Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

480 919 Professionnels
6 804 Offres d'emploi
1 036 680 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

480 919 Professionnels
6 804 Offres d'emploi
2 073 360 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

publicité

Publié le 30/05/2016 par

6 mois après la COP21 : comment faire rimer économie avec écologie

La réussite de l'Accord de Paris dépendra aussi des entreprises. Six mois après la COP21, des grands groupes industriels se sont officiellement engagés à verdir leurs pratiques.

6 mois après la COP21 : comment faire rimer économie avec écologie

Sur le site Internet de la Semaine européenne du développement durable, qui débute aujourd'hui, ne figurent que quelques noms d'entreprises. Le grossiste Transgourmet ou la banque Natixis... Rares sont les sociétés qui ont prévu cette année des animations pour sensibiliser leurs salariés à l'écologie.

Six mois après la grand messe de la COP21, qui a conduit 177 parties (176 pays + l'Union européenne) à signer l'Accord de Paris -- limitant le réchauffement climatique en dessous de 2 degrés par rapport à la température planétaire moyenne de 1860 -- quels sont les engagements des grands groupes industriels en matière de développement durable ?

 

Aider les entreprises à définir des plans d'action pertinents

Le comportement des grands industriels semble pourtant avoir évolué depuis la COP21. En témoigne l'engagement pris par 157 sociétés -- dont 16 françaises (Carrefour, L'Oréal, Danone...) -- de participer au Science based targets. Une initiative mise en place par les Nations unies et trois ONG de défense de l'environnement (WWF, CDP et WRI) pour élaborer avec les grands groupes une feuille de route afin de réussir l'Accord de Paris. « Nous n'y parviendrons pas sans eux, rappelle Pascal Canfin, le directeur général du WWF France. Les sociétés qui ne s'adapteront pas au défi climatique finiront par disparaître. Et elles en ont enfin conscience. On le voit, car nous travaillons désormais avec leur direction générale et non plus seulement avec leur département environnement. »

C'est justement pour aider ces entreprises à définir des plans d'actions pertinents que le Science based targets a été lancé. « Il faut que les industriels puissent savoir exactement ce que ces deux degrés représentent pour eux. Les enjeux ne sont pas les mêmes selon les secteurs », explique Aurélie Pontal, responsable de partenariats-initiative climat & entreprises chez WWF France. Le Science Based Targets a laissé deux ans aux sociétés signataires pour se fixer des objectifs précis. Il sera encore temps de les juger après.

 

C'est la hausse maximale de température fixée par l'Accord de Paris par rapport à la température moyenne de 1860. Pour ne pas la dépasser, nous pouvons donc encore émettre 1 010 milliards de tonnes de CO2, d'après les projections de l'Agence internationale de l'énergie (AIE). Si nous continuons à produire comme aujourd'hui, cela nous laisse une réserve d'environ 20 ans. 

En décembre, tous étaient présents au parc d'exposition du Bourget (Seine-Saint-Denis) pour présenter leurs solutions afin de préserver le climat. Au point de susciter l'agacement d'associations de défense de l'environnement, qui les accusaient de greenwashing. Cette technique de communication consiste à faire croire que ses pratiques sont plus vertes qu'elles ne s'avèrent en réalité... En janvier dernier, le groupe EDF a ainsi été retoqué par le Jury de déontologie publicitaire pour avoir diffusé durant la COP21 une campagne affirmant que 98 % de son électricité produite en France n'émettait pas de CO2. Oubliant ainsi que si les centrales nucléaires ne répandent pas de gaz à effet de serre, l'extraction d'uranium, nécessaire à sa production, lui si.
 
Source : Le Parisien

A Propos de l'auteur

Maxime DUBOIS
Responsable Web Marketing chez DogFinance

2 commentaires

Anivardo  Calligaro
Signaler

Anivardo Calligaro

C'est là le fond du problème, il faut avoir une vision , pour déterminer une stratégie et la stratégie conditionnera les plans d'actions. Avoir une vision avec des dirigeants de société qui sont des administrateurs élevés dans le principe de précaution et la culture du risque 0. C'est valable quand l'économie est en croissance , mais aujourd'hui ? L'on se retrouve avec des dirigeants sans certitudes et qui passent leur temps à calculer leur rémunération au lieu de calculer de l'investissement et du pay-back. Les dirigeant dignes de ce nom devraient être, des entrepreneurs, comme Elon Musk avec TESLA, ou Space X , avoir une vision, essayer de d'évaluer les risques et se différencier en investissant dans de nouvelles technologies au lieu de triturer les comptes et les cation pour fournie des rémunérations aux dirigeants et aux actionnaires, Il me semble qu'entreprendre c'est prendre des risques et comme disait Peter Drucker :" Pour ce qui est de prévoir le futur le mieux c'est de la construire. "

| Répondre | le 30/05/2016

Thierry GIARDINA
Signaler

Thierry GIARDINA

pour l'énergie écologie je verrai bien une fusion des trois système connue panneau solaire, éolienne et les hélice sous marine. On remplace les hélice des éolienne par des hélices a panneau solaire et quand l'éolienne sera sur mer on rajoute les hélice sous marine. Mettre des pv aux gens qui brulent les pneus. Mettre tous les véhicules d'entreprise publique (poste, edf, ...) en véhicule électrique en faisant sa la france tiendra sa promesse au cop21 avant la date prévu au lieu de pas la tenir

| Répondre | le 30/05/2016

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NTKACIUS KACIUS2J Associés 2J Associés ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter