Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

480 789 Professionnels
7 131 Offres d'emploi
1 373 616 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

480 789 Professionnels
7 131 Offres d'emploi
2 747 232 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 23/01/2018 par

Une année 2018 aussi bonne que 2017 ?

L’environnement macroéconomique anticipé pour 2018 constitue un soutien important pour les marchés actions mondiaux et laisse présager une nouvelle performance positive après une excellente année 2017.

Une année 2018 aussi bonne que 2017 ?

 

La croissance mondiale synchronisée de l’ordre de 4 % supportera l’activité et les marges des sociétés. Les résultats par actions devraient ainsi croître d’environ 10 % et rester synchronisés entre les zones géographiques.

Au-delà d’une accélération de l’activité mondiale, les résultats par actions devraient progresser aux Etats-Unis grâce à la croissance du revenu disponible des ménages et à la réforme fiscale actuellement finalisée par les chambres. Cette progression des bénéfices devrait au moins partiellement compenser la normalisation de la politique monétaire américaine engagée par la Fed.

Les profits des sociétés européennes, et plus particulièrement ceux des entreprises de la zone euro, devraient progresser à un rythme supérieur à 10 % grâce à la fois à l’accélération de l’activité et à la sensibilité positive de la zone euro à la croissance des pays émergents.

Nous resterons néanmoins attentifs :

  • Aux ruptures de tendances que la digitalisation de l’économie engendre et qui affectent un secteur d’activité dans son ensemble lorsqu’elles se révèlent.
  • A la vigueur de l’Euro pour les sociétés européennes exportatrices dont la trajectoire bénéficiaire serait entachée par une devise trop forte.

Nous pensons toujours que les secteurs de croissance devraient avoir la faveur des investisseurs même si nous pourrions enregistrer des rebonds ‘techniques’ et occasionnels des secteurs faiblement valorisés.

La progression visible de la production industrielle soutiendra avec le décalage habituel de l’ordre de 12 à 18 mois les investissements qui sont restés en deçà des attentes en 2017. C’est en cela que les différentiels de croissance entre les secteurs doivent être significatifs avec une préférence pour les valeurs technologiques et industrielles.

Nous privilégions les entreprises engagées dans une politique soutenue d’investissement avec une rentabilité significativement supérieure au coût du capital.

Quels sont les éléments auxquels nous restons attentifs dans ce scénario plutôt constructif à l’aube de cette année 2018 ?

Outre les tensions géopolitiques, les points d’attention sont ceux liés à la normalisation des politiques monétaires des principales banques centrales et notamment la diminution du flux des liquidités à partir de 2018. La hausse des taux va renchérir les conditions de crédit et probablement générer plus de volatilité dans les marchés. Ces tensions mettront évidemment en évidence la valorisation absolue historiquement élevée des classes d’actifs risqués. Dans les portefeuilles, nous serons également attentifs à contrôler les risques de change qui affectent significativement les performances relatives des marchés.

Aucun commentaire

Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter