Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

438 066 Professionnels
8 799 Offres d'emploi
950 107 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

438 066 Professionnels
8 799 Offres d'emploi
1 900 214 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 31/08/2011 par

Les tarifs de la SNCF seront plus volatiles

Un décret a été adopté en catimini par le gouvernement afin de permettre à la société des chemins de fer de fixer plus librement ses tarifs. Ce décret qui figure au journal officiel depuis le 31 juillet, donne l’opportunité à la société « d'adapter l'encadrement des tarifs de la SNCF à la faveur de l'ouverture progressive à la concurrence du marché ferroviaire prévue par la réglementation européenne ». Ainsi les prix ne s’appliqueront plus en fonction des périodes (heures creuses ou de pointe) mais en fonction des disponibilités des trains.


 Une mesure contraire aux propositions de la CLCV


   Une enquête réalisée auprès de 570 personnes par l’association de consommateurs CLCV (Consommation Logement Cadre de vie) a démontré que les usagers des trains français estiment que les tarifs sont trop chers, pas assez transparents et que les retards ne sont pas assez indemnisés. Plusieurs mesures ont été proposées par cette même association portant entre autres sur l’information des usagers, une meilleure gestion des retards. Parmi elles, nous pouvons citer la simplification de la grille tarifaire afin d’améliorer la transparence des prix.


  La SNCF ne les a pas prises en compte car ce 31 Juillet le gouvernement a adopté un décret qui permet un changement de dernière minute des prix. Cette mesure publiée dans le «Journal Officiel », repéré par «Challenges » qui est censée permettre au groupe public de fixer ses prix plus librement. Par conséquent l’amplitude des variations; qu’elles soient haussières ou baissières; sera plus grande et donc moins transparente. Les périodes creuse ou de pointe ne constitueront plus la base de tarification des billets qui pourront changer de prix jusqu’au dernier moment.


Quelles conséquences pourrait entrainer ce décret'


Conformément à l’analyse du Figaro, ce décret permet une modification du cahier des charges de la SNCF appliquée depuis 1974 dans le but «d'adapter l'encadrement des tarifs de la SNCF à la faveur de l'ouverture progressive à la concurrence du marché ferroviaire prévue par la réglementation européenne». Par conséquent, la SNCF a une marge de réaction face aux imprévus tout en maintenant sa rentabilité intacte.


  Cela signifie que selon les règles du yield management (technique marketing de tarification flexible utilisée dans les services caractérisés par une forte présence de coûts fixes et par une certaine inertie des capacités proposées), les itinéraires les plus empruntés verront leurs prix augmenter. A l’inverse, les lignes annexes profiteront de tarifs réduits qui permettront à la SNCF d’optimiser le taux de remplissage de ses trains.


  Malgré le fait que la SNCF déclare à qui veut l’entendre que cette mesure n’est pas libérale. Dans les faits c’est l’inverse que l’on voit. En effet, jusqu’à aujourd’hui les prix de référence étaient fixés annuellement par les autorités avec des variations limitées, tandis que désormais cette nouvelle règle permettra à la société publique d’aller au-delà des tarifs réglementés sur ses lignes les plus fréquentées. Une mesure qui réduit l’influence l’état ; ça s’appelle comment déjà '

A Propos de l'auteur

Bachir AMAR
Stage en Fusions Acquisitions, fonds d'investissement, conseil (6 à 9 mois)

Aucun commentaire

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter