Fermer

  • Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous Ici

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

435 370 Professionnels
8 755 Offres d'emploi
875 295 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Des milliers de professionnels de la finance utilisent Dogfinance pour faire évoluer leurs carrières

435 370 Professionnels
8 755 Offres d'emploi
1 750 590 Mises en relation

Networking

Retrouvez vos collègues et camarades d'études

Enrichissez votre carnet d'adresses

Echangez, Annoncez, Communiquez

Carrière

Vos contacts connaissent votre futur employeur

Affichez votre expertise : faites-vous chasser

Trouvez vos futurs collaborateurs

Inscrivez-vous gratuitement

 

5 caractères min.

  • Je souhaite recevoir des offres des partenaires Dogfinance

En cliquant sur S'inscrire ou en utilisant Dogfinance, vous confirmez avoir lu, compris et accepté les Conditions générales d'utilisation.

Publié le 01/06/2016 par

Vanter ses mérites en entretien : pas si facile !

Vanter ses mérites en entretien : pas si facile !

En France, selon une étude LinkedIn, ¼ des Français n’arriveraient pas à mettre en avant leurs réussites et succès professionnels face à un recruteur en entretien d’embauche.

Pourquoi ?

On relève en premier lieu la peur de sembler prétentieux, par désir de rester modeste il semblerait que vanter ses mérites, points forts et compétences soit compliqué pour bon nombre d’entre nous. Cette incapacité à se mettre en avant pose donc un problème évident en entretien d’embauche où c’est précisément ce que l’on attend de nous.

 

Plus fou encore, on constate que 35% des personnes en poste ne savent pas décrire concrètement et clairement ce qu’ils font de leur journée au travail, leur mission, les compétences qui sont mobilisées pour se faire etc…

 

Face au recruteur nous serions donc dans l’incapacité de nous valoriser, jugeant l’exercice comme trop délicat, et potentiellement assimilé à de la prétention. Par ailleurs, raconter nos réussites en équipe ou les réussites de nos collègues ne serait apparemment pas problématique et serait un sujet bien plus facile à aborder en entretien.

 

Lorsque l’on sait que l’exercice de l’entretien d’embauche, qui ne nous suit pas seulement lors du recrutement mais tout au long de notre carrière (lorsqu’il s’agit de monter en compétence par exemple) est si peu maitrisé, on constate une réelle limite professionnelle…

 

Et vous ? Valoriser vos succès en entretien : possible ou impossible ?  

A Propos de l'auteur

Marina Pascarel
Social Media Manager chez Eduniversal

9 commentaires

Steve TCHOUMBOU
Signaler

Steve TCHOUMBOU

Merci pour ce point que vous soulevez et sur lequel je me sens totalement concerné. Mis à part l'inquiétude de ne pas vouloir paraître prétentieux, on ne sais pas très souvent à quel moment aborder ce sujet et la manière de nous y prendre. Celà est d'autant plus difficile si l'interlocuteur ne cible pas la question dans ce sens.

2 | Répondre | le 01/06/2016

Pascale FRANQUEVILLE
Signaler

Pascale FRANQUEVILLE

Bonjour,

Oui, il s'agit d'un sujet qui concerne beaucoup de monde.
En effet, comment se présenter comme "le ou la meilleure" alors qu'on sait pertinemment que d'autres personnes seront forcément meilleurs que nous pour les tâches demandées ? On a l'impression de se mentir à soi-même et à son interlocuteur. Et quand dans notre vie courante on n'a pas naturellement un tempérament prétentieux, c'est difficile. Evidemment, ce sont les plus frimeurs et menteurs qui, par habitude, se sortent le mieux de cet exercice et qui sont le plus pris en considération par les employeurs potentiels. Malheureusement... car les hésitations des candidats sont souvent pris pour des signes d'incompétence.
Et quand il s'agit de parler de ses qualités, quand bien même on croit les avoir, il peut arriver qu'on ait une fausse image de soi-même.

Donc, comment résoudre cette problématique de façon que le candidat puisse être à l'aise avec lui-même ?

3 | Répondre | le 01/06/2016

Marina Pascarel
Signaler

Marina Pascarel

@Steve TCHOUMBOU vous avez tout à fait raison, il est souvent difficile de savoir à quel moment parler de vous, vanter vos qualités, compétences etc... La plupart du temps, lorsque vous parlez de votre parcours c'est le moment idéal pour entrer en détails sur un ou plusieurs postes en particulier en mentionnant quelles compétences étaient nécessaires, les qualités que vous avez pu développer sur ce poste etc...

@Pascale FRANQUEVILLE je pense qu'il n'est pas utile de se présenter comme le ou la meilleure, comme vous le dites on trouve toujours plus fort que soi, cependant vous avez bien des compétences et domaine dans lesquels vous êtes très doué, il n'est pas prétentieux de les mettre en avant.
En ce qui concerne vos qualités, n'hésitez pas à faire l'exercice avec votre entourage. Faites un sondage auprès de votre famille, vos amis, vos collègues actuels et dressez une liste de vos qualités. Mentionnées par d'autres elles vont sembleront peut-être plus crédibles et faciles à mettre en avant lors d'un entretien.

3 | Répondre | le 01/06/2016

Membre anonyme
Signaler

Membre anonyme

Bonjour,
Nous sommes tous confrontés à cette exercice un jour ou l'autre.
Je me suis forgée ma propre technique. Dès l'obtention d'un rendez vous, je découvre l'entreprise via le net, afin de m'y projeter au maximum : c'est comme si j'y étais. Cela permet de voir ce que je peux apporter à l'entreprise et de mettre en avant mes qualités. Très souvent, j'aborde le sujet, cela me permet d'être moins en stress. Et j'aborde également le sujet de mes défauts. Alors là, je suis plus du tout en stress.
Les recruteurs sont toujours sereins lorsque nous, nous le sommes. Et cela est extrêmement difficile d'y arriver. Je m'entraine beaucoup avec des amis RH. Plus, on s'entraine à cette exercice, plus cela devient facile.
Trop souvent, on oublie que l'on doit être nous-même à un entretien qu'il soit téléphonique ou physique.
Je vous souhaite une excellente journée.

5 | Répondre | le 02/06/2016

helvia carima Balou
Signaler

helvia carima Balou

Encore merci pour ce sujet,car pas qu'hier j’étais confronte a un entretien que j'ai d'abord passer au téléphone après physique,mais je vous assure que la première chose a combattre est le stress afin de ne pas être influencer par les recruteurs.Au fait,tu t'attends peut être a des questions difficiles ou complexes du recruteurs tu te prépare au maxi même jus qu’aller faire des recherche sur la page de l'entreprise,mais arriver au jour j tellement que tu t'ai bien préparer tout ce que le recruteur veut savoir de toi c'est si tu es prêt pour le travail,juste dire que ce n'est pas facile de parler de soi surtout devant des personnes que tu viens de connaitre mais cela ne dit pas que la personne manque de compétence,c'est juste qu'elle n'est pas encore habituer mais avec le temps cette personne se sentira bien,donc je pense que les recruteurs ne doivent pas juger les candidates par la première impression mais au moins donner la chances a ces derniers de faire leur preuve.

| Répondre | le 08/06/2016

Emmanuelle Seramour
Signaler

Emmanuelle Seramour

Ma technique, c'est de bien éplucher l'annonce, aller voir le site de l'entreprise
Mais surtout en entretien, après la présentation classique du parcours, en ayant insisté sur les points relatifs au poste, est d'écouter l'employeur, ce qu'il attend, c'est là que je rebondis sur ces attentes en m'appuyant sur les expériences qui correspondent
L'erreur que je fais souvent, et que les recruteurs n'apprécient pas, c'est en effet de parler du travail de l'équipe avec le "on", "on a mis en place...", et utiliser le "je" est presque tabou, c'est bien pourtant ce qu'il faut faire.

1 | Répondre | le 08/06/2016

Jocelyne BOYER
Signaler

Jocelyne BOYER

Que de commentaires intéressants.
Avant tout lorsque je vais à un entretien, je veux être vraie.
Je suis consciente qu'une autre personne peut être meilleure, mais si je suis moi je ne fausse pas l'avenir, je n'ai trompé personne.
Après chaque entretien et grâce à notre intuition on repère nos erreurs. A nous d'en tirer les leçons pour s'améliorer.

| Répondre | le 14/06/2016

Signaler

Même en étant soit même, ce n'est pas toujours facile lors d'un entretien d'embauche. On ne c'est pas toujours, si on intéresse son interlocuteur, où pas.
Dans cette jungle, du monde du travail actuellement dans notre siècle, actuel d'aujourd'hui. Bonne chance, pour la nouvelle génération à suivre. Espérons que çà s'améliorera, par la suite.

| Répondre | le 21/06/2016

Pascale FRANQUEVILLE
Signaler

Pascale FRANQUEVILLE

Je crois aussi qu'il faudrait peut-être arrêter de croire que si on n'est pas recruté, c'est forcément que l'entretien n'était pas satisfaisant et qu'en tant que candidat, on n'a pas été à la hauteur. Quand les recruteurs doivent choisir entre plusieurs candidats qui feraient aussi bien l'affaire, les choix se font sur des critères autres que ceux des compétences...

| Répondre | le 22/06/2016

Membre anonyme

Vous publiez en tant que Membre anonyme Choix  Membre anonyme Choix Banque de France Banque de FranceConsort NT Consort NT ING Direct Membre anonyme

©2017 Dogfinance | site réalisé par Maespirit Développeurs | Mentions légales | Conditions d'utilisation | Conditions générales de vente

Traitement en cours... Veuillez patienter