Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

438 064 Professionnels
8 795 Offres d'emploi
950 201 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

438 064 Professionnels
8 795 Offres d'emploi
1 900 402 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 04/02/2016 par

Les 6 gestes interdits en entretien d’embauche !

Les 6 gestes interdits en entretien d’embauche !

Vous le savez, bien au-delà de votre discours, le recruteur est attentif au moindre geste qui pourrait jouer en votre défaveur en trahissant une anxiété, un manque de politesse ou autre.

 

  • La poignée de main

La poignée de main, un grand classique, traduira votre état d’esprit. Une main moite trahira votre angoisse, une main molle laissera entendre que vous êtes sans énergie ou non motivé, quant à la poignée de main broyeuse, elle en dira long sur votre taux de pression.

La poignée de main reste la première impression, il est donc important de la soigner. Celle-ci doit être, dans l’idéal, ferme mais chaleureuse, n’ayez pas peur d’attraper totalement la main de votre interlocuteur et de regarder celui-ci dans les yeux.

Le petit plus : Si vous êtes un grand angoissé et que votre état se manifeste au niveau de votre corps, à savoir vos mains deviennent vite moites, n’hésitez pas à placer au fond de votre poche un mouchoir imbibé d’un peu de talc. Avant le moment fatidique de la poignée de main, passez votre main dans votre poche, le talc absorbera alors toute l’humidité. (Attention quand même à ne pas sortir une main toute blanche, dosez la quantité de talc, une petite quantité suffira amplement.)

A contrario, si la personne qui vous reçoit vous présente une main moite, cachez votre réaction (même si cela peut en effet vous dégoûter) et faites comme si de rien n’était, au risque de froisser la personne en face de vous.

 

  •  Le regard

Les entretiens d’embauche se déroulent la plupart du temps face à plusieurs recruteurs. Face à plusieurs interlocuteurs, il est souvent difficile de soutenir son regard. Evitez à tout prix de vouloir regarder tout le monde, à tour de rôle, vous renverrez l’image d’une personne stressée et hyperactive, affichant des mouvements de tête rapides et saccadés. Evitez également de ne fixer qu’une seule personne, les autres personnes présentes se sentiraient lésées.  

Il est important de diviser son regard en parts égales, distribuez votre regard en fixant d’abord votre questionneur, puis détournez calmement le regard vers son voisin, puis l’autre, etc jusqu’à terminer votre réponse en fixant à nouveau le questionneur afin de clôturer la question… En ne négligeant aucune des personnes présentes vous impliquez tout le monde à rester concentré sur votre discours et dans l’échange.

 

  •   Le placement

Le moment de l’entretien d’embauche, stressant, vous fait parfois adopter des postures inconfortables qui ne font en réalité qu’ajouter une gêne supplémentaire. Il est important d’adopter une stature stable et confiante afin de renvoyer une image positive. Apprenez à occuper l’espace en vous tenant droit, pas totalement adossé à votre siège, les deux pieds bien au sol. Evitez de croisez les jambes, ou pire de vous balancer, ce qui trahirait votre nervosité.

 

  •  Le sourire

Le sourire, premier tremplin d’une image positive, est indispensable. Une fois encore, celui-ci implique certaines règles à respecter.  Evitez les faux sourires ! Rien de pire qu’un sourire figé, ne vous forcez pas. Votre sourire doit être sincère et non contrôlé afin qu’il traduise une convivialité.

 

  • Les gestes

De nombreux gestes, que l’on nomme parasites interviennent lors des entretiens d’embauche sans même que vous vous en rendiez compte. Il est essentiel de ne pas vous laisser envahir par ces sortes de tics qui viendront perturber votre interlocuteur au point de faire passer votre discours au second plan.

Le petit plus : N’hésitez pas à vous entrainer devant des proches afin qu’ils pointent du doigt les petits tics qui vous échappent et que vous puissiez les corriger.

 

  • Le départ

Lorsque l’entretien se termine et que le recruteur ne semble pas se lever pour vous raccompagner, l’erreur classique (et malheureusement courante) est de saluer votre interlocuteur (d’un hochement de tête ou d’une poignée de main) et de partir. En faisant cela vous renvoyez le message suivant : « j’ai fait ma part du boulot, je pars, byebye ! ».

Autre cas de figure, vous partez et en refermant la porte vous vous retournez et croisez bêtement le regard du recruteur sans rien dire. Pour pallier à ce moment gênant apprenez à fermer la porte en passant le bras derrière le dos, sans vous retourner. 

A Propos de l'auteur

Marina Pascarel
Social Media Manager chez Eduniversal

28 commentaires

Loïs BIBANG
Signaler

Loïs BIBANG

Super article. Très édifiant sur des petites choses que l'on croit souvent maîtriser.

2 | Répondre | le 01/02/2016

Souleymane DIALLO
Signaler

Souleymane DIALLO

Je suis réconforté par cet article dans mon choix qui porte sur votre site, en ce qui concerne la recherche d'emploi.

1 | Répondre | le 02/02/2016

Marina Pascarel
Signaler

Marina Pascarel

@Loïs BIBANG, Souleymane DIALLO merci pour vos commentaires, n'hésitez pas si vous avez des questions :)

| Répondre | le 02/02/2016

Hakima si
Signaler

Hakima si

Très bon conseils
Merci

1 | Répondre | le 02/02/2016

Loïs BIBANG
Signaler

Loïs BIBANG

Bonsoir Madame Pascarel,

Aucune question. Article clair et concis. Les articles sur DogFi sont simplement supers!

1 | Répondre | le 02/02/2016

Marina Pascarel
Signaler

Marina Pascarel

Loïs BIBANG : Merci beaucoup Loïs, je suis ravie que ces articles vous plaisent et vous aident ! N'hésitez pas si vous avez des questions sur un sujet de recrutement précis je me ferai un plaisir de vous éclairer.

| Répondre | le 04/02/2016

Lat Dior Diop
Signaler

Lat Dior Diop

merci de vos conseils

1 | Répondre | le 04/02/2016

Membre anonyme
Signaler

Membre anonyme

au chapitre du départ vous ne proposez pas de solution...
J'ai aussi constaté une petite faute de frappe :
"l’erreur classique (et malheureusement courante) est de salue votre interlocuteur" > il manque le "r" à "saluer"
;-)

1 | Répondre | le 04/02/2016

Membre anonyme
Signaler

Membre anonyme

Je me permets de rajouter un conseil qui me semble essentiel et que beaucoup ont tendance à oublier, c'est d'amener de quoi noter. Cette attitude montrera que vous n'êtes pas indifférent à la société et que vous pourrez ainsi rebondir sur certaines affirmations de votre recruteur en posant des questions.

2 | Répondre | le 04/02/2016

Florin Andrei
Signaler

Florin Andrei

Je suis étonné qu'il y a déjà 9 personnes qui ont aimé cet article. Toutes les gestes "interdits" sont naturels, le problème c'est le côté primitif du système de recrutement qui rejette les candidats compétents et sérieux à partir de comportements reconnu dans le règne animal.

1 | Répondre | le 04/02/2016

Farida HADDAD
Signaler

Farida HADDAD

Pourquoi toujours se conformer a un modèle standard, chaque personne est unique et dans cette optique les recruteurs doivent aussi accepter la diversité. Car "chasse le naturel il revient au galop" l'illusion de l'entretien ne durera pas.

2 | Répondre | le 04/02/2016

Marina Pascarel
Signaler

Marina Pascarel

Francesco VIGLIANISI : Merci pour la coquille Francesco :). Vous parlez "au chapitre de départ" de la poignée de main? Si oui, j'invite à présenter une poignée de main ferme mais chaleureuse, accompagnée d'un regard soutenu face au recruteur.

1 | Répondre | le 04/02/2016

Marina Pascarel
Signaler

Marina Pascarel

Rachid OUAFI : Rachid, vous avez tout à fait raison, il est essentiel de se présenter le jour de l'entretien avec de quoi noter. Prendre des notes prouvera à votre interlocuteur votre implication, votre sérieux, et vous permettra également de ne rien oublier lorsque l'entretien sera terminé et qu'une fois le stress passé vous souhaiterez vous remémorez certains détails.

2 | Répondre | le 04/02/2016

Marina Pascarel
Signaler

Marina Pascarel

Florin Andrei : Florin et @Farida, vos commentaires se rejoignent et sont tout à fait pertinents. En effet, chaque personne est bien entendu unique, et chaque rencontre entre un candidat et un recruteur est différente. Il n'est pas conseillé d'agir comme un robot et de ne pas être vous même, mais il est tout de même essentiel de "surveiller" votre comportement de manière à ne pas choquer. Trouvez le juste milieu entre votre façon d'être et la bienséance.

1 | Répondre | le 04/02/2016

Membre anonyme
Signaler

Membre anonyme

Excellents conseils.. Merci

1 | Répondre | le 04/02/2016

Mohamed Galai
Signaler

Mohamed Galai

@Marina: Très bon article.
Je souhaiterais rajouter quelques points qui, de mon expérience, peuvent faire la différence lors d'un entretien:
1. Suivant le poste que vous viserez l'entretien pôurrait être le 1er d'une série pouvant aller jusqu'à cinq entrevues avec des interlocuteurs différents (RH, Directeur, responsable fonctionnel direct, responsable hiérarchique direct, etc...). Préparer vous à répondre à des questions propres à l'angle de vue de chaque interlocuteur.
Par exemple, une personne des RH (Ressources Humaines) s'intéressera plus particulièrement à l'aspect juridique/administratif/salarial de l'embauche. Bien évidemment, sont rôle est également de "filtrer" les candidats en fonction du profil de poste précédemment défini avec le demandeur de la ressource (généralement le N+1).
Pour la sélection d'un stagiaire cette étape est vraisemblablement suffisante. En revanche, si le poste nécessite des capacités/compétences humaines et techniques particulières, il sera très probable que des rencontres (simultannées ou successives) se fassent avec des "experts" métiers et que des tests techniques ou psychotechniques écrits/informatisés soient requis en complément.

2. Rechercher toutes les informations disponibles sur l'entreprise via internet. Ceci vous permettra d'avoir une idée plus précise de la raison d'être du poste auquel vous êtes candidats. Est-ce que l'entreprise est une start-up en pleine croissance? Est-elle une PME en difficulté (sur quels axes)? Est-ce que le poste est une création, un remplacement, unecontinuité? Etc...

3. Le candidat intervient généralement en deux temps.
Dans un 1er temps il présente son parcours scolaire/professionnel.
Dans un second temps il doit faire une adéquation entre ce que l'entreprise attend comme résultats de l'embauché à son poste et ce qu'il peut proposer. Là doivent arriver les questions relatives à ce qui est demandé concrètement. Personnellement, je demande systématiquement à quoi doit/devrait ressembler une journée de travail. Quelles seront les tâches? Quels seront les temps impartis? Quels sont, à aujourd’hui, les difficultés dans telles ou telles tâches (beaucoup d'entreprises n'ont pas pu correctement développer certains modules de logiciels experts ou d'ERP, ce qui rend parfois les manipulations plus complexes)? Etc...

4. Prendre maximum 5 min à la fin de l'entretien pour demander à votre interlocuteur un "debriefing" de votre échange. Qu'en a-til pensé? Points forts/points faibles.
L'idée ici étant de ne rentabiliser au maximum vos rencontres afin de comprendre les attentes et le "ressenti" que vos interlocuteurs.
A mon avis, ceci permet d'entrer dans une logique KAIZEN (d'améliorations continues)

2 | Répondre | le 04/02/2016

Marina Pascarel
Signaler

Marina Pascarel

Mohamed Galai : Merci pour ce commentaire et ces conseils avisés qui serviront à beaucoup de nos membres Mohamed !

1 | Répondre | le 04/02/2016

Mohamed Galai
Signaler

Mohamed Galai

Marina Pascarel : Merci Marina. J'espère que vous et les membres pardonnerez les mistypings de rédaction...

1 | Répondre | le 04/02/2016

Marina Pascarel
Signaler

Marina Pascarel

Mohamed Galai : Ca arrive aux meilleurs ;)

| Répondre | le 04/02/2016

FRANCK BICHARD
Signaler

FRANCK BICHARD

Autres "trucs" ... les poses à prohiber : les bras croisés, la manipulation nerveuse du stylo, regarder par la fenêtre, tourner la tête au moindre bruit qui se produit derrière soi, etc...
Par ailleurs il est peut-être utile de synchroniser son attitude avec celle de l'interviewer. Ce qui nécessite de l'observer (comme il vous observe). Les mains ouvertes signifient une ouverture vers soi. Les mains à plat sur le bureau signifient le calme ...
Autant de techniques que l'on peut retrouver dans des ouvrages de vulgarisation sur la PNL.

3 | Répondre | le 05/02/2016

Nicolas MARLIER
Signaler

Nicolas MARLIER

Pour le problème des mains moites, il y a aussi la solution de passer aux toilettes juste avant l'entretien (pour soulager sa vessie... surtout quand l'entretien se passe bien et a tendance à durer) mais surtout pour se laver les mains (on a toujours tendance à avoir les mains plus ou moins poisseuses au fur et à mesure que la journée passe): non seulement ça permet d'avoir des mains propres en arrivant à l'entretien, mais en se les passant à l'eau froide ensuite, ça permet de lui donner une certaine fraîcheur qui évitera de trahir son angoisse pendant l'entrevue.
Par ailleurs, j'aurais bien voulu avoir quelques informations complémentaires concernant le "départ", surtout votre 1ère partie de réponse: vous évoquez le recruteur qui ne vous invite pas à le quitter bien que l'entretien soit fini. Alors que faire dans cette situation?

1 | Répondre | le 05/02/2016

Marina Pascarel
Signaler

Marina Pascarel

Nicolas MARLIER : Nicolas, parfois le recruteur peut vous faire comprendre que vous en avez terminé avec l'entretien mais peut vouloir rester assis afin de prendre des notes sur l'entretien qui vient de se dérouler par exemple. Dans ce cas, parfois un peu troublant puisque votre hôte ne vous raccompagne pas, apprenez à quitter une pièce sans avoir besoin de vous retourner (en ayant au préalable bien entendu salué et remercié votre interlocuteur).

| Répondre | le 05/02/2016

Bassirou NDIAYE
Signaler

Bassirou NDIAYE

grandement merci pour ses bons conseils

1 | Répondre | le 06/02/2016

sabrina cheurf
Signaler

sabrina cheurf

pour le dernier point je suis étonnée, je croyais qu'il fallait saluer le recruteur avant de partir, vous êtes sure qu'en partant sans un mot il ne vas pas mal le prendre?

| Répondre | le 08/02/2016

Marina Pascarel
Signaler

Marina Pascarel

sabrina cheurf : Bien entendu Sabrina il faut saluer le recruteur. Il ne s'agit en aucun cas de partir comme un voleur! Lorsque vous constatez que le recruteur reste assis mais semble avoir terminé vous pouvez vous lever, lui serrer la main, le remercier bien entendu et ensuite partir. Partir sans vous retourner et le regarder béatement au risque de passer pour une personne indécise (partir, rester, que faire?) il vous suffit de quitter la pièce en étant sûr de vous une fois le recruteur remercié et salué bien évidemment.

1 | Répondre | le 08/02/2016

Issa Limboni
Signaler

Issa Limboni

Vraiment merci pour tous ces conseils avisés Marina. J'aimerais savoir s'il faut aussi parler de ses diplômes antérieures?

1 | Répondre | le 09/02/2016

Marina Pascarel
Signaler

Marina Pascarel

Issa Limboni : Bonjour Issa, merci à vous tout d'abord, je suis ravie que mes conseils vous soient utiles! Je vous invite à lire un article sur le discours de présentation en entretien, vous pourrez ainsi aborder plus facilement la question des diplômes qu'il faut bien entendu mentionner: http://www.dogfinance.com/fr/news/les-conseils-pour-reussir-tous-les-coups-votre-pitch-de-presentation

Bonne journée !

| Répondre | le 10/02/2016

sabrina cheurf
Signaler

sabrina cheurf

Marina Pascarel : bien noté thx

| Répondre | le 11/02/2016

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter