Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

474 401 Professionnels
5 302 Offres d'emploi
1 033 197 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

474 401 Professionnels
5 302 Offres d'emploi
2 066 394 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

publicité

Publié le 06/01/2015 par

Un mauvais job, pire que le chômage pour la santé ?

Dans une récente étude, des chercheurs de l'Université nationale australienne affirment qu'avoir un travail routinier ou dévalorisant est pire que le chômage pour la santé.

Un mauvais job, pire que le chômage pour la santé ?

Mieux vaut être au chômage que mal employé. C'est, en substance, ce qu'affirme Peter Butterworth, un chercheur de l'Université nationale australienne, à Cambera. Dans une étude parue ce mois-ci en Australie, l'universitaire argue qu'exercer un emploi routinier, ennuyeux ou dévalorisant a, davantage encore qu'être au chômage, un impact négatif sur notre bien-être mental. 

Tout travail n'est pas un « bon travail »

Pour parvenir à cette conclusion, Peter Butterworth et ses collègues ont analysé et comparé les données venant de l'Household, Income and Labor Dynamics in Australia (HILDA), l'institut de statistiques australien. S'ils admettent qu'être sans emploi est mauvais pour l'estime de soi, la dignité, l'inclusion sociale, les relations et la santé psychologique, ils affirment également qu'accepter n'importe quel job pour rester actif et présent dans le marché du travail n'est pas forcément recommandé. En effet, leur étude montre qu'exercer un travail de mauvaise qualité, dans lequel on s'ennuie et où l'on est sous-payé présente plus de risques pour le bien-être mental qu'être au chômage. Les salariés malheureux au travail sont en effet plus susceptibles d'être touchés par les risques psychosociaux (stress, burn-out, dépression et troubles muscolo-squelettiques) que les personnes sans-emploi. 

Faut-il pour autant en conclure qu'il est préférable d'être au chômage plutôt que d'exercer un emploi qui ne nous plaît pas ? L'étude doit surtout nous faire réfléchir sur la façon dont la qualité d'un emploi peut affecter notre santé et notre productivité. Même en période de crise, l'adage selon lequel il vaut mieux « n'importe quel travail que pas de travail du tout » n'est peut-être pas applicable à tout le monde.

 

Source : TerraFemina

 

A Propos de l'auteur

Laetitia CROCKY
Consultante en recrutement chez Carrevolutis

1 commentaire

kenza BOUMERDASSI
Signaler

kenza BOUMERDASSI

Tout a fait d'accord , Merci pour l'article .

| Répondre | le 12/02/2015

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NTKACIUS KACIUS2J Associés 2J Associés ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter