Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

482 081 Professionnels
8 235 Offres d'emploi
1 036 774 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

482 081 Professionnels
8 235 Offres d'emploi
2 073 548 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

publicité

Publié le 15/06/2015 par

Quels salaires en banque privée? Réalité et conseils pour booster sa rémunération.

Quels salaires en banque privée? Réalité et conseils pour booster sa rémunération.

La question de la rémunération dans le secteur bancaire et en gestion privée n’est pas une question anodine. Je vous propose de faire le point sur les salaires pratiqués dans les métiers de la gestion privée.

En premier, j’ai une pensée pour les jeunes diplômés en gestion de patrimoine. La recherche d’un emploi n’est pas simple et encore moins la négociation d’un bon salaire surtout durant la crise.

J’ai aussi en ligne de mire, les professionnels du conseil en gestion de patrimoine et de la gestion privée qui ont quelques années d’expérience dans une structure. Malheureusement, il peuvent ne pas être satisfaits de leurs rémunérations et de leurs rôles dans les choix de la sociétés où ils travaillent.

Dans les deux cas, je pense qu’ils ont su trouver la bonne formation cliquez ici.

Maintenant, il va falloir négocier son salaire et avoir un idée des rémunérations sur les métiers de la gestion de patrimoine ou de la gestion privée pour évoluer dans cette sphère suivant ses objectifs.

Quelques pistes pour connaître la bonne rémunération d’un conseiller en gestion privée ou gestion de patrimoine :

1. Si vous êtes un junior fraichement sorti des études, vous allez devoir continuer à apprendre. Donc, la course au gros salaire dès le départ est à bannir : vous devez privilégier l’encadrement avec de bons de bons professionnels. Soyez humble!

A mon sens, je préfère perdre un peu de temps pour apprendre avec des anciens que d’aller me « planter » en voulant un gros salaire en étant incapable de tenir mes objectifs commerciaux.

C’est souvent ce que je peux dire à des jeunes diplômés à former et je veux faire compléter ce message sur le blog gestion de patrimoine.

 

2. La rémunération et son évolution peut varier suivant le choix de l’entreprise : « Banques versus Courtiers ou conseillers en gestion de patrimoine »

Que devez vous retenir? Une Banque, c’est avant tout des moyens, une organisation et surtout des plans de carrières organisés, vous allez entrer dans un processus pour vous faire évoluer.

Au départ, vous commencerez bas mais vous pourrez évoluer. Cela veut dire aussi que les rémunérations ne seront pas forcément élevées.

Maintenant, vous aurez un plan de formation, un encadrement et des outils. Ses points sont très importants!

Un courtier ou une structure type PME en gestion privée supposera un autre état d’esprit : souvent vous allez être face à des structures légères, cela veut dire qu’elles vont tenter de ne pas avoir de salaires fixes élevées (je pense beaucoup aux petites structures CGP conseiller en gestion de patrimoine).

Surtout, il ne faut pas rêver, vous n’aurez jamais des outils aussi performants que les banques et la force de frappe d’un fichier « clients » aussi important qu’une Banque.

Vous allez donc devoir faire vos preuves et chercher du client : prospecter! Certes, vous avez de beaux bagages techniques mais, la priorité, c’est trouver du client!

Vous souhaitez de la liberté, vous avez l’âme d’un entrepreneur, la possibilité un jour d’être actionnaire et donner votre avis dans les décisions de la société (un peu plus complexe dans une grande banque).

Vous pouvez vivre quelques temps avec un salaire faible autour du SMIC ou un peu plus et courir après les commissions, vous allez sans doute préférer une PME ou une courtier dans le domaine de la gestion de patrimoine.

Je vous invite à prospecter votre futur employeur pas uniquement dans les banques mais aussi chez les CGP inscrits dans les chambres comme l’ANACOFI ou la Chambre des indépendants du patrimoine par exemple.

Bon, passons aux choses sérieuses : quel salaire pour quelle expérience dans les métiers du conseil en gestion privée ou gestion de patrimoine?

Deux variables à regarder pour votre rémunération (rémunération brute) :

a.Votre expérience : junior ou non

b. Votre portefeuille de clients : en gros, quel business allez vous pouvoir apporter à votre futur employer?

Les deux point sont liés, vous vous en doutez.

Pour un junior, pour reprendre le site carrieresbancaires.fr, vous pouvez espérer avec un bon diplôme BAC+5 en gestion de patrimoine et un stage significatif par exemple un salaire ou rémunération entre 270000 euros et  30000 euros à minima.

Après tout dépendra de l’entité où vous irez, certaines sont plus généreuses que d’autres et peuvent vous donner un salaire fixe faible et un variable plus incitatif selon vos objectifs commerciaux.

A titre d’exemple, dans une structure indépendante, le point d’équilibre pour que vous commenciez à être rentable est de l’ordre de 3 millions d’euros de collecte pour un conseiller patrimonials (ou conseiller en gestion privée).

Vous avez ou vous commencez à avoir de l’expérience :

Les salaires sont alors très variables en milieu de carrière, vous irez de 35000 euros à plus de 60000 euros en moyenne (avec la crise, les salaires sont tirés vers le bas malheureusement).

Et les seniors?

Les rémunérations peuvent s’envoler allant de plus de 100000 euros en salaire brut fixe et des bonus suivant les objectifs.

Là encore, tout dépend de votre esprit d’entreprise, si vous voulez être associé et peser, vous préférez avoir des parts de l’entreprise et intervenir dans les prises de décisions.

Je pense que c’est envisageable pour les PME qui ont quelques années et donc le capital social est encore compréhensible. Dans les PME au format SAS et ancienne souvent avec une holding et des actionnaires comme du private equity ou actionnaire institutionnel,

vous pouvez oublier tout poids dans les décisions à moins d’avoir des capitaux importants à placer!

Vous deviendrez alors un simple petit actionnaire espérant voir revaloriser ses parts au fil de l’évolution du capital de la société et de la sortie des plus importants actionnaires. Cela ne fait pas rêver, vous ne pensez pas?

Je pense que vous devez vous concentrer sur le projet d’entreprise et sur l’esprit d’entreprise des dirigeants : sont-ils en fin de course ou de jeunes entrepreneurs avec des idées?

Généralement, je pense qu’il faut être à la création d’une PME ou juste quelques années après sa création pour vraiment bénéficier des avantages d’être un actionnaire réellement influent.

 

Que conclure?

Banque ou PME? Salaire fixe faible ou pas? Esprit d’entreprise? Potentiel d’évolution et intervention dans les décisions par exemple dans une PME?

Je pense que vous devez réfléchir à l’évolution de votre carrière. On constate (du moins, par mon expérience) que des conseillers en gestion privée en Banque vont quitter après quelques années la banque pour rejoindre un CGP ou se mettre à leurs comptes.

J’ai tendance à tirer la sonnette d’alarme : en pensant d’une Banque à un indépendant ou votre structure propre, vous devrez tout gérer de A à Z ou être bien plus autonome. Vous pensez pouvoir le faire?

On voit également des conseillers patrimonials en Banque venir évoluer dans des postes d’encadrement ou de management.

Les meilleurs conseillers en gestion privée vont aller vers la gestion de fortune avec des rémunérations plus élevées mais des objectifs plus importants.

Vous ne devez jamais oublier que vous devez prendre en compte la dimension commerciale qui, suivant votre collecte et vos objectifs, fera évoluer fortement ou pas votre salaire de conseiller en gestion privée.

La rémunération pour le métier de conseiller en gestion privée doit être avant tout envisagée suivant vos objectifs de carrière et votre fibre commerciale.

A Propos de l'auteur

cyril jarnias
Expert en gestion de patrimoine et produits d'épargne chez www.cyriljarnias.fr

Aucun commentaire

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NTKACIUS KACIUS2J Associés 2J Associés ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter