Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

452 848 Professionnels
7 996 Offres d'emploi
1 074 811 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

452 848 Professionnels
7 996 Offres d'emploi
2 149 622 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

publicité

Publié le 08/11/2016 par

Paris: en marche vers « La city Bis » ?

Paris: en marche vers « La city Bis » ?

Paris a profité du référendum sur le maintien du royaume uni dans l’UE qui a affaibli la city pour livrer bataille. Mais finalement, quelques mois après, peut-on affirmer que le Brexit ait affaiblie tant que ça La city ?

Fabien Chomereau-Lamotte, Analyste financier affirme que « le Brexit à très certainement affaiblie La city. Je pense que beaucoup des anglais regrettent dores et déjà ce vote. On a suivi une baisse de 10% de la Livre sterling suite à la décision du Brexit. Le Brexit a affaiblie La city dans la mesure où les multinationales vont souffrir de cette décision car les avantages commerciaux entre l'Europe et l'Angleterre vont cesser. »

« La Livre a fortement été affaiblie, et surtout la confiance en la city a baissé, ce qui a fait fuir beaucoup d'investisseurs/ investissements. » confirme Bastien Brault, passionné de Fusion & Acquisition

 

A la question, La Grande-Bretagne doit-elle rester le centre financier de l’économie les avis sont divers et variés. Certains sont sceptiques mais tous attendent de constater une évolution (positive ou négative).

 « La Grande Bretagne va essayer de rester le centre financier de l'économie européenne car elle en possède toujours les moyens. On ne peut pas vraiment se positionner sur une prédiction précise. Il faudra constater les effets à court terme sur 5 ans. » Fabien Chomereau-Lamotte, Analyste financier.

 

Si la solution de « déplacer » le personnel de Londres vers Paris est assumé pour la plupart, le sujet reste sensible, et la concurrence est appréhendée.

Selon Fabien Chomereau-Lamotte « Paris à toute ses chances de devenir la première place financière d'Europe. En espérant que les multinationales dirigent leur investissement vers Paris, mais la concurrence est présente avec Amsterdam par exemple. »

Bastien Brault, quant à lui affirme que « Paris ne sera pas la prochaine City au niveau mondial, c''est New York qui va récupérer la couronne. D'un point de vu Européen, il est fort probable que ce soit Paris néanmoins. »

Stéphane Boujnah, le PDG d'Euronext, reconnaît « passer la moitié de ses rendez-vous avec des clients ou partenaires à Londres à évoquer les avantages de Paris et Amsterdam »

« Pour certains grands groupes, notamment bancaires, qui connaissent déjà la France, cela peut également être un moyen de confirmer leurs propres estimations », témoigne Ross McInnes, président du conseil d'administration de Safran. 

« Paris qui est la 2e capitale financière en Europe pourrait en profiter grâce notamment au +triangle d'or+ constitué par BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole», résume Eric Vanraes, gérant obligataire du suisse EI Sturdza Investment Funds.

A Propos de l'auteur

Marina Pascarel
Social Media Manager chez Eduniversal

Aucun commentaire

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter