Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

482 981 Professionnels
9 018 Offres d'emploi
1 036 951 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

482 981 Professionnels
9 018 Offres d'emploi
2 073 902 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

publicité

Publié le 18/05/2020 par

Uber licencie 3 500 salariés en 3 minutes

Vers un licenciement 2.0 ?

Uber licencie 3 500 salariés en 3 minutes

On peut ironiquement dire qu'Uber s'adapte à la situation en licenciant 3 500 de ses salariés en visio. Vers un licenciement 2.0 ? 

C'est la manière qu'adopte cette société en licenciant 3 500 employées des services clientèle et recrutement lors d'une téléconférence Zoom qui a duré à peine trois petites minutes. Cette vague massive de licenciements 2.0 s'explique par cette crise sanitaire qui impacte considérablement l'activité de l'entreprise.  

 « Ce sera aujourd'hui votre dernier jour chez Uber. » annonca Ruffin Chevaleau, directrice du service clientèle basé à Phoenix. 

 

Une ancienne salariée témoigne...

Sous  l'anonymat, cette dernière nous explique: «  C'était un appel Zoom en direct avec 3 500 personnes. [...] Ils ne nous ont donné aucun préavis. Si j'avais raté cet appel, j'aurais manqué l'information. Nous savions qu'ils ne soutenaient pas leurs conducteurs, nous savons maintenant qu'ils ne soutiennent personne  »

... le patron d'Uber tente de justifier ses actions. 

"Nous étudions de nombreux scénarios et tous les coûts, variables et fixes, dans toute l'entreprise... Nous voulons être intelligents, agir rapidement, retenir le plus grand nombre possible de nos meilleurs éléments et traiter chacun avec dignité, soutien et respect".

 

Chaque entreprise gère cette crise différement. On peut se demander comment les autres géants vont gérer cette situation ?

Comment les banques vont gérer cette situation de leur côté ? Quelles sont les priorités en temps de crise ? 

A Propos de l'auteur

Elise STEFF
Chargée de projet marketing digital Dogfinance

4 commentaires

CLEMENT YAO
Signaler

CLEMENT YAO

Article bien rédigé, Merci pour le partage. Je crois cependant qu'il convient de rester optimiste.
La situation a été prévue au delà du pire mais le plus dur est déjà passé. Il faut saluer la mobilisation de tous les acteurs tant publics que privés. J'y crois fermement, la relance sera à la hauteur de la crise, ce qui me pousse à affirmer que d'ici la fin de l'année, tout ne sera qu'un vieux souvenir.

Clément YAO

3 | Répondre | le 18/05/2020

Sandrine DE MATOS
Signaler

Sandrine DE MATOS

Who can top that ?

1 | Répondre | le 18/05/2020

Luis DA COSTA
Signaler

Luis DA COSTA

Très bon article...C'est la ou l'on voit les limites de la société de consommation qui considère l'être humain comme des objets..Il est temps de réfléchir a une autre société tournée vers l'humain mais aussi la planète et ce qui la compose (végétaux, animaux etc...). Cette société ne fait qu'une chose produire de l'humain pour produire des richesses pour certains sans aucune solidarité....

3 | Répondre | le 19/05/2020

Faakoury Diagana
Signaler

Faakoury Diagana

Il est temps que le droit s'adapte pour faire face à la flexibilisation du marché du travail et protéger davantage les travailleurs. Ce n'est pas possible que certains considèrent l'humain comme variable d'ajustement.

1 | Répondre | le 20/05/2020

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NTKACIUS KACIUS2J Associés 2J Associés ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter