes de fautes que même nos prédécesseurs commettent et ne se l'avouent pas. Maintenant si c'est une nuance de la langue française, n'en déplaise à personne, tout le monde ne peut pas connaître toutes les nuances (parlant pour moi). Malgré tout, si on admet que c'est une nuance, je pense que le problème ne vient pas du fait de connaître la langue française sur le bout des doigts pour pouvoir écrire sans fautes, mais que le système éducatif sous-jacent devrait en connaissance de la baisse de niveau apprendre à dire les choses de la matière la plus simple possible plutôt que d'enseigner la maîtrise de la langue. ceci éviterait bien dès désagréments.

| Répondre | le 15/03/2012

Fabrice GELLY
Signaler

Fabrice GELLY

Aujourd'hui, nous ne pouvons que constater la complication des procédures, des méthodes, imposées par les états, l'Europe et surtout la mondialisation. Pour preuve, dans les années 1960 le code du travail faisant environ 800 pages et avec la dernière réforme de 2008, nous constatons plus de 3.000 pages...Malheureusement tout va dans le même sens, donc je pense que nous n'allons pas vers une simplication, dès lors qu'il y a un environnement qui se complique et qui se durcit. Nous allons vers un système réservé qu'aux meilleurs. C'est un constat très triste, mais chaque personne ne peux rien faire, il faudrait trouver un moyen de se réunir, de se regrouper pour faire changer les choses.... (c'est utopique surement). Cela permettrait de palier à la baisse du niveau, ou alors, doit-on pas remettre en question le système d'apprentissage ?
Toute la question est là... Bien cordialement.

| Répondre | le 15/03/2012

José VALLEJO
Signaler

José VALLEJO

L’être humain est « imparfait », donc quoi qu’il fasse il y aura toujours un risque d’échec. Même en écrivant ce commentaire je pourrais commettre une faute d’orthographe ! L’histoire démontre que ce fait n’a pas empêché la planification et l’exécution de projets, et heureusement.
Ainsi, je suis convaincu qu’il faudrait trouver l'équilibre entre « professionnalisme » et « insouciance ».

| Répondre | le 15/03/2012

david galland
Signaler

david galland

Bonjour à tous et encore merci pour vos nombreux commentaires qui sont tous intéressants.
Je suis d'accord avec vous José, personne n'est parfait! Encore une fois, je suis extrêmement bien placé pour en parler...
Pourtant, dans le cas d'une candidature, ne croyez-vous pas que les recruteurs sont en droit d'attendre des écrits exempts de fautes?

| Répondre | le 15/03/2012

Bassa TRAORE
Signaler

Bassa TRAORE

Bonjour,

il est clair et évidemment que les recruteurs sont en droit (et ont le devoir !) d'attendre des candidats un "minimum" de savoir théorique. Dites-vous qu'une faute d'orthographe dans le domaine du droit peut amener à des dysfonctionnements de la justice, à des vices de procédure (une partie pourrait signifier que l'autre partie n'a pas voulu dire ceci, et ainsi de suite) d'où l'importance d'un fraçais (presque) parfait. Je suis d'avis encore une fois que les fautes d'orthographe sont à bannir le plus possible.

Cordialement,

| Répondre | le 15/03/2012

Bassa TRAORE
Signaler

Bassa TRAORE

Oui et je m'en excuse, c'est une faute de frappe ;) je tape probablement un peu trop rapidement sur mon clavier et je ne me suis pas relue avant de publier mon commentaire (mince alors !). Merci de me l'avoir signalé !

Cordialement,

| Répondre | le 16/03/2012

José VALLEJO
Signaler

José VALLEJO

Bonjour à tous,

Je suis d'accord avec vous David, les recruteurs ont le droit. Mais de là à ce qu'ils l’exercent ou pas reste dans leur champ décisionnel. Pour conclure, je pense qu'il faut toujours rechercher l'excellence, malgré le fait que dans notre vie académique et professionnelle on commettra (à coup sûr) quelques erreurs, dont des fautes d'orthographe.

| Répondre | le 16/03/2012

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter