Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

438 153 Professionnels
8 770 Offres d'emploi
954 431 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

438 153 Professionnels
8 770 Offres d'emploi
1 908 862 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 10/08/2015 par

Trader : un job en or ?

Trader : un job en or ?

Le trader est celui qui, littéralement (du mot anglais « trade » signifiant « commerce), fait du commerce.  En tant que salarié ou ayant un statut d’indépendant le trader a pour but au quotidien de générer des profits. Ce métier, avec sa forte réputation de rémunération attrayante, qui fait tant rêver les jeunes financiers est-il réellement LE job en or ?

 

« Ce qui est particulièrement plaisant est de voir ses stratégies se concrétiser, et arriver à en tirer des profits. J’ai connu ce métier lorsque j’étais en licence de maths à Lyon, lisant la presse financière dans les amphis. J’ai ensuite travaillé sur mes connaissances afin de gravir les échelons menant à la possibilité de vivre du trading, utilisant mon propre capital. » Benjamin Vidal

 

Qu’est ce que le métier de trader ?

« Le métier de « Trader » ou opérateur de marché recouvre des réalités très différentes en fonction de l’employeur (Banque d’investissement ou privée, Fonds d’investissement, Société industrielle), des spécificités de la fonction ainsi que des produits traités. Un Trader devant faire des prix et traiter avec des clients est un «market-maker»; par contraste un trader sur fonds propres ne donne pas de liquidité au marché. Leur dénominateur commun est néanmoins de devoir initier des positions d’achat/ vente sur des actifs (financiers, change, matières premières) et de gérer le risque induit par les positions conservées. » Explique Philippe Dreyfus, fort de son expérience passée au sein, entre autres, de Lehman Brothers, BNP Paribas ou encore Société Générale.

Benjamin Vidal, exerçant le métier sous un aspect différent complète les propos de Philippe Dreyfus et témoigne « Le métier de trader, dans mon cas, pour compte propre, consiste à saisir des opportunités d’achat ou de vente à découvert (short sell), sur des marchés que je garde sous surveillance, ayant préalablement établie plusieurs scénarios, haussiers ou baissiers. L’idée principale est d’agir en trois temps :

-Analyser un marché

-Etablir des scénarios et préparer son money management (Stratégie d’entrée et de sortie)

-Appliquer cela lorsque l’opportunité se présente

Le métier de trader pour compte propre réside dans la capacité de mettre les probabilités de son côté afin de capitaliser sur des mouvements de marchés dont on ne connait préalablement pas la direction. Il faut donc agir en tant que stratège. »

 

Comment devenir trader ?

Pour devenir trader, en plus d’un self-control nécessaire face au stress, une formation et des bases solides en mathématiques sont indispensables. Les diplômes d’ingénieur, de commerce, finance, gestion etc… sont généralement suivis par les futurs traders. Des expériences dans le milieu bancaire ou boursier sont également essentielles et représentent des atouts majeurs afin de s’imprégner de l’ambiance particulière dans laquelle évoluent les traders.

Benjamin Vidal, autodidacte, confie « J’ai un diplôme d’école supérieure de commerce, en Business Administration. J’ai travaillé sur les marchés financiers en parallèle de me études, pendant quatre ans. Nous pouvons dire que je suis un autodidacte d’un point de vue finance de marchés. Ca n’est pas difficile si l’on est passionné et réellement motivé ! Mais c’est un processus chronophage et fatiguant. »  

Philippe Dreyfus, quant à lui, a un parcours différent et explique « J’ai un diplôme d’ingénieur et n’ai pas suivi de formation spécifique avant d’être recruté au début de ma carrière. J’ai suivi de nombreuses formations techniques internes dans les différentes banques pour lesquelles j’ai travaillé. »

 

« Ce que j’adore dans ce métier : Réagir de façon dynamique à l’environnement, la recherche de stratégies offrant un couple rendement-risque supérieur. »  Philippe Dreyfus

 

Profil ?

Qualités requises :

- Solides connaissances en économie et finance

- Facilité à manier les chiffres

-Maitrise en codes informatiques

-Curiosité

-Réactivité

-Rigueur

- Motivation

-Envie de gagner

-Etre un bon stratège

-Savoir rester humble

- Etre capable de comprendre la psychologie de l’investisseur

- Etre maitre de ses émotions

 

Les défauts à maitriser :

-Impatience

-Vouloir traiter à tout prix

-Avoir trop confiance en ses décisions

-Rester isolé

 

Rémunération ?

Indépendamment de la base fixe, les différentes primes/rétributions peuvent varier de façon importante en fonction des profits obtenus par les traders.

« Les salaires de la Finance restent très supérieurs à ceux de l’industrie à un niveau de qualification comparable. La rémunération variable ou bonus y tient toujours une part importante de la rémunération totale. Dans les Hedge Funds, il n’a pas de limite à la rémunération d’un Trader qui gagne de l’argent… » Confirme Philippe Dreyfus

A son compte, Benjamin Vidal nuance les propos de Philippe Dreyfus et explique qu’en fonction du capital la rémunération peut être très variable « Je ne peux parler que de mon cas. Mes algorithmes me rapportent en moyenne 21% de mon capital de trading, en profits, par mois. Tout dépend donc de la valorisation de ce capital ! »

A Propos de l'auteur

Marina Pascarel
Social Media Manager chez Eduniversal

3 commentaires

KEVIN NGALEU
Signaler

KEVIN NGALEU

Instructif tt ça! Mais j'aimerai savoir quelles sont les perspectives d'un tel métier quand les investisseurs non institutionnels que sont les ménages et même institutionnels (zinzins coe on les appelle) sont de plus en plus riscophobes? avec la crise des subprimes, et toutes les manipulations que les banques font sur les taux de change et autres comme c'était le cas récemment où plein de grosses banques (Goldman sachs, jp, citi,...) st indexés au point de choisir de dédommager (plusieurs milliers d'euros) les investisseurs pr pas avoir plus d'embrouilles. Où est l'éthique dans tt xa? je suis un gros passionné de la finance et surtt de la finance de marché je le rappelle pourtant! Merci d'avance à tous ls intervenants. KN

J'aime2 | Répondre | le 17/08/2015

Alexandre BRANCHE
Signaler

Alexandre BRANCHE

Une discussion intéressante a été lancée ici :

http://www.dogfinance.com/fr/discu/sujet92167

| Répondre | le 24/08/2015

Membre anonyme
Signaler

Membre anonyme

KEVIN NGALEU : oui exact

| Répondre | le 03/11/2016

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter